Dernière minute :

UNC : Les fédérations de la diaspora fustigent la condamnation de Vital Kamerhe
mercredi 24 juin 2020

*Dans leur déclaration diffusée hier, elles demandent au Président Félix Tshisekedi de s'impliquer ''pour que la justice soit juste et équitable''

A l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), le climat est tendu depuis la condamnation du président national, Vital Kamerhe, par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe le samedi 20 juin dernier. Rouges de colère, les animateurs des fédérations de la diaspora sont montés sur leurs grands chevaux hier mardi 23 juin. Dans une déclaration qu'ils ont lue au siège du parti à Barumbu, les participants à cette rencontre de Kinshasa ont fustigé les décisions du Tribunal, conviant ainsi le chef de l'Etat à s'impliquer ''pour que la justice soit juste et équitable''.

Réunis autour d'Eddie Bulongo, le Secrétaire fédéral de l'UNC/Danemark, les porte-étendards de cette formation politique à l'étranger ont manifesté leur indignation : "Nous, membres des fédérations extérieures de l'Union pour la Nation Congolaise, présents à Kinshasa, avons constaté avec regret et consternation le jugement préfabriqué prononcé en la personne de notre Président national et Directeur de Cabinet du Chef de l'État, par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe à l'issue du procès inédit, dit des 100 jours".

"Nous avons remarqué, après avoir suivi et observé avec indignation le caractère cavalier de ce procès dénommé, comme par enchantement ''Procès Kamerhe'', que les motivations n'étaient autres que politiques", martèlent les signataires de la déclaration.

"LA RIGUEUR DE CE JUGEMENT EXPEDITIF… A DES MOTIVATIONS AUTRES QUE DE JUSTICE''

Rejetant les décisions de la Justice congolaise, les représentants de la diaspora de l'UNC soutiennent mordicus que "leur Président National et Directeur de Cabinet du Chef de l'Etat, l'honorable Vital Kamerhe, a exercé ses fonctions conformément au job description détaillé dans l'ordonnance présidentielle, publiée en janvier 2019 dans le journal officiel".

Et donc par conséquent, les fédérations extérieures de l'UNC restent convaincues que ''la rigueur de ce jugement expéditif…'' est justifiée par ''des motivations autres que de justice''.

"LA CONDAMNATION A PRECEDE LE PROCES !"

Tout en soutenant fermement ''la mise en place d'un véritable État de Droit'', les signataires de la déclaration de l'UNC s'insurgent contre "ce jugement fantôme, alors que les prétendus ''éléments irréfutables de culpabilité de détournement'' n'ont jamais, et alors jamais, été présentés".

"A la place de ces éléments, soulignent-ils, le jugement s'est basé sur des suppositions, des hypothèses et des insinuations... Dès lors, le jugement rendu par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe est du copier-coller du réquisitoire du Ministère Public, qui nous a démontré d'avance que la condamnation a précédé le procès".

L'INTERVENTION DU PRESIDENT TSHISEKEDI SOLLICITEE

Au regard des éléments sus-évoqués, la Diaspora de l'UNC sollicite l'intervention du Chef de l'État, ''qui est le garant de la Nation et du bon fonctionnement des institutions''. Elle demande au Président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi, de ''bien vouloir user de sa sagesse et des pouvoirs lui conférés par la Constitution pour que la justice soit équitable et juste''.

"Nous aimons tous ce pays, et il nous appartient tous au même degré. C'est donc notre responsabilité de continuer notre lutte, pour une justice équitable pour tous, base de l'élévation de toute Nation", a déclaré Eddie Bulongo, le porte-parole des fédérations extérieures de l'UNC.

En dépit des décisions de la justice, les porte-étendards de l'UNC à l'étranger réitèrent leur soutien indéfectible à leur Président national, Vital Kamerhe. ''Forum des As'' publie ci-dessous l'intégralité de la Déclaration des fédérations extérieures de l'UNC. Yves KALIKAT

DECLARATION DES FEDERATIONS EXTERIEURES DE L'UNION POUR LA NATION CONGOLAISE

Nous, membres des fédérations extérieures de l'Union pour la Nation Congolaise, présents à Kinshasa, avons constaté avec REGRET et consternation le jugement préfabriqué prononcé à la personne de notre Président National et Directeur de Cabinet du Chef de l'État, par le Tribunal de Grande Instance de KINSHASA/GOMBE à l'issue de ce procès inédit, dit des 100 jours.

En effet, nous avons remarqué après avoir suivi et observé avec indignation le caractère cavalier de ce procès dénommé, comme par enchantement Procès Kamerhe, que les motivations n'étaient autres que POLITIQUES.

Cependant, les fédérations extérieures de l'Union pour la Nation Congolaise tiennent à informer l'opinion tant nationale qu'internationale que leur Président National et Directeur de Cabinet du Chef de l'Etat, l'honorable VITAL KAMERHE a exercé ses fonctions conformément au job description détaillé dans l'ordonnance présidentielle publiée en Janvier 2019 dans le journal officiel. Par conséquent, elles restent donc convaincues que la rigueur de ce jugement expédîtif et par ailleurs du jamais vu dans notre Pays est motivée par DES MOTIVATIONS AUTRES QUE DE JUSTICE.

Par ailleurs, les fédérations extérieures de l'Union pour la Nation Congolaise, tout en soutenant fermement la mise en place d'un véritable État de Droit, s'insurgent contre ce jugement fantôme alors que les prétendus "éléments irréfutables DE CULPABILITÉ DE DÉTOURNEMENT " n'ont jamais, et alors jamais, été présentés.

À la place de ces éléments, le jugement s'esî basé sur des suppositions, des hypothèses et des insinuations. Du jamais vu! Lejugement rendu par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe est du copier-coller du réquisitoire du Ministère Public qui, nous a démontré d'avance que la condamnation a précédé le procès.

Ainsi, les fédérations extérieures de l'Union pour la Nation Congolaise réitèrent leur soutien indéfectible à leur Président national, l'honorable VITAL KAMERHE.

Pour ce faire, la Diaspora en appelle au Chef de l'État et Président de la République qui est le garant de la Nation et du Bon fonctionnement des Institutions, de bien vouloir user de sa sagesse et des POUVOIRS, LUI CONFÉRÉS PAR LA CONSTITUTION, POUR QUE LA JUSTICE SOIT ÉQUITABLE ET JUSTE.

Nous aimons tous ce pays et il nous appartient tous au même degré. C'est donc notre responsabilité de continuer notre lutte, pour une justice équitable pour tous, base de l'élévation de toute Nation.

Vive la République Démocratique du Congo. Vive l'instauration de l'État de Droit. Vive l'Union pour la Nation Congolaise. Vive les fédérations extérieures de l'UNC. Fait à Kinshasa, le 23 juin 2020

Pour les Fédérations Extérieures/Diaspora

SF Danemark Eddie S. BULONGO Porte-Parole/Kinshasa

Les responsables des Fédérations présents à Kinshasa

1. Monsieur Albert MBAUNEWA NKIERI, (SFA/France) ;

2. Monsieur Eddie S. BULONGO, (SF Danemark) ;

3. Monsieur Christian NN'IHWE, (SF Pretoria) ;

4. Monsieur 1RENGE MUSANGANYA Gïbron, (SF Johannesbourg) ;

5. Monsieur CUPIRA DELHOMME, (SF Durban) ;

6. Monsieur Mechack KALOMBO, (SF Angola) ;

7. Monsieur François NGONGO, (SFA Tanzanie) ;

8. Madame SIKUZANIMAHESHE Bijou, (SFA Ouganda) ;

9. Monsieur Sosthène BIREGEYI, (SF Honoraire/Suède) ;

10. Madame Rosette NDATABAYE SIKUZANI, (AD. Finance UNC/Burundi);

11. Monsieur Abeli LOLENGOLA Hussein!, (SF Turquie) ;

12. Monsieur BOOKE ITEY Jeffery, (SF Inde) ;

13. Monsieur Christian BUHENDWA, (SF Belgique) ;

14. Monsieur Dieudonné ZONGIA, (SF Canada) ;

15. Monsieur Claude KULONDI, (SFA Cap Town) ;

16. Monsieur PATRICK NSAMUKA (SF JAPON) ;

17. Monsieur NKOSI Love (SF Cote d'Ivoire) ;

18. Monsieur Reymond NZEYIMANA (SFA Allemagne) ;

19. Monsieur Etienne MULUME (SF Mexique) ;

20. Monsieur Richie DIAVUA NZOLA (SFA Royaume Uni) ;

21. Monsieur Patrick MENDELA (SFA Grèce).
Le projet de loi des finances rectificative 2020 envoyé à la commission Ecofin
jeudi 29 octobre 2020

Le vice-premier ministre et ministre du Budget, Baudouin Mayo, à présenté hier mercredi 28 octobre l'économie du projet de loi des finances (...)
lire la suite
Le PDG de Modeste Mutinga invite les USA à soutenir la dynamique populaire
jeudi 29 octobre 2020

Dans une déclaration politique, cette formation politique recommande à Félix Tshisekedi de s’en tenir au concept des consultations afin d’éviter le (...)
lire la suite
La fédération de Mbanza-Ngungu promet une majorité à Félix Tshisekedi en 2023
jeudi 29 octobre 2020

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/Kibassa) a désormais une fédération à la cité de Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central. (...)
lire la suite
Le glossaire d’Annie Matundu porté sur les fonts baptismaux par la ministre d’Etat Béatrice Lomeya
jeudi 29 octobre 2020

La Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies pour les femmes, la paix et la sécurité totalise 20 ans d’existence ce samedi 31 octobre. (...)
lire la suite
Le Général Faustin Munene écrit sollicite sa participation aux consultations
jeudi 29 octobre 2020

Le Général Faustin Munene veut participer aux consultations annoncées par le Président de la République en vue de trouver une «Union sacrée». Il l’a (...)
lire la suite
Ingele Ifoto n’a pas été retiré du groupe whatsapp FCC
jeudi 29 octobre 2020

Chers compatriotes, faisant suite aux allégations mensongères qui circulent dans les réseaux sociaux sur une tentative de retrait du numéro de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting