Dernière minute :

Et si on communiquait sur les morts ?
jeudi 28 mai 2020

Autant le rappeler tout de go. Du fait du caractère sacré de toute vie humaine, la mort n'est pas un sujet banal. Depuis les temps immémoriaux, on ne parle de la mort qu'avec le respect dû à ceux qui ne sont plus de ce monde. Qui plus est en Afrique pour reprendre le poète sénégalais Birago Diop, "les morts ne sont pas morts".

Mais, comment entretenir ce nécessaire halo de retenue autour de ces êtres chers arrachés à l'affection de leurs proches lorsque des disparitions toisent les impératifs de l'ordre public ? Ça a été le cas hier à l'annonce du décès, pour le moins , inopiné , du juge Raphaël Yanyi.

Sous le choc de cette très mauvaise nouvelle, des dizaines de jeunes du quartier de résidence du désormais célèbre juge président du tribunal en charge de l'affaire 100 jours ont manifesté bruyamment. En arrière fond de cette manifestation, ces morts -hélas en série - dans la première sphère de la République qui sont interprétées de mille et une manières. Dans l'opinion, là où le Covid-19 n'est plus seul(e) en cause. S'invite… "l'empoisonnement ". D'abord quelques vérités d'évidence sous toutes les latitudes. A savoir que la mort est naturelle. Toute naissance présuppose forcément une mort prochaine. On meurt toujours de quelque chose.

Mais, lorsqu'il y a une telle coïncidence dans la survenance de disparitions dans les milieux dirigeants, il semble légitime de s'interroger. Et puis de convoquer l'expertise du médecin légiste. Et enfin de communiquer.

Question de rassurer l'opinion en tordant le cou à "Radio trottoir" qui, à l'heure et à l'ère des NTIC, dispose d'un allié de taille : les réseaux sociaux. En rassurant l'opinion, l'on sécurise le pays. Tout le monde y gagne.

Pour le coup, le silence qui sied au respect que l'on a pour le mort devient, malheureusement, contre- productif. Il laisse une brèche dans laquelle s'engouffre tout ce que Kinshasa compte de spécialistes de tout.

En l'occurrence, tous ceux qui se croient investis de la médecine légiste sont pour le moment à la manœuvre, aidés en cela par tous les transformateurs des fables en vérités établies. Un cocktail prêt à exploser aussi tôt que sur base de toutes les rumeurs ainsi "sacralisées", les jurés populaires rendent leur verdict après une instruction uniquement à charge. Le " coupable " ainsi désigné n'a pas la moindre chance de s'en sortir. Le sorcier idéal du village est tout trouvé.

Il ne reste plus que la vendetta populaire dont on sait comment elle commence mais dont personne ne saurait préjuger de son issue. En la matière, même la boule de cristal s'avère inopérante. D'autant que la morosité ambiante est le meilleur carburant pour mettre le feu à la maison commune.

Vivement une entorse salutaire à nos us et coutumes sur la mort ! José NAWEJ
Invité surprise à Makala, le dysfonctionnement du cabinet présidentiel !
vendredi 5 juin 2020

Que de procès dans le "procès 100 jours!" Règlement de vieux comptes mal ou non soldés entre frères ennemis ou vieux amis. Combat à fleurets mouchetés (...)
lire la suite
Du bruit autour de la Grande muette ?
jeudi 4 juin 2020

Une motion de défiance contre un membre du Gouvernement ? En l'occurrence le ministre de la Défense Aimé Ngoi Mukena? Quoi de plus légal et donc (...)
lire la suite
Procès des 100 jours : élaguer les épiphénomènes
mercredi 3 juin 2020

A bien des égards, le procès sur le programme des 100 jours du Président était déjà inédit. Il le sera davantage à la suite de la disparition inopinée (...)
lire la suite
Silence, on manifeste outre-Atlantique !
mardi 2 juin 2020

L'actualité aux Etats-Unis d'Amérique ? La success story spatiale, bien sûr. Le bras de fer avec la Chine, évidemment. Les suites du ravage de la (...)
lire la suite
Cap sur le moindre mal
lundi 1er juin 2020

Faut-il rouvrir ou pas les bars , terrasses , restaurants… et autres espaces publics fermés en vue de lutter contre la propagation du coronavirus (...)
lire la suite
Boycotter son propre pouvoir ?
vendredi 29 mai 2020

La politique de la chaise vide ? L'UDPS est coutumier du fait. A l'échelle nationale, le parti tshisekediste en détient même le record. Que de non à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting