Dernière minute :
EN PORTANT HIER SUR LES FONTS BAPTISMAUX LE VOLUME 2 DE LA " REVUE CONGO CHALLENGE "
Matata Ponyo balise la voie à l’émergence de la RDC
vendredi 7 août 2020

* Pour l'ancien Premier ministre, ce Bulletin économique est une " boîte à idées " tournée vers le progrès.

L'ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, a, au cours d'une conférence-débat à l'Université Protestante au Congo (UPC), hier jeudi 6 août à Kinshasa, lancé officiellement le deuxième volume de la Revue Congo Challenge. Une œuvre de 215 pages réparties en 5 articles publiée aux éditions Congo Challenge.

Au moment de porter cette revue sur les fonts baptismaux, Augustin Matata Ponyo s'est attardé sur le premier chapitre qui porte sur les programmes du FMI et les performances économiques de la RDC.

Devant un auditoire composé pour l'essentiel de professeurs d'universités et d'étudiants en économie, l'ancien ministre des Finances explique que les pays bénéficiaires des fonds se sont laissé emporter par le prestige de la couverture morale de cette institution.

Le Pr Matata démontre que l'assistance du FMI n'a pas répondu aux attentes, la faute entre autres à " l'aléa moral ".

" Lorsqu'un pays est en programme avec le Fonds Monétaire International, il semble être satisfait par la couverture morale de cette institution prestigieuse, ce qui crée le non-respect des prescriptions des pays bénéficiaires du fonds ", a indiqué l'ancien Premier ministre.

Il a été également abondamment question du parc agroindustriel de Bukanga-lonzo. Pour l'ancien chef du Gouvernement congolais, " le projet s'est arrêté parce que son financement n'avait plus de suivi après le départ de Matata depuis décembre 2016. Ce projet n'a reçu aucun financement. À tout moment, ce projet peut être relancé ", a-t-il laissé entendre.

Après son départ du Gouvernement où il avait assumé, à la satisfaction générale des Congolais, les fonctions de ministre des Finances et de Premier ministre, Matata Ponyo Mapon s'est lancé par la suite dans le secteur des connaissances. Notamment dans sa province natale de Kindu où il est promoteur d'une université au standard international, l'Université Mapon. Cet alma mater ambitionne d'être le fer de lance de la haute technologie en RDC. Puis vient Congo Challenge, que l'on présente comme étant désormais un Think tank tourné vers l'émergence du pays de Lumumba.

Pour Matata, le Bulletin économique est une " boîte d'idées " portée vers la réflexion dans le domaine socio-économique congolais et africain.

" La grandeur d'un pays, c'est aussi la dimension de la réflexion ", affirme Matata, expliquant que "ce sont des idées qui font avancer le monde ". Avec ce Bulletin, Congo Challenge s'engage à "donner la photographie de l'économie congolaise et de dégager de grandes tendances ". L'ancien Premier ministre précise qu'au travers de ce Bulletin, Congo Challenge donne un point de vue " indépendant ", objectif et impartial sur la marche du monde et de l'économie congolaise.

" C'est l'apport, dit-il, qu'une communauté de scientifiques peut apporter pour la marche de l'économie congolaise vers le progrès ".

" Les analyses faites dans ce premier numéro adoptent une attitude rétrospective en observant les agrégats macroéconomiques depuis le début des années 2000. Ce qui permet au lecteur, de situer l'évolution de l'économe congolaise dans un contexte historique plus large et d'appréhender son développement récent de manière plus conséquente… C'est donc une démarche voulue, à vocation pédagogique, qui plante le décor pour les prochains numéros ", dit-il dans l'avant-propos de ce premier numéro du Bulletin économique.

En un mot comme en cent, ce Bulletin livre aux acteurs économiques, aux décideurs publics et aux intellectuels avisés, un rapport d'analyse de l'évolution de l'économie ainsi que ses perspectives d'avenir.

Pour rappel, la Revue Congo Challenge (RCC) a été fondée en 2017 par le Professeur Matata Ponyo Mapon et a pour objectif de devenir la principale revue scientifique et professionnelle en économie, en République démocratique du Congo.

La RCC publie deux volumes chaque année. Les deux premiers numéros du volume I furent publiés respectivement en juin et décembre 2019. La présente publication constitue le premier numéro du volume II (Juin 2020).

Le rédacteur en chef de la RCC est le professeur Jean-Baptiste Ntagoma Kushinganine, de l'Université catholique de Bukavu (UCB, Bukavu, RDC).

La RCC est publiée par le bureau d'études Congo Challenge.

Le Conseil scientifique de la RCC est constitué de: Prof Kabuya Kalala; Prof Lukuitshi Malaika; Prof Matata Ponyo Mapon; Prof Mususa Ulimwengu; Prof Ngonga Nzinga; Prof Ntagoma Kushinganine; Prof Tshiunza Mbiye. Didier KEBONGO
Le G-13 et la Société civile adoptent bientôt un agenda commun
mercredi 12 août 2020

L'initiative d'organiser bientôt un Forum sur les reformes électorales en République démocratique du Congo fait des émules. La proposition est saluée (...)
lire la suite
Un coup fourré contre Shadary !
mardi 11 août 2020

* D'extincteur archiconnu de l'incendie Kamwina Nsapu, voilà l'ex-VPM en charge de l'Intérieur dépeint en pyromane". On marche sur la tête Un zeste (...)
lire la suite
Marches pour Kamerhe : l’UNC gagne son pari
lundi 10 août 2020

*En première ligne, les enfants du Dircab du chef de l'Etat ont défilé parmi les manifestants pour exiger qu’on relâche leur père Les rues de (...)
lire la suite
Matata Ponyo balise la voie à l’émergence de la RDC
vendredi 7 août 2020

* Pour l'ancien Premier ministre, ce Bulletin économique est une " boîte à idées " tournée vers le progrès. L'ancien Premier ministre, Augustin Matata (...)
lire la suite
L’absence de Mabunda, Thambwe et Ilunga suscite des questions
jeudi 6 août 2020

* D'ores et déjà, des observateurs jugent que ces Hauts juges entament leur mandat sur fond de tension entre les deux pôles de l'Exécutif, à savoir (...)
lire la suite
Deux juges refusent leur nomination à la Cour de Cassation
mercredi 5 août 2020

* Par ailleurs, 64 Hauts magistrats ont prêté serment hier devant le Président de la république au Palais de la Nation. Sur les soixante-six hauts (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces "affaires", un couteau à double tranchant

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting