Dernière minute :
JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA FISTULE OBSTÉTRICALE
UNFPA remet une cinquantaine de kits complets de matériels chirurgicaux aux victimes
jeudi 28 mai 2020

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), a récemment remis aux femmes victimes de la fistule obstétricale, internées à l'Hôpital Saint Joseph de Kinshasa, une cinquantaine de kits complets de matériels chirurgicaux nécessaires au traitement de cette pathologie.

Présent à cette cérémonie importante, le représentant adjoint de l'UNFPA Victor Rakoto, a fait savoir que cette activité est d'une importance capitale non seulement pour le respect des droits humains, mais aussi pour le développement économique. Car, dit-il, à cause de cette fistule, les jeunes femmes sont marginalisées et ne peuvent plus continuer leurs études. " quand ces jeunes femmes n'étudient pas, elles deviennent un fardeau pour la famille et la société. Maintenant qu'elles viennent d'avoir cette réparation avec succès, quand elles vont rentrer chez elles, cette marginalisation n'aura plus sa place. Car les concernées vont non seulement réintégrer la société, mais aussi, participer aux activités de développement pour aider les membres de leurs familles respectives” dit-il.

INVESTIR DANS LA PRÉVENTION ET LA RÉPARATION

Victor Rakoto a fait remarquer que le travail abattu ce jour par l'UNFPA est très important mais pas suffisant. “Il faut faire encore plus. Cela nécessite beaucoup plus de ressources pour investir à la fois dans la prévention et la réparation des femmes victimes. Nous devons investir efficacement dans la prévention pour que le nombre de cas ne puisse augmenter", a-t-il déclaré.

Pour le Médecin traitant et responsable du Département “fistula” del’hôpital Saint Joseph de Kinshasa, Dr Doloress Nembunzu, l'aide de l'UNFPA est une réussite, car le travail va continuer. Aussi, s’est-elle dite heureuse d'avoir reçu ces kits devant désormais lui permettre d'opérer en toute sécurité plus de 50 femmes victimes, non seulement pour la campagne du 23 mai, mais également pour le reste des jours.

Le matériel de traitement ne posant plus problème, le numéro 1 du Département Fistula de Saint Joseph a invité les femmes victimes à aller se faire soigner, à cette formation hospitalière, tous les soins étant gratuits. Aux journalistes, le Dr Doloress Nembunzu a demandé une très large diffusion du message pour atteindre les femmes victimes de la fistule obstétricale vivant en milieu rural.

GUERIE APRÈS 12 ANS DE MALADIE

Après 12 ans de la maladie, une victime de la fistule obstétricale âgée de 26 ans, en provenance de Kasongo lunda, s'est dite satisfaite la mesure de grâce prise en leur faveur. Ce dans la mesure où elle aurait dû dépenser 1000$ pour se faire soigner. Mais avec l'aide de l'UNFPA tout a été gratuit. " L’opération coûtait 1000$ selon les renseignements pris. On a dû vendre le vin de palme et le manioc pour nous payer le transport jusqu’à Kinshasa. Aussitôt arrivées à la famille d’accueil, ma mère et moi avons été rejetées. Nous n’avons pas sû où aller. Après quelques conseils des gens, nous nous sommes dirigées à saint Joseph où l'on soigne gratuitement. Et c'était la vérité. J'ai été opérée et prise en charge. A ce jour, je me rejuits d’être guérie après 12 ans de maladie”, déclare souriante, une victime, ayant requis l'anonymat.

La fistule obstétricale est la constitution d’une communication anormale entre l’organe sexuel féminin et la vessie ou entre la vessie et le rectum, soit encore entre le sexe et le rectum, survenant à la suite d’une grossesse compliquée la maladie se manifeste par une incontinence chronique de retenir les urnes et les matières fécales. Compte tenu de ces incontinences chroniques, les femmes atteintes de fistules obstétricales sont le plus souvent abandonnées ou négligées par leurs maris et familles. Tricya MUSANSI
Pascal Mpia Mena Zambili : « La reprise des enseignements, c’est pour aujourd’hui »
mercredi 8 juillet 2020

Après avoir suivi avec une attention soutenue les réponses de Son Excellence Monsieur le ministre d’Etat, ministre de d’Enseignement primaire, (...)
lire la suite
Mme Muhila Matapisi Garce, victime d’un enlèvement à Kinshasa
mercredi 8 juillet 2020

Communiqué Je dénonce mon enlèvement ce samedi 4 juillet 2020. Au moment de l'enlèvement, je descendais d'un taxi à l'arrêt Kin Mart situé sur le (...)
lire la suite
L’ACOFEPE lance la campagne « Rappel des Gestes barrières » 
mardi 7 juillet 2020

Les cas de Covid-19 continuent à se multiplier à Kinshasa. Aussi pour y faire face, les autorités exhortent la population à respecter les mesures (...)
lire la suite
Le « Marché de samedi », un véritable grenier des gammes de produits made in DRC
mardi 7 juillet 2020

Ouvert depuis un mois à la Foire internationale de Kinshasa (Fikin), « le marché de samedi » poursuit son cours normal à la grande satisfaction des (...)
lire la suite
Le Pcr Kabasele Bea Jonas condamné à 3 ans de servitude pénale principale
mardi 7 juillet 2020

Qu’un policier de circulation routière (PCR) soit arrêté et condamné pour tracasseries routières, les faits rappellent l'époque du général Célestin (...)
lire la suite
Le Japon parmi les plus grands partenaires dans la riposte à travers l’INRB
lundi 6 juillet 2020

"C'est dans le malheur qu'on connaît les amis", dit Ewipide, célèbre dramaturge de la Grèce antique. Et le Japon figure parmi les plus grands (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting