Dernière minute :
CONTROVERSE AUTOUR DE TROIS PROPOSITIONS DE LOI SUR LA REFORME JUDICIAIRE
L’UDPS envahit le Palais du peuple, le Bureau de l’Assemblée nationale proteste
mercredi 24 juin 2020

La Chambre basse du Parlement condamne la "énième " prise d'assaut du Palais du peuple par les taxi-motos communément appelés "wewa", hier mardi 23 juin. S'adressant à la presse à l'issue de la réunion de la conférence des présidents, le Rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao Kalombo, juge "inadmissible que les militants d'un certain parti politique qui prône la démocratie se permettent d'empêcher les députés à travailler normalement. La population est invitée au calme parce que les lois sont votées par toutes les tendances politiques ", dit-il.

Des motocyclistes, reconnus comme étant de l'UDPS, ont envahi le Palais du peuple hier mardi 23 juin pour "dénoncer les trois propositions de loi sur la réforme judiciaire initiées par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata ".

D'après ces manifestants, les initiateurs de la réforme querellée voudraient instituer la primauté du ministère de la Justice tant sur les magistrats du siège que du parquet. " Ces lois, soutiennent-ils, "violeraient la Constitution et empièteraient sur l'indépendance et les prérogatives du Conseil supérieur de la magistrature ".

Cette nouvelle poussée de tension survient après celle vécue le 12 juin où les élus nationaux avaient été également empêchés d'accéder à l'Hémicycle pour élire le successeur à Jean-Marc Kabund.

Hier, les "Wewa" n'avaient pas seulement pris d'assaut le siège " inviolable " du Parlement. Dans leur furie, certains de ces motards se seraient attaqués à la résidence du député Aubin Minaku, au quartier Ma Campagne, à l'ouest de la capitale. Dans les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux, on pouvait voir une dizaine de taxi-motos scandant des paroles hostiles à l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Selon les mêmes sources, des éléments commis à la garde de ce haut cadre du FCC, ont dû tirer en l'air pour faire face à " des jets de pierres et des tentatives d'intrusion ". On noterait des vitres et des ampoules extérieures cassées. On n'a toutefois déploré aucune victime ni de blessé. Au moment des faits, Aubin Minaku n'était pas à son domicile, il se trouvait à l'Hémicycle.

Dans un communiqué diffusé lundi soir et portant la signature du Secrétaire général, Augustin Kabuya Tshilumba, le parti présidentiel a menacé le Front commun pour le Congo (FCC) de lui opposer sa " majoritaire populaire ", s'il ne retirait pas cette proposition de loi. Cette "énième " prise d'assaut du Palais du peuple par des "Wewa " a suscité pas mal de réactions.

Le député Félix Kabange Numbi fait remarquer que "l'UDPS ne peut pas être en même temps dans les institutions et en même temps dans la rue ".

Evoquant les initiatives parlementaires de ses camarades du FCC Aubin Minaku et Garry Sakata, l'élu de estime que le débat doit être mené au sein des institutions. " Il n'y a ni violation de la Constitution, ni ajout de pouvoir au niveau du ministre de la Justice. Il risque d'avoir du désordre inutilement. Il s'agit d'une loi organique en discussion. Je veux inviter nos amis de l'UDPS à bien voir. Il y a ici une agora, un lieu de discussion, des débats. Ici, on discute de tout et de rien ", dit-il.

Et Kabange Numbi d'ajouter : " Ce n'est pas le fait que nous ne réagissons pas dans la rue que nous n'avons pas de gens derrière nous."

Adam Chalwe du PPRD estime, lui, qu'une loi se discute avec des propositions et des amendements, et non avec des déclarations et communiqués de presse. Les leaders de Lamuka ne sont pas restés indifférents à ces propositions de loi portant sur la réforme de la justice. Fayulu, Katumbi, Bemba et Muzito disent non à cette initiative qui, selon eux a pour objectif de "caporaliser la magistrature". Ils ont appelé la population à se tenir prêt comme en janvier 2015 pour faire échec à ce projet de loi qu'ils qualifient de funeste. Eric WEMBA et Didier KEBONGO
FCC : dialogue oui, mais dans le cadre institutionnel
jeudi 26 novembre 2020

* Dans une lettre adressée hier au Chef de l'Etat, les Kabilistes soulignent que ce pourparler doit se tenir dans le cadre de l'Accord qui les lie (...)
lire la suite
FCC-CACH : Un émissaire du président kenyan pour rapprocher Fatshi et Kabila
mercredi 25 novembre 2020

* Hier, Stephen Kalonzo Musyoka s'est entretenu séparément avec le Président de la république démocratique du Congo et avec son partenaire du FCC, (...)
lire la suite
Destitution de Mabunda : Fabrice Puela joue et perd
mardi 24 novembre 2020

*Se déclarant compétent pour statuer sur cette affaire, le juge administratif estime que l’action de l’élu de Matadi n’a pas été dirigée contre une (...)
lire la suite
Fridolin Ambongo dit oui !
lundi 23 novembre 2020

* A la base de cette position de l'Archèvêque de Kinshasa, l'incapacité du Gouvernement à honorer ses engagements dans le cadre de la gratuité. (...)
lire la suite
Des manoeuvres aériennes ce vendredi sur Kinshasa
vendredi 20 novembre 2020

* * D'orès et déjà, les Fardc appellent au calme et demandent à la population de vaquer librement à ses occupations. Des avions de chasse de la (...)
lire la suite
Mabunda vs Puela : Le verdict dans huit jours
jeudi 19 novembre 2020

* D'ores et déjà, d'aucuns considèrent que cette affaire met le Conseil d'Etat à l'épreuve de l'Etat de droit. Comme annoncée, la première audience (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

FCC-CACH : l’envers de la distanciation physique

Attention danger ! Retour à la zorro du corona à Kinshasa. L'alerte a été donnée par des autorités sanitaires compétentes. Les Kinois devraient, dès ce jeudi, renouer avec l'observance stricte des gestes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting