Dernière minute :
LA DESTITUTION DU GOUVERNEUR MATUBUANA N’ETANT PLUS A L’ORDRE DU JOUR
Kongo Central : cap sur le développement de la province
lundi 15 juin 2020

"Atou Matubuana ne quittera pas son fauteuil de gouverneur de la province du Kongo Central. Simplement parce que la procédure menant à sa destitution a été biaisée. Moralité, ce sujet n'est plus à l'ordre du jour. Ce qui importe à ce jour, c'est le développement de la province. C'est autour de cet idéal que les Né Kongo doivent s'unir", a déclaré M. Jules Tsumbu, chargé de communication du gouverneur de Kongo central, au cours de l'émission "Le Point", du vendredi 12 juin, sur B-one TV.

"Quand l'actuel gouverneur accède au pouvoir, dit-il, il trouve la province avec 60 millions USD de dettes (dette sociale, dette juridique, etc.). Aujourd'hui la province n'a plus d'écoles, d'hôpitaux, de routes, etc. Le mandat du gouverneur est de 5 ans. Si nos députés sont sérieux, ils peuvent l'avoir à tout moment parce que ce sont eux qui ont le pouvoir de contrôler l'Exécutif provincial. Pourquoi toute cette haine contre le gouverneur alors qu'il ne milite que pour l'intérêt de la province".

A en croire Jules Tsumbu, c'est grâce au gouverneur Matubuana et son adjoint Jules Luemba que la province a été sauvée. "Vous savez lorsque le FCC propose le ticket, que ce soit au niveau de l'Assemblée provinciale ou du gouvernorat, il doit avoir des éléments bien analysés. Parce que lorsque vous présentez un candidat qui n'avait plus rien à apporter à la province, comme certains qui ont déjà été gouverneur pendant 5 ans. Vous allez vous attendre qu'à un échec. Et vous avez vu la preuve. Donc le FCC doit être reconnaissant vis-à-vis de Atou Matubuana qui s'est présenté comme indépendant et a remporté le vote pour sauver l'honneur de cette plate-forme. Sinon ce serait une honte d'avoir un gouverneur Lamuka là où le FCC est majoritaire. Pour le moment le gouverneur qui est interfédéral PPRD au Kongo central est en parfaite harmonie avec le FCC ", fait-il savoir.

Pour le porte-parole du gouverneur, l'article 147 de la Constitution qui fait polémique, ne concerne pas que le Kongo central. Sinon, fait-il remarquer, le gouverneur de Lualaba, de Kinshasa, du Haut Lomami ou de toutes les provinces à problèmes devraient démissionner. " C'est un article qui est contenu dans la constitution. Et l'honorable président de l'Assemblée provinciale qui a saisi la Cour constitutionnelle pour interpréter cette disposition de la Constitution, l'article 147 en occurrence, ne l'a pas seulement fait pour le Kongo central. Quand on interprète un article de la Constitution, on ne le sort pas de son contexte. C'est une interprétation de principe, une interprétation d'ordre général. Déjà en lisant l'arrêt en soi, on n'a pas cité nommément que le gouverneur Atou Matubuana démissionne".

Jules Tsumbu estime que le président de l'Assemblée provinciale du Kongo Central a voulu comprendre ce que dit l'article 147, " il a les raisons qui sont les siennes et cela va de ses droits, car tout le monde peut saisir la Cour pour l'interprétation d'une disposition constitutionnelle. "

Selon lui, le fait qu'il y a eu scandale sexuel entre le vice-gouverneur et la secrétaire Mimi Muyita ne veut pas dire que la province est dirigée par des immoraux comme l'a prétendu dire le journaliste animateur de l'émission "Le Point". Mais qu'à cela ne tienne, cette histoire est déjà classée, poursuit-il, avant d'ajouter que "aujourd'hui, l'objectif est de penser le développement de la province. Et c'est ce que le gouverneur Matubuana est en train de faire avec le peu de moyens mis à disposition".

Selo, Jules Tsumbu,il ne faudrait donc pas lier l'arrêt de la Cour constitutionnelle à cette histoire de sextape parce qu'en son temps, "il y avait un réquisitoire qui a été émis pour vouloir exiger les poursuites contre le gouverneur Atou Matubuana. Mais les députés de la province ont dit niet. Je crois que nous devons mettre fin à cette aventure à partir de ce jour", a-t-il insisté.

Il pense, par ailleurs, que la motion qui avait été déposée au niveau du Bureau de l'organe délibérant, le 30 septembre 2019, pour destituer le gouverneur, n'a pas suivi la procédure normale. "Le Bureau composé de 5 membres -un président, un vice-président, un rapporteur, un rapporteur adjoint et un questeur- s'est retrouvé quelque part dans un hôtel avec seulement deux de ses membres et quelques députés sélectifs pour décider de la destitution du gouverneur. Alors que lorsqu'on veut inviter un membre du gouvernement, ce sont les cinq membres du bureau qui décident pour envoyer l'invitation. Dans ce cas précis, c'est le président et son adjoint qui ont pris cette initiative, au détriment des autres membres du bureau ", explique-t-il.

"Le Kongo central, aujourd'hui, ne peut pas être à la remorque des autres provinces. C'est la porte d'entrée des importations en République démocratique du Congo. Elle permet à Kinshasa et aux autres provinces d'avoir des véhicules, des denrées alimentaires et d'autres produits importés. Si la province ne bénéficie pas d'un traitement digne de son rang, ce n'est pas la faute du ministre de l'intérieur ou du gouverneur de Lualaba. C'est un problème de manque d'idées qui ne pèsent pas dans la balance (…) Les Né Kongo doivent apprendre à régler leurs différends en famille pour donner de la chance au développement de leur province", a renchéri Jules Tsumbu.

Il invite enfin l'Assemblée provinciale à œuvrer pour l'intérêt supérieur de la province, en donnant, notamment, son accord pour l'exécution de certains travaux dont le décaissement de fonds dépend de l'approbation de l'organe délibérant. C'est dans cette optique que les travaux du stade Lumumba sont bloqués, alors que 9 millions de dollars à débloquer quant à ce, sont disponibles dans une banque et n'attendent que l'aval du parlement provincial. MOLINA
Les nouveaux engagements de la Chine donnent un nouveau souffle à la lutte contre le COVID-19 en Afrique (expert)
vendredi 19 juin 2020

NAIROBI, 18 juin (Xinhua) — Les engagements annoncés mercredi par la Chine, tels que l’envoi de fournitures médicales contre le COVID-19 et (...)
lire la suite
La Russie entame les essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19
vendredi 19 juin 2020

En Russie, les 18 premiers volontaires ont reçu un vaccin expérimental contre le Covid-19. Pour le moment, les médecins ne constatent ni effets (...)
lire la suite
L’exercice par le Maroc de sa souveraineté sur son Sahara est conforme aux dispositions du droit International (Ancien Ministre et avocat jordaniens)
vendredi 19 juin 2020

Rabat – L’ancien Ministre jordanien des Affaires Municipales, actuel député et Secrétaire général du parti politique Al-Rissala, M. Hazem Qashou et le (...)
lire la suite
Médias : Muissa Camus, le dernier des Mohicans, s’est éteint…
vendredi 19 juin 2020

Muissa Camus, dernier des Mohicans du journalisme en RDC, est décédé ce jour, à Kinshasa, vaincu par le poids de l'âge. Né à Léopoldville en 1930, (...)
lire la suite
La RTNC pleure Isis Kakusa Gulunduga
vendredi 19 juin 2020

Il a rendu de loyaux services à la Nation Congolais pendant plus de trente ans, au niveau de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC). Au (...)
lire la suite
Bientôt des masques et des thermomètres à Kinshasa, don de la Première Dame chinoise
vendredi 19 juin 2020

La Première Dame de la République populaire de Chine, Mme Peng Liyuan, s'attend à envoyer bientôt des milliers de masques et thermomètres à Kinshasa. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting