Dernière minute :

5 personnes interpellées, drapeaux et calicots déchirés à Kongolo
vendredi 10 juillet 2020

La Police nationale congolaise (PNC) a interpellé cinq personnes jeudi 9 juillet 2020 à Kongolo dans le Tanganyika, lors de la marche de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), organisée pour contester l'entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

" Il y a 5 personnes arrêtées, dont 3 hommes et 2 filles. Des calicots et des drapeaux ont été ravis, déchirés, puis brûlés. La police pouvait arrêter des gens si on était au-delà de 20 sans respect de distanciation. Entre la police au nombre de 25 et les militants qui sont au nombre de 20, qui ont violé la loi ? La police a violé la loi, et elle doit être poursuivie pour ça ", déclare le président sectionnaire de l'UDPS, Guillaume Kauzeni.

La marche des combattants de l'UDPS est partie du passage à niveau de la voie ferrée en face de l'école Bon Berger à destination des bureaux du territoire. Elle n'est toutefois pas arrivée au bureau du territoire, son point de chute. Elle a été dispersée par la police, qui dit veiller au respect de la loi. " On a arrêté des meneurs et on a dispersé la marche sans dégâts. Quand le président, chef de l'Etat, autorité morale de l'UDPS, s'arroge le pouvoir d'interdire toutes manifestations et vous membres de ce même parti, vous faites fi à cette loi, ce n'est pas possible ", rappelle pour sa part le colonel Kayumba, commissaire de la PNC.

KALEMIE : LES MANIFESTANTS STOPPES NETS AVANT D'ATTEINDRE LE CENTRE-VILLE

À Kalemie dans le Tanganyika, des combattants de l'UDPS ont tenté de manifester contre l'entérinement par l'Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme président de la CENI. La police les a empêchés de joindre le centre-ville pour aller déposer leur mémo adressé au président de l'assemblée provinciale.

Ils ont alors décidé de quitter la place Kisebwe pour le quartier général de la MONUSCO, pour lire leur mémorandum.

Ils ont par la suite remis une copie de leur document au chef de la section des Affaires politiques.

" Notre parti fonde sa lutte, son action sur la démocratie et le progrès social. Mais comment envisager le progrès social si la démocratie est continuellement torpillée ? La fédération de l'UDPS/Tanganyika et ses alliées dénoncent les manœuvres organisées à Kinshasa afin de flouer le peuple, et provoquer des crises sur toute l'étendue de la RDC ", a déclaré leur porte-parole.

TSHOPO : MARCHE ETOUFFEE, SIX COMBATTANTS INTERPELLES ET 3 BLESSES

Selon lui, un Etat démocratique est celui où la minorité, gouvernement et parlement " acceptent d'être gouvernés par la majorité, le peuple souverain, après une élection honnête. "L'imposition de M. Ronsard Malonda à la CENI ouvre une perspective de remise en cause de la valeur des élections. Honorable président, puissiez-vous donc transmettre notre rejet absolu du maintien de Ronsard Malonda ", a déclaré le porte-parole des manifestants.

Six combattants de l'Udps ont été interpellés, le jeudi 9 juillet 2020, lors de la marche organisée à Kisangani (Tshopo) pour s'opposer à l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Le président fédéral de l'UDPS, Delly Likunde, qui donne ce bilan, indique que parmi eux, trois ont été blessés.

Il précise que les 6 militants ont été relâchés par la suite, mais tous déclarent avoir perdu leurs téléphones, des cartes d'électeur ainsi que de l'argent. La marche de l'UDPS a été dispersée par la Police nationale congolaise juste à quelques mètres du siège du parti présidentiel.

Delly Likunde, déplore le comportement des agents de l'ordre qui ont " brutalement " étouffé cette manifestation. Selon lui, l'itinéraire prévu par les organisateurs de cette manif n'a pas été suivi jusqu'au bout. Partis du siège de leur permanence, les combattants, bien qu'encadrés au départ par quelques policiers, ont été bloqués au rond-point ACKIS par un autre groupe d'agents de l'ordre.

Delly Likunde déplore l'usage des gaz lacrymogènes et même des balles réelles pour les disperser " alors que la marche était pacifique. " Face à cette réalité, les combattants de l'UDPS ont été obligés de stopper leur marche et de lire leur mémorandum à la hauteur du rond-point du Canon, avant de constituer un petit groupe dépêché pour le déposer à l'Assemblée provinciale.

Dans ce document, ils s'opposent à la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ils rejettent également les trois propositions des lois initiées par les députés Minaku et Sakata.

Par ailleurs, le président de l'UDPS /Tshopo fustige le comportement de la police alors qu'il avait déposé une lettre d'information à la mairie dans le délai réglementaire.Lettre dont l'accusé de réception ne leur est parvenue qu'après la dispersion de leur marche. Radiookapi.net
Haute Cour : une cérémonie de prestation de serment sans le FCC
mercredi 21 octobre 2020

Dans un communiqué publié hier, la conférence des présidents du FCC renseigne que tous les cadres de cette plateforme évoluant au sein des (...)
lire la suite
Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Modeste Bahati apportent leur soutien à Félix Tshisekedi
mercredi 21 octobre 2020

Les présidents de l'Ensemble pour la République, du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) (...)
lire la suite
L’UNAFEC appelle les députés et sénateurs à participer à la cérémonie de prestation de serment
mercredi 21 octobre 2020

A travers une déclaration faite hier mardi 20 octobre, l'Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC) de Gabriel Kyungu wa Kumwanza a appelé (...)
lire la suite
Retombées de la réunion du Comité de conjoncture économique : Kinshasa se réjouit de la hausse des prix des matières premières
mercredi 21 octobre 2020

A Kinshasa, l'on voit de bon oeil la hausse des prix de matières premières sur le marché international. Cette nouvelle réjouit les autorités (...)
lire la suite
Sud-Kivu : Ruberwa accusé d’avoir manigancé l’installation du bourgmestre de Minembwe
mercredi 21 octobre 2020

Le ministre provincial de l'Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières du Sud-Kivu a mal accueilli les accusations de son autorité (...)
lire la suite
Que va faire le tandem Mabunda-Thambwe ?
mardi 20 octobre 2020

*Les deux présidents des Bureaux du Parlement vont-ils boycotter cette cérémonie ou seront-ils être présents ? Les trois juges récemment nommés par (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting