Dernière minute :

Un procès qui en cachait un autre
lundi 22 juin 2020

Rideau sur le procès Kamerhe et consorts. Du moins au premier degré. Alea jacta est ? A ce stade, incontestablement. Un brin d'espoir tout de même : le second degré. Même si la jurisprudence renseigne qu'à ce niveau le miracle est rarement au rendez-vous.

Bien évidemment ici comme ailleurs, une décision de justice divise les parties. Chacun des protagonistes lisant le droit avec ses propres lunettes. Dans le cas du " procès 100 jours ", les réactions post-verdict n'ont fait que perpétuer cette tradition. Même à l'heure où les Congolais ont tous ou presque la science infuse qui fait d'eux des " spécialistes à compétence générale ", il ne nous semble pas indiqué d'en rajouter à la polémique ambiante.

N'empêche. Ce procès en a révélé un autre. Celui des débuts de la Présidence FATSHI. Certes, ce procès aux allures du début de la fin de l'impunité est à mettre à l'actif du nouveau pouvoir. Mais, que de questions ?

Comment quantité de pratiques fort peu orthodoxes se sont-elles déroulées dans le saint des saints du pouvoir rd congolais sans que le Président ne s'en soit rendu compte ? Ou s'en est aperçu seulement près d'une année après ?

Quid de nécessaires séances d'évaluation? Qui fait quoi au sein du Cabinet présidentiel? Qui coordonne quoi ? Le Cabinet est-il un corps ou une juxtaposition d'écuries ?

La passe d'armes en pleine audience entre le directeur de cabinet et l'un des conseillers principaux avait de quoi renseigner sur l'ambiance qui règne au Palais de la nation ou à la cité de l'Union africaine. Idem pour les dépositions d'autres bonzes du Palais qui ne charriaient rien qui ressemble à de la cohésion et donc à de la cohérence. Celle-ci dépendant de celle-là.

Ce procès sous-jacent du Cabinet présidentiel a valeur de miroir pour le chef de l'Etat. Après plus d'un an d'exercice du pouvoir suprême, s'il n'en est pas encore au nettoyage des écuries d'Augias, Félix-Antoine Tshisekedi aurait au minimum intérêt à procéder à une espèce d'aggiornamento. Avec le changement d'hommes qui va avec. Pas à la manière d'un simple jeu de chaise musicale. Les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Car si le " procès " -celui de sa gouvernance-dans le procès n'est pas assorti de peine, en 2023 il en sera autrement. En lieu et place de la composition du prétoire, ce sera le tour des Congolais de livrer leur verdict dans les urnes.

Les élections antérieures ont prouvé que le peuple sait se souvenir utilement de l'adage très militaire selon lequel " il n'y a pas de mauvaises troupes, il n'y a que de mauvais chefs ". Et 2023 c'est déjà demain. Ou presque. José NAWEJ
Sauver l’essentiel
mardi 20 octobre 2020

Qui va gagner ? Qui va perdre ? Le Président ? Les speakers de deux chambres du Parlement ? Et par extension, le CACH ? Le FCC ? Question (...)
lire la suite
F comme Fatshi prêt à franchir le Rubicon
lundi 19 octobre 2020

Impossible, en ce début de semaine, de faire l'économie de cette question. A savoir qu'à 'instar de Jules César en 49 avant notre ère, Félix-Antoine (...)
lire la suite
Que voulons-nous ?
vendredi 16 octobre 2020

Le problème des Zaïro-congolais ? Il est simple. Ils ne savent pas souvent ce qu'ils veulent. Et quand ils le savent, ils font exactement le (...)
lire la suite
Des opérateurs miniers sommés d’arrêter l’exportation des minerais bruts
vendredi 16 octobre 2020

Des producteurs miniers viennent de bénéficier d'un moratoire de six mois pour mettre fin à l'exportation des minerais de la République démocratique (...)
lire la suite
Et le principe de réalité dans tout ça ?
jeudi 15 octobre 2020

Réponse du berger à la bergère ? Ça en a tout l'air. En tout cas, cela y ressemble fortement. 24 heures après l'hymne au respect des textes entonné en (...)
lire la suite
Partie de poker au sommet de l’Etat
mercredi 14 octobre 2020

" Nous avons simplement dit au Président de la République que nous sommes attachés aux textes ", dixit le speaker du Sénat. Langue de bois ? (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting