Dernière minute :
MARCHE DE LAMUKA DU 13 JUILLET
L’AFDC-A/Bahati pour le renouvellement de la Céni et l’indépendance de la justice
mardi 14 juillet 2020

Chose promise, chose due. L'Autorité morale de l'AFDC-A avait promis que ses militants allaient de nouveau être dans la rue. Le lundi 13 juillet, l'AFDC-A de Bahati Lukwebo a tenu parole. Elle a déployé ses troupes dans les rues de Kinshasa et dans les villes d'autres provinces, aux côtés de Lamuka, organisateur de cette marche pacifique. En protestant contre l'entérinement, par l'Assemblée nationale, de Ronsard Malonda à la tête de la Céni et contre les propositions de lois Minaku-Sakata, l'AFDC-A Bahati lutte pour la révocation de la Centrale électorale de fond en comble et pour la sauvegarde de l'indépendance de la justice.

Présente à la marche organisée par l'UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) le 9 juillet, l'AFDC-A (Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés) de Modeste Bahati Lukwebo a de nouveau battu le pavé à Kinshasa et dans l'arrière-pays. Ses militants ont participé à la marche organisée par les partis et associations membres de la plateforme d'opposition "LAMUKA "

L'objectif était double : protester contre la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la Centrale électorale et s'opposer aux trois propositions de lois initiées par les députés Minaku et Sakata du Front commun pour le Congo (FCC), visant à réformer la justice en placant la magistrature sous les ordres du ministre de la Justice.

Selon des sources proches de la 2ème force politique de la RDC, la mobilisation de son autorité morale était telle que les militants et cadres de l'AFDC-A ont déferlé en grand nombre dans les rues des villes où étaient organisées les marches.

Dans la capitale congolaise, les différentes fédérations de l'AFDC-A ont répondu à l'appel de leur président et autorité morale pour participer à la manifestation anti-Malonda aux côtés de nombreux militants de la plateforme d'opposition LAMUKA.

A MATADI, LE MOT D'ORDRE DE BAHATI LARGEMENT SUIVI…

À Matadi, chef-lieu du Kongo Central, le mot d'ordre du sénateur Modeste Bahati Lukwebo a été largement suivi par les militants de l'AFDC-A, qui se sont déployés par centaines dans la rue, sous l'égide du président fédéral Glorry Phanzu.

On a enregistré la même ambiance à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, où les rues de la province chère à Bahati Lukwebo étaient noires de monde. En avant-plan, les partisans de Modeste Bahati Lukwebo, un des principaux leaders de cette province qui a fait de lui le meilleur sénateur élu du pays. Théodore Chamunani, président fédéral de l'AFDC-A au Sud-Kivu, a conduit ses hommes sur le terrain.

La marche ne s'est pas déroulée sans incidents. Ainsi à Bukavu, l'AFDC-A signale des arrestations de ses militants. Ils ont été relâchés par la suite.

…A LUBUMBASHI, LA MARCHE ANNULEE

A Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, le drapeau rouge du parti de la houe a été au grand rendez-vous politique. Des milliers de militants de l'AFDC-A étaient déjà réunis au siège, avec des calicots ou l'on pouvait lire : " L'AFDC-A / Haut Katanga, rangée derrière son Autorité morale Modeste Bahati Lukwebo dit non à Ronsard Malonda, Non aux lois Minaku-Sakata ". Malheureusement, dans cette ville, la marche a été annulée. Ce qu'a déploré André Kabamba, président fédéral de la Ligue des jeunes de l'AFDC-A. Les leaders provinciaux du regroupement se sont simplement contentés de rendre une déclaration à partir du siège.

VERITABLE DEMONSTRATION DE FORCE

À Goma, Kisangani, Bunia, Isiro, Mbandaka, Gbadolite, Boende, Lisala, Inongo, Bandundu, Kikwit, Boma et autres grandes villes du pays, on a noté une véritable démonstration de force de l'AFDC-A, au regard du nombre de ses militants déployés dans les rues. Ils brandissaient le même message: " Non à Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante, non aux lois Minaku-Sakata ".

Dans plusieurs villes ciblées, la marche à été étouffée dans l'œuf comme à Beni, et les manifestants ont été dispersés par la police.

Pour rappel, l'AFDC-A Bahati a donné sa position il y a peu sur les différents sujets d'actualité. La deuxième force politique du pays exige une réforme profonde de la Ceni, avant sa restructuration du sommet à la base.

Au sujet des propositions de lois du tandem Minaku-Sakata, le regroupement politique de Bahati Lukwebo appelle à leur retrait pur et simple. Elle dénonce l'insécurité grandissante au pays,au moment ou la coalition au pouvoir s'investit dans une guerre d'influence qui empêche le gouvernement de se consacrer efficacement à la recherche des solutions, alors qu'il devrait plutôt s'occupait de problèmes de la population.

" PLACE A LA VERITE ET AU DROIT "

C'est dans cette optique que le sénateur Bahati Lukwebo avait donné, la semaine dernière, un mot d'ordre pour que ses partisans participent aux différentes marches annoncées : " L'AFDC-A, deuxième force politique de la RDC, soutiendra toute action visant l'amélioration des conditions de vie de la population. Le mensonge doit céder la place à la vérité et au droit", avait-il écrit sur son compte Twitter.

L'AFDC-A est incontestablement la deuxième force politique de la RDC. A en croire les statistiques disponibles sur le site de la Ceni, en 2018, le regroupement de Modeste Bahati Lukwebo avait honnêtement obtenu 1.250.000 voix après le PPRD.

Voilà pourquoi, le regroupement politique cher à de Bahati tient à baliser la voie pour des élections justes en 2023. Kléber KUNGU
Nouvel article N° 26756
vendredi 31 juillet 2020


lire la suite
Nouvel article N° 26751
vendredi 31 juillet 2020


lire la suite
Nouvel article N° 26753
vendredi 31 juillet 2020


lire la suite
A la recherche de la Société civile…
vendredi 31 juillet 2020

Elle a toujours existé. Tout simplement parce qu'elle constitue le pays réel par opposition au pays légal. Mais, elle s'est particulièrement (...)
lire la suite
Nouvel article N° 26752
vendredi 31 juillet 2020


lire la suite
Nouvel article N° 26755
vendredi 31 juillet 2020


lire la suite
FORUM DES AS
editorial

FCC-CACH à l’épreuve du " corona-social "

Pas besoin de se triturer les méninges pour comprendre le mot "crise". Pas la peine non plus de polémiquer sur ce que la majorité silencieuse vit au quotidien. Dans sa poche. Mieux dans sa chair. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting