Dernière minute :

Au hit - parade de l’actualité : Covid-19 et…Justice
vendredi 19 juin 2020

Attention, au secours, alléluia- c'est selon-, les juges sont de retour en RDC ! La justice et ses innombrables suites rivalisent d'actualité avec la Covid-19 et ses tentacules.

Pas un jour sans qu'une affaire de justice ne défraie la chronique. Plus aucun secteur n'échappe aux radars des magistrats. Véritable dédale pour les non- initiés, l'organisation judiciaire commence à être connue du grand public.

Pas inhabituel de surprendre, au hasard de mille et un attroupements qui meublent le décor kinois, des Congolais en train de s'essayer dans le jargon judiciaire: Instruction pré-juridictionnelle, présomption d'innocence, partie civile, ministère public, défense, prévenu…. Même des juridictions, jusqu'il y a peu, moins en vue, comme le Conseil d'Etat sont solubles dans les conversations.

Pas matière à y voir une infraction. Bien au contraire. Le halo de mystère enveloppant les arcanes judiciaires sonnait comme une contradiction. La justice est rendue au nom du peuple. En plus, elle élève une nation, renseignent les Saintes écritures. Bravo donc pour le vent nouveau qui souffle sur "l'empire" judiciaire.

Une fois qu'on s'est félicité du réveil du troisième pouvoir, on devait cependant se garder de tomber dans ce qu'on nomme, sous toutes les latitudes, la République ou le Gouvernement des juges. A savoir la tendance à laisser le pouvoir judiciaire se substituer aux autres pouvoirs, notamment au législatif, domaine exclusif des élus. Et donc des politiques, frappés du sceau de l'onction populaire via les urnes.

L'illustration grandeur nature de ce glissement du judiciaire a été vécue, il y a une semaine, à la suite de la désormais "ex-affaire" Kabund. Le Conseil d'Etat ayant empêché les députés d'accéder au siège du Parlement ! Députés et sénateurs tenus en respect par des policiers sur ordre du procureur ! Même s'il n'y a pas de bananeraie dans les environs du Palais du peuple, un parfum de "République bananière" a traversé les travées vides de l'Hémicycle.

La justice, côté prétoire cette fois-ci, sera encore à l'honneur ce samedi à Makala. L'épilogue du "procès 100 jours", avec point d'attraction Vital Kamerhe, est attendu. Une ambiance de veille de grande finale règne à Kinshasa. Et sans doute dans tout le pays. Plus particulièrement dans les Kivu, pour des raisons évidentes.

Ce procès aura beau être "non politique" ou être proclamé tel, force est de constater que c'est avec les lunettes politiques que nombre de Congolais le regardent. Pas la peine de parier un kopeck sur ses conséquences. Elles seront essentiellement politiques.

Trêve d'usurpation des compétences et halte à la préemption de l'après-procès. Aux juges seuls le verdict ! José NAWEJ
Un air de premiers mois post indépendance…
lundi 29 juin 2020

A la juste veille du 30 juin, une seule question déclinée en plusieurs variantes : où allons-nous ? Où va la RDC ? Où nous mènent les vainqueurs (...)
lire la suite
Et si nos vrais problèmes étaient ailleurs ?
vendredi 26 juin 2020

Semaine chaude. Très chaude même. Des scènes de violence. Avec comme épicentre le Palais du peuple au cœur de Kinshasa. Le pic de ces " manifs " (...)
lire la suite
Par où sont passés l’état d’urgence et les mesures barrières ?
jeudi 25 juin 2020

Combien étaient-ils, hier, dans la rue? Sans doute plusieurs centaines. Forcément en violation de l'état d'urgence, décrété par le chef de l'Etat le (...)
lire la suite
Soupçon , quand tu nous tiens !
mercredi 24 juin 2020

Inutile de compter le nombre de clashes entre FCC et CACH. Tant ils structurent la coalition pour " mieux" la déstructurer. La tension étant la (...)
lire la suite
La justice assaisonnée au principe d’opportunité
mardi 23 juin 2020

A qui le prochain tour ? Cette question revient en boucle depuis l'épilogue au premier degré du procès Kamerhe. Une interrogation qui traduit à la (...)
lire la suite
Un procès qui en cachait un autre
lundi 22 juin 2020

Rideau sur le procès Kamerhe et consorts. Du moins au premier degré. Alea jacta est ? A ce stade, incontestablement. Un brin d'espoir tout de même (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting