Dernière minute :
AU COURS D’UNE RENCONTRE AVEC 15 DEPUTES NATIONAUX VENUS DE KINSHASA
Kongo Central : Atou Matubuana appelle à l’unité et au dialogue entre Ne Kongo
vendredi 31 juillet 2020

La tenue d’un dialogue franc entre les fils et filles du Kongo Central devient de plus en plus une nécessité, à la lumière des tensions qui ne cessent d'affaiblir l’Exécutif et l’Assemblée provinciale, paralysant ainsi le bon fonctionnement de cette province.

Le gouverneur Atou Matubuana n’est pas seul dans cette démarche visant à ramener tous les Ne Kongo au bon sentiment. Il a reçu, le mercredi 29 juillet, le soutien d’une délégation de 15 députés nationaux venus de Kinshasa, pour baliser ensemble le chemin pour la bonne tenue de ces assises, dans les tout prochains jours.

Au cours d’une séance de travail avec ces élus nationaux originaires du Kongo central, tenue à l’immeuble du gouvernorat, à Matadi, le numéro un de la province Atou Matubuana a lancé les premières consultations en prévision d’un dialogue de la paix pour le décollage de la province.

Les participants ont échangé autour de la crise qui prévaut dans la province, après avoir tous constaté qu’elle ne permet pas aux institutions provinciales de bien fonctionner.

A en croire des sources concordantes, ces élus sont venus écouter la version des faits du gouverneur, notamment sur l’affaire « sextape Mimi » qui continue à alimenter des crises internes, entrainant ainsi des tiraillements entre l’Exécutif provincial et l’Assemblée provinciale.

Certains députés nationaux ont, à la sortie de cette rencontre, estimé qu’il faut repenser une nouvelle approche de développement pour leur province, dans un élan de paix et de cohésion provinciale.

UN DIALOGUE POUR RECHERCHER LA COHESION NATIONALE

Pour Georges Matutala, président du caucus des députés nationaux originaires du Kongo central, les Ne Kongo doivent oublier ce qui s’est passé, et se fixer sur l’avenir. Les tiraillements et les querelles n’ont pas de place au sein de la province.

« Nous sommes là pour dire non aux tiraillements, non aux querelles intestines. Nous voulons la cohésion provinciale. C’est cette cohésion qui va nous amener au développement », a-t-il souligné, avant de rappeler que la population a besoin des routes, des dispensaires et des écoles. Ces initiatives ne peuvent se faire que dans un climat pacifique, ajoute l’honorable Matutala.

Pour sa part, le député national Tony Kikoka, élu de la circonscription électorale de Kimvula, a fait savoir à la presse que les échanges avec le gouverneur ont été fructueux pour l’avancement de la province. «Nous pensons que le moment est venu pour qu’on puisse faire la paix. Tous, nous nous sommes inscrits dans le schéma du dialogue face à toutes les tribulations qu’a connues notre province. Voilà pourquoi, nous sommes ici. Cette ambiance de crise n’est pas favorable au développement de notre province. »

QUID DE L’OBJET DU DIALOGUE

Par ailleurs, le député Pierre Nsumbu a aussi encouragé la tenue de ce dialogue, mais insiste pour que les esprits soient clairement fixés sur l’objet de cette rencontre. «Le problème est de.savoir pourquoi on va au dialogue Parce qu’à partir du moment où nous n’avons pas une même lecture de l’objet pour lequel nous allons au dialogue, nous allons continuer à nous entredéchirer. Il faut être clair qu’aujourd’hui, notre province est devenue la risée de tout le monde. Je ne crois pas qu’une année après l’affaire de sextape de Mimi, la province a eu d’avancement. Nous avons plutôt largement reculé », regrette-t-il.

A l’approche de la tenue de ce dialogue entre Ne Kongo, l’idée divise encore. Certains députés provinciaux proches du président de l’Assemblée provinciale, Pierre Matusila, ont décliné l’invitation du Gouverneur Atou Matubuana.

Selon eux, cette rencontre ne vise qu’à aider le gouverneur à se maintenir au pouvoir. Ils appellent plutôt à sa démission. Cette frange d'élus provinciaux projette d’organiser une marche ce vendredi pour pousser le numéro de la province à démissionner de ses fonctions. MOLINA
Godefroid Mayobo met le cap sur la redynamisation du PALU
vendredi 31 juillet 2020

Contacté par Forum des As, le nouveau SP du Parti lumumbiste unifié dit inscrire parmi ses objectifs, le renforcement des capacités matérielles, (...)
lire la suite
Lisanga Bonganga rejette la démarche des 13 signataires et appelle à une table ronde sous la médiation de la SADC
vendredi 31 juillet 2020

Jean-Pierre Lisanga Bonganga, président national du parti la Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) a dans une déclaration faite hier jeudi (...)
lire la suite
Restes de feu Patrice-Emery Lumumba : Juliana Lumumba saisit Thambwe Mwamba
vendredi 31 juillet 2020

Fille biologique de Patrice-Emery Lumumba, ancien Premier ministre de la RDC Patrice-Emery Lumumba, Juliana Lumumba multiplie des pressions pour (...)
lire la suite
Kasaï-Central : Les forces vives écrivent à Fatshi pour réhabiliter le gouverneur Martin Kabuya
vendredi 31 juillet 2020

Les Forces vives du Kasaï-Central apportent leur soutien au gouverneur Martin Kabuya. Une cinquantaine d'organisations de la Société civile écrivent (...)
lire la suite
Ilunga Ilunkamba et Jean Marc Châtaigner parlent du futur dialogue politique
vendredi 31 juillet 2020

L’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Jean-Marc Chataigner, et le Premier ministre Ilunga Ilunkamba ont échangé sur l'initiative du dialogue (...)
lire la suite
A la recherche de la Société civile…
vendredi 31 juillet 2020

Elle a toujours existé. Tout simplement parce qu'elle constitue le pays réel par opposition au pays légal. Mais, elle s'est particulièrement (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting