Dernière minute :

Le Maroc, un modèle dans la consécration des valeurs de l’Islam modéré dans le monde et en Afrique
vendredi 10 juillet 2020

Rabat - Le président de la branche rwandaise de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, Sheikh Musa Sindayiga, a mis en avant le modèle religieux marocain dans la consécration des valeurs de l'Islam modéré en Afrique et a souligné le rôle pionnier joué par le Maroc dans la promotion du dialogue interculturel et inter-religieux dans les enceintes multilatérales, dans le cadre de son passage à l'émission citoyenne "Sahara Debate".

Le prédicateur religieux rwandais a indiqué de ce fait, intervenir dans le cadre des activités menées par la branche de la Fondation Mohammed VI au Rwanda en tant qu'espace fédérateur permettant la diffusion des valeurs de l'Islam modéré fondé sur la tolérance, la solidarité et la défense du culte islamique contre toutes les idées extrémistes et déviantes.

Ainsi, Sheikh Musa Sindayiga a souligné que depuis l'accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône, le Maroc s'est engagé dans une stratégie multidimensionnelle et proactive dont l'objectif cardinal est de sauvegarder l'identité religieuse des Marocains et immuniser le Royaume contre les idées extrémistes et contre toute récupération politique ou idéologique de la religion.

Pour lui, cette approche novatrice vise en premier lieu l'émergence d'une société plurielle sûre d'elle-même qui tire sa force des principes de l'ouverture, de la modernité et de la tolérance tout en prêtant une attention particulière à la préservation du cachet authentique et spirituelle qui a distingué des siècles durant le Maroc dans le concert des Nations.

Dans le cadre de cette démarche avant-gardiste, le Maroc, à la faveur d'une Vision Royale éclairée, a accordé une place de choix à la mise en place d'un encadrement efficient de l'enseignement religieux qui vise à protéger le référentiel religieux du Royaume dont les fondements sont la Commanderie des Croyants, la doctrine ash'arite, le rite malékite et le soufisme sunnite, a-t-il expliqué.

Sheikh Musa Sindyiga a également mis en exergue la dynamique réformatrice entreprise par le Maroc qui lui a permis de se positionner en tant que modèle en matière de gouvernance du champ religieux à telle enseigne que des pays d'Europe et d'Afrique subsaharienne ont réalisé la pertinence de la stratégie marocaine.

Le prédicateur religieux a cité, à titre d'exemple, l'Institut Mohammed VI de la formation des Imams Morchidines et Morchidates qui a accueilli un total de 1.463 prédicateurs originaires du Sahel, de la CEDEAO, du Gabon et du Tchad, depuis sa création en 2015, relevant que ces derniers ont bénéficié d'une formation solide dans les sciences religieuses leur permettant de pouvoir répondre à toutes les questions et corriger les concepts.

Pour Sheikh Musa Sindayiga, ces efforts audacieux ont pris un nouvel élan avec la création de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains, un établissement qui consacre la spécificité des liens géographiques, des attaches de l'Histoire, des substrats scientifiques et des sensibilités spirituelles adossées au partage entre le Maroc et nombre de pays africains, des constantes religieuses et doctrinales.

Des initiatives majeures qui attestent l'engagement continu de Sa Majesté le Roi en tant que Commandeur des Croyants, en faveur de la promotion des valeurs de l'Islam notamment par la construction de mosquées dans plusieurs pays africains, la mise en place de l'Institut des Etudes africaines et l'organisation de Conférences sur la tarika soufie.

Le Maroc a joué un rôle majeur dans la promotion du dialogue interculturel et inter-religieux dans les enceintes multilatérales et que c'est à l'initiative du Maroc que l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, en juillet 2019, une résolution sur la promotion du dialogue inter-religieux et de la tolérance dans le cadre de la lutte contre les discours de haine, a tenu à souligner Sheikh Musa Sindayiga.

Cette série d'initiatives s'inscrit en droite ligne de l'esprit du Discours fondateur que Sa Majesté le Roi avait prononcé en avril 2004 sur la restructuration du champ religieux au Maroc. MAP
COMMUNIQUE OFFICIEL n°01/0025/DGI/DG/DESCOM/MT/CK/2020
mercredi 15 juillet 2020

LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS RAPPELLE AUX CONTRIBUABLES RELEVANT DE LA DIRECTION DES GRANDES ENTREPRISES, DES CENTRES DES IMPOTS AINSI QUE (...)
lire la suite
Paris déterminé à renforcer sa coopération avec Kinshasa
mercredi 15 juillet 2020

Les Français ont célébré leur fête nationale hier mardi 14 juillet. A Kinshasa, l'ambassadeur François Pujolas a profité de l'occasion pour adresser un (...)
lire la suite
Covid-19 : les agents de riposte de Bandundu ville menacent d’aller en grève
mercredi 15 juillet 2020

Les professionnels de santé commis dans les points d’entrée de la ville de Bandundu menacent d'aller en grève. Ils l'ont annoncé le lundi 13 juillet, (...)
lire la suite
Les députées provinciales de Kinshasa à l’école du genre
mercredi 15 juillet 2020

Les députées provinciales de Kinshasa participent, depuis hier mardi 14 juillet, à un atelier en ligne sur la prise en compte du genre dans les (...)
lire la suite
Richard Muyej : « Après 60 ans d’indépendance, la province du Lualaba est déterminée à rattraper le retard »
mercredi 15 juillet 2020

Le gouverneur du Lualaba, Richard Muyej Mangez Mans, ne veut pas un seul instant se diluer dans la démagogie politicienne made in RDC. Pour lui, (...)
lire la suite
Moon veut créer un "pays à l’avant-garde" grâce au New Deal à la coréenne
mercredi 15 juillet 2020

SEOUL, 14 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a dévoilé ce mardi 10 projets numériques et verts phares de son ambitieux plan de "New Deal" (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

D’un dialogue sans dialogue à un autre

Dialogue ? Encore ? Pourquoi faire ? Pour en préparer un autre ? Et perpétuer ainsi la tradition née des années Transition qui veut que le pouvoir s'obtienne au bout du dialogue. Peu importe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting