Dernière minute :
PROCÈS 100 JOURS DANS SON VOLET CONSTRUCTION DES ROUTES
Benjamin Wenga et Fulgence Bamaros condamnés à 3 ans des travaux forcés
mercredi 24 juin 2020

* La Cour d'appel de Kinshasa Gombe a par ailleurs condamné Modeste Makabuza, DG de SOCOC, à une peine d'un an des travaux forcés.

* Avocat de l'ex DG de l'OVD, Me Willy Wenga se dit rassuré que son client sera acquitté à la Cour de cassation où il promet d'interjeter appel.

La Cour d'appel de Kinshasa/Gombe a rendu son verdict, hier mardi 23 juin, dans l'affaire opposant l'ex directeur général de l'Office de voirie et drainage (OVD) Benjamin Wenga, le directeur général du Fonds national d'entretien routier (FONER), Fulgence Bamaros et le directeur général de la Société congolaise de construction (SOCOC), Modeste Makabuza au ministère public. Les deux précités ont été condamnés chacun à trois ans des travaux forcés.

Les juges ont déclaré établie en fait comme en droit l'infraction de détournement des deniers publics sur une somme de 12,5 millions USD à charge de Benjamin Wenga et de Fulgence Bamaros. Ils affirment que ces derniers ont délibérément détourné l"argent destiné aux travaux de voiries dans les villes de Goma et Bukavu dans le cadre du Programme "100 jours" du président Félix-Antoine Tshisekedi.

Le directeur général de la Société congolaise de construction (SOCOC), Modeste Makabuza a, quant à lui, écopé d'une peine d'un an des travaux forcés pour le même grief.

L'AVOCAT DE L'EX-DG DE L'OVD CONVAINCU DE L'INNONCENCE DE SON CLIENT

La Cour a par ailleurs prononcé l'interdiction, à l'endroit de ces trois condamnés, du droit de vote et du droit d'éligibilité pour 5 ans après l'exécution de la peine des travaux forcés.

Les trois condamnés devront payer, à titre de dommages et intérêts, la somme, équivalent en francs Congolais, de 10 millions USD à la République démocratique du Congo pour le préjudice subi.

Les avocats de la défense parlent d'un jugement fantaisiste car ne reflétant pas Ia réalité. Convaincus de l'innocence de leur client, les conseils de Benjamin Wenga se disent sereins et rassurés que leur client sera acquitté au niveau de la Cour de cassation où ils promettent d'interjeter appel.

" Nous prenons acte de ce jugement. Dans les jours qui suivent nous allons voir comment saisir le juge supérieur pour qu'il puisse réexaminer à sa manière ce jugement. Nous allons donc soumettre au juge de la Cassation qui est un juge de fond au degré d'appel au pénal le dossier tel qu'instruit par la Cour d'appel de Kinshasa Gombe. Nous réservons le droit au juge d'appel de savoir qu'est ce que nous reprochons à ce jugement", a déclaré Me Willy Wenga.

15 ANS DES TRAVAUX FORCES

Dans son réquisitoire lors de l'audience consacrée à la plaidoirie, le 12 juin dernier, le Ministère public avait requis 15 ans des travaux forcés et le paiement des dommages et intérêts contre les directeurs généraux de l'OVD, Benjamin Wenga, du FONER, Fulgence Bamaros, et la moitié de la peine contre Modeste Makabuza de la SOCOC. Fulgence Bamaros du FONER était poursuivi pour détournement de 12,5 millions USD, destinés aux travaux de voiries que devrait réaliser la SOCOC, dans les villes de Goma et Bukavu.

Pour l'organe de la loi, cette somme était logée à la banque TMB pour le compte de la SOCOC, sous forme de traite. Elle s'est retrouvée entre les mains de Bamaros sans traces, ni facture, ni réception des travaux visibles dans les livres de caisse de l'OVD, a-t-il soutenu.

L'ancien DG de l'OVD était, quant à lui accusé de participer activement, avec le Directeur général de la SOCOC, à la commission de l'infraction de détournement des fonds, en signant avec lui, un contrat de 30 millions de dollars, alors que cette société n'avait pas encore exécuté en mode de préfinancement les travaux de voiries.

Le ministère public reprochait à l'ancien patron du Foner, d'avoir versé de l'argent dans le compte de la société SOCOC à la TMB, sans que cette dernière ait préalablement réhabilité les routes dans les deux villes précitées.

Dans leurs répliques, les avocats des prévenus ont contredit le Procureur et la partie civile. D'après eux, tous les travaux préfinancés ont été bel et bien exécutés.

Des chantiers ont été ouverts depuis le 1er mai 2019 et certains ouvrages sont déjà visibles. Ils ont invité la partie accusatrice à descendre sur le terrain pour constater la réalisation de certains travaux, avant de plaider pour l'acquittement de leurs clients. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Aubin Minaku incompris ?
mercredi 24 juin 2020

* L'objectif, derrière, précise l'élu d'Idiofa, n'est autre que de clarifier la teneur du pouvoir d'injonction du ministre de la Justice sur les (...)
lire la suite
Augustin Kabuya au FCC :"Ce n’est pas le moment de s’amuser de cette manière là"
mercredi 24 juin 2020

Le Secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) Augustin Kabuya persiste et signe en tirant la sonnette d'alarme (...)
lire la suite
La coalition à couteaux tirés sur la réforme judiciaire d’Aubin Minaku
mercredi 24 juin 2020

* La " génération des jeunes tshisekedistes " initie une pétition contre ces propositions de lois. Les trois propositions de lois de Minaku et (...)
lire la suite
Réformes parquet : l’honorable JP Tshimanga Buana apporte son soutien aux lois Minaku mais dénonce infox, amalgame et déficit de concertation
mercredi 24 juin 2020

3 propositions de lois sur la réforme de la justice, initiées par l'ex-président de l'Assemblée nationale Aubin Minaku et Garry Sakata, divisent (...)
lire la suite
La NGTF mobilise ses membres à signer la pétition initiée par la NGT
mercredi 24 juin 2020

A l'appel de la Nouvelle génération Tshisekedi (NGT), lancé le 22 juin demandant à signer la pétition contre les propositions de loi initiées par les (...)
lire la suite
UNC : Les fédérations de la diaspora fustigent la condamnation de Vital Kamerhe
mercredi 24 juin 2020

*Dans leur déclaration diffusée hier, elles demandent au Président Félix Tshisekedi de s'impliquer ''pour que la justice soit juste et équitable'' (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Soupçon , quand tu nous tiens !

Inutile de compter le nombre de clashes entre FCC et CACH. Tant ils structurent la coalition pour " mieux" la déstructurer. La tension étant la règle et l'accalmie l'exception. Si l'Académie (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting