Dernière minute :

Marche ou l’arbre qui cache la forêt ?
mercredi 8 juillet 2020

En avant marche ! Une, deux, gauche, droite…Cette évocation ne rajeunit personne. Ca fait penser à la marche. Scolaire celle-là. Civilisée parce que civique. Aux ressorts sains. Et même saints. Que penser ou que dire -c'est selon- de la kyrielle de marches projetées cette semaine et la semaine prochaine à travers le pays ?

Sans la moindre intention de se poser en distributeur des cartons rouges à la manière d'un arbitre, une observation basique tout de même. A ceux qui l'auront oublié, le pays est en mode " état d'urgence " consécutive à la covid-19. Une restriction légale des libertés - dont celle de se rassembler - décrétée par le chef de l'Etat.

D'où vient alors que les partis politiques en commençant par ceux du pouvoir -UDPS en tête- prennent des libertés avec cette mesure frappée du sceau du Président de la république ? D'où vient que des leaders politiques de la Majorité écrivent à l'autorité politico-administrative compétente pour l'informer de l'organisation d'une manifestation publique comme une marche ? Manif qui rime forcément avec attroupement.

Comment comprendre que l'opposition républicaine et parlementaire fasse la même chose ? Si les partis politiques, creuset de la conscience civique - quelle que soit la tendance- ne sont guère solubles dans la citoyenneté républicaine, avec qui devrait- on bâtir le nécessaire Etat de droit ? Si l'élite politique ou ce qui en tient lieu ne respecte pas les lois de la République, qu'est-ce qu'on peut attendre de la masse ?

Trêve de jugement. Au demeurant, disait André Malraux, " juger c'est évidemment ne pas comprendre, puisque si l'on comprenait, on ne pourrait plus juger ". Ces marches à foison ressemblent à de la fièvre qui, par nature, est la manifestation d'un mal caché. Et tout le monde connait par cœur l'expression proverbiale selon laquelle " ce n'est pas en cassant le thermomètre qu'on fait tomber la fièvre".

Plutôt que de caresser ou de s'obstiner -c'est selon l'agenda d'un chacun- à pratiquer la politique de l'autruche, l'intérêt national commande que tout ce que le pays peut encore compter de dirigeants conscients des enjeux réels du moment et du futur se regardent dans les yeux. Et mettent les vraies questions sur la table. Et en discutent sans ces éternels souffleurs opposés, presque par principe, à une dynamique de nature à renforcer la cohésion nationale.

Entre multiplier des manifs dont des marches à très haut risque et tirer les sujets enfouis sous le tapis et les mettre sur la table, le choix de la raison est …clair. A moins de continuer à avancer masqué tout en masquant les vrais problèmes. Pari -sur le chaos- risqué dans un pays qui a la culture du…troisième larron. José NAWEJ
Pas de rupture ? Les actes d’abord
vendredi 17 juillet 2020

Les nuits fraîches de "Brazza la verte", en saison sèche, portent-elles conseil ? La boîte à conseils du "Vieux sage" de l'autre rive du fleuve (...)
lire la suite
Le "virus du vaudeville" à la Haute cour ?
jeudi 16 juillet 2020

On savait la classe politique zaïro-congolaise contaminée par le vaudeville bien de chez nous. Mais, personne n'osait imaginer que ce " virus " (...)
lire la suite
D’un dialogue sans dialogue à un autre
mercredi 15 juillet 2020

Dialogue ? Encore ? Pourquoi faire ? Pour en préparer un autre ? Et perpétuer ainsi la tradition née des années Transition qui veut que le pouvoir (...)
lire la suite
Le réveil d’un revenant
mardi 14 juillet 2020

A la suite de Joseph Staline -homme fort de l'ex-URSS - face au Pape Pie XI, on pouvait se demander non sans pertinence : l'Opposition rd (...)
lire la suite
A qui attribuer les morts sous " l’Etat de droit ? "
lundi 13 juillet 2020

Question d'un observateur après les manifs du jeudi 9 juillet : "après l'Etat de droit est-il égal à avant l'Etat de droit ?" . Dans la mouvance du (...)
lire la suite
Priorité des priorités : Ronsard Malonda
vendredi 10 juillet 2020

Des marches dans plusieurs villes du pays. Des processions pour plus de transparence et davantage de consensus dans la désignation du Président de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting