Dernière minute :

L’UDPS défie Gilbert Kankonde
vendredi 10 juillet 2020

* Le parti présidentiel brave d'abord l'interdiction de manifester annoncée par le VPM, ministre de l'Intérieur et ensuite exige sa démission.

Le Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, indique que trois militants du parti tshisekediste ont trouvé la mort durant les manifestations d'hier jeudi 9 juillet à Kinshasa et exige la démission du Vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, Gilbert Kankonde, membre…de l'UDPS.

" Trois personnes ont été tuées parmi nous. Pour ne pas occasionner un bain de sang, nous sommes un parti au pouvoir. Nous disons ceci: ils sont en train de tirer. Nous rentrons à la base. Nous allons réclamer le départ du ministre de l'Intérieur parce qu'il vient de l'UDPS… " a-t-il déclaré.

Pourtant la veille, le patron de la Territoriale avait interdit toutes les manifestations pro et anti entérinement par l'Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), prévues jeudi 9 juillet à Kinshasa comme dans les provinces. La décision a été annoncée à l'issue d'une réunion présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

" Il est formellement interdit d'organiser des marches publiques sur toute l'étendue du territoire national. Il est demandé aux leaders des plateformes FCC et CACH qui constituent la coalition au pouvoir d'inviter les membres à s'abstenir de marches projetées ce jeudi 9 juillet 2020 ", faisait savoir le VPM Gilbert Kankonde.

Ce n'est pas tout. Les autorités gouvernementales rappellent que le régime de l'état d'urgence proclamé par le chef de l'Etat depuis le 24 mars dernier et prorogé à six reprises depuis, ne permet pas d'organiser des rassemblements publics.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, c'est l'UDPS, membre de la coalition au pouvoir, censé assurer le service après-vente des mesures du Gouvernement, qui appelle à descendre dans la rue. Alors que les militants du parti présidentiel auraient été mieux inspirés de chercher d'autres voies pour exprimer leur posture contre l'entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Pour nombre d'observateurs de la scène politique rd congolaise, cette situation fait apparaître au grand jour les divisions intra-UDPS, nées de la nomination " irrégulière " par le Président Félix Tshisekedi, en janvier 2019, du bouillant Jean-Marc Kabund a Kabund comme président intérimaire du parti tshisekediste.

Selon des sources, le VPM Gilbert Kankonde partagerait l'avis des " légalistes " du parti présidentiel qui eux contestent les nominations de Jean-Marc Kabund et d'Augustin Kabuya. Ce tandem trouve certainement le moment propice pour régler ses comptes au ministre de l'Intérieur. Kabund et Kabuya voient dans cette séquence faite de manifestations anti Malonda, une occasion pour revenir dans les bonnes grâces de la base. Pour ce faire, il n'y a pas d'autres solutions que de durcir le ton. Posture très prisée par les parlementaires debout. En plus, Jean Marc Kabund a des raisons supplémentaires de pratiquer l'obstruction tous azimuts par rapport à tout ce qui se passe à l'Assemblée nationale. Lui qui venait d'être destitué récemment de son poste de 1er vice-président du Bureau de la Chambre.

Le hic, ces différentes stratégies de positionnement personnel ne cadrent pas avec la vocation de dirigeants d'un parti au pouvoir. Pire, les deux dirigeants donnent l'impression de saper ou de vider l'état d'urgence décrété par le Président de la République de son contenu. Alors que le rôle premier de l'UDPS dans les circonstances actuelles est d'accompagner le Chef de l'Etat.

D'autres observateurs auraient souhaité voir le duo Kabund-Kabuya mobiliser les combattants autour des vrais enjeux de la gouvernance et des intérêts vitaux du pays. Entre autre le coût de la vie, la consolidation de la cohésion nationale et les menaces contre l'intégrité du territoire. Didier KEBONGO
LAMUKA : Marche interdite
lundi 13 juillet 2020

* Par ailleurs, l'Exécutif a fermement condamné les violences qui ont émaillé les manifs de l'Udps de jeudi dernier et entend traduire les auteurs en (...)
lire la suite
L’UDPS défie Gilbert Kankonde
vendredi 10 juillet 2020

* Le parti présidentiel brave d'abord l'interdiction de manifester annoncée par le VPM, ministre de l'Intérieur et ensuite exige sa démission. Le (...)
lire la suite
Déballage au ministère de la Santé
jeudi 9 juillet 2020

* «Gestion calamiteuse et opaque, affairisme, réseaux mafieux…» des griefs d’Albert Mpeti à charge de son titulaire Eteni Longondo. L’heure du (...)
lire la suite
Marches : Gentiny Ngobila dit non au PPRD et à l’Udps
mercredi 8 juillet 2020

* Dans la même veine, il y a fort à parier que la démarche à venir de Lamuka recevra une fin de non-recevoir. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, (...)
lire la suite
Ça sent l’ultime prorogation
mardi 7 juillet 2020

*L’Assemblée nationale exige du Gouvernement des mesures d’accompagnement pour soulager tant soit peu la population. La réflexion sur la levée de (...)
lire la suite
CENI : La confusion s’installe !
lundi 6 juillet 2020

* L'Assemblée nationale ayant déjà entériné le choix de Ronsard Malonda pour succéder à Corneille Nangaa, devrait-on privilégier le règlement politique (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting