Dernière minute :
ENSEMBLE AVEC LES MOUVEMENTS CITOYENS LUCHA, FILIMBI ET LES CONGOLAIS DEBOUT
Le CLC dénonce la précipitation dans la désignation du président de la Ceni
jeudi 25 juin 2020

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) fustige « la précipitation et la politisation excessive du processus de désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ». Dans un communiqué diffusé hier mercredi 24 juin, le CLC a durci le ton, conforté par les mouvements citoyens Lutte pour le changement (Lucha), Filimbi et les Congolais débout.

Pour ces mouvements dits « d’éveil patriotique », les réformes du système électoral congolais doivent être posées comme des préalables impératifs à l’organisation d’un processus électoral libre et transparent. La réforme de la Ceni étant un préalable incontournable à la désignation de son président, il est nécessaire pour ces structures de commencer par l’audit et l’évaluation de la centrale électorale, ainsi qu’un consensus des parties prenantes sur la manière d’y procéder.

Pour ces groupes de pression, « la convocation par le Parlement, d’une plénière pour entériner une quelconque désignation d’un président de la Ceni sera un point de non-retour qui ne nous laissera point d’autres choix que d’appeler la population à se joindre à cette plénière pour exprimer sans équivoque son opposition à ce processus corrompu ».

Ils considèrent que la désignation « forcée et unilatérale du président de la Ceni est une première étape de la manipulation des élections de 2023 et une nouvelle provocation contre la population qui a déjà payé, au prix du sang, sa ferme volonté d’aboutir à un processus électoral réellement démocratique ».

Voilà pourquoi le CLC, la Lucha, Filimbi et Les Congolais débout réaffirme leur détermination à barrer la route à une quelconque initiative "cynique et arrogante ayant pour objectif la fabrication des résultats électoraux controversés comme ce fut le cas en 2018, de nouveaux résultats électoraux controversés".

A cet effet, ils annoncent le début des séances publiques de sensibilisation et de mobilisation populaire, en invitant la population congolaise à s’approprier cette initiative pour empêcher tout plan machiavélique dont l’objectif est d’inscrire le pays « dans un schéma de crise électorale interminable. Aussi, le CLC, la Lucha, Filimbi et les Congolais débout appellent toutes les forces vives de la nation à se joindre à cette lutte patriotique pour sauver notre démocratie », souligne le communiqué.

Cette mise en garde de ces mouvements citoyens intervient quelques jours après celle du regroupement politique « Lamuka », cher à Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi. En date du 12 juin dernier, ces leaders politiques avaient mis en garde quiconque serait à la base des manœuvres ayant pour but de conduire à la désignation de nouveaux animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ces quatre leaders de la plateforme politique LAMUKA ont soutenu que «les personnes ayant pris part active à l’organisation des élections passées soient d’office écartées, car ayant contribué aux fraudes massives. » Ils ont également préconisé un audit financier dans cette institution, pour faire la lumière sur la somme de près d’un milliard de dollars américains dépensée pour l’organisation des élections chaotiques de 2018. MOLINA
La RDC et l’Angola augure une nouvelle ère de coopération sur la défense et la sécurité
vendredi 18 septembre 2020

La République démocratique du Congo et la République d'Angola ont tenu, du 14 au 16 septembre dernier, à Luanda, en Angola, une réunion bilatérale de (...)
lire la suite
L’ONG "Femme aux mille bras" projette une formation des dames à la cosmétique du 26 au 27 septembre
vendredi 18 septembre 2020

Une formation en cosmétique aura lieu du 26 au 27 septembre à Kinshasa. Initiée à l'intention d'une vingtaine de dames, cette session est organisée (...)
lire la suite
La Turquie soutient le processus de résolution politique et une trêve permanente en Libye
vendredi 18 septembre 2020

Invité à une chaine de télévision privée, le chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu a affirmé que la Turquie soutenait le processus de résolution (...)
lire la suite
Erdogan : "La Turquie n’est pas un pays qui cédera au chantage, à la menace ou encore au banditisme"
vendredi 18 septembre 2020

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a assuré que la Turquie n'est pas un pays qui cédera au chantage, à la menace ou (...)
lire la suite
La Chine appelle à faire progresser le processus de paix au Soudan du Sud
vendredi 18 septembre 2020

NEW YORK (Nations unies), 16 septembre (Xinhua) -- Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations unies, a appelé mercredi (...)
lire la suite
Group ensemble pour la promotion de la jeunesse et de l’éducation !
vendredi 18 septembre 2020

Baobab, leader des nouvelles institutions de Microfinance en Tunisie, et Bouebdelli Education Group, leader de l'Education privée en Tunisie, ont (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting