Dernière minute :
CONSTERNEE PAR DES TIRS DANS LA CHAMBRE DE LEUR LEADER
Ensemble pour la République : le Comité des sages condamne l’attaque contre la résidence de Moïse Katumbi
vendredi 7 août 2020

La résidence de Moïse Katumbi, à Lubumbashi, a été la cible d'une attaque armée dans la nuit du mercredi au jeudi 6 août, annonce Francis Kalombo, le porte-parole d'''Ensemble pour la République'', la formation politique de l'ancien Gouverneur du Katanga. Alerté, le Comité des sages de ce parti a aussitôt condamné cet acte, à travers un communiqué de presse diffusé sur twitter.

D'après ce communiqué signé par Olivier Kamitatu, José Endundo, Christian Mwando, Christophe Lutundula, Salomon Idi Kalonda et Dieudonné Bolengetenge, la résidence du président d'''Ensemble pour la République'' a été l'objet des tirs à balle réelle.

"Descendus sur les lieux des faits, les services de police ont constaté qu'une balle a perforé le plafond de la résidence pour atterrir dans la chambre à coucher du Président Katumbi", précise le communiqué.

"Lors de ces évènements, Moïse Katumbi était à son village à Kashobwe avec toute sa famille. Le pire a donc été évité et aucune victime n'est à déplorer", renseignent les six signataires de la déclaration.

Au regard de cette attaque qui a troublé la quiétude d'une zone aussi paisible que le quartier Golf, les porte-étendards d'''Ensemble pour la République'' dénoncent ''avec vigueur cette insécurité entretenue et manifestement orientée contre son président''.

LE GOUVERNEMENT INTERPELLE

Le Comité des sages de ce parti rappelle à cet effet que ''toute personne habitant le territoire national a droit à la protection de son intégrité physique et de ses biens par les autorités publiques''.

Aussi, ''Ensemble pour la République'' demande-t-il au Gouvernement central et aux autorités provinciales de prendre toutes les dispositions requises pour sécuriser le président Moïse Katumbi et sa famille''.

"Quelles que soient l'origine et les motivations des menaces et des intimidations dont il est l'objet, Moïse Katumbi poursuivra sans désemparer son combat pour l'avènement de la démocratie, de l'Etat de droit et de la bonne gouvernance en République démocratique du Congo", martèlent Olivier Kamitatu, José Endundo, Christian Mwando, Christophe Lutundula, Salomon Idi Kalonda et Dieudonné Bolengetenge. Yves KALIKAT
Le FMI exige un budget réaliste !
mardi 22 septembre 2020

Au dernier Conseil des ministres, le gouvernement a adopté le projet de loi de Finance, le Bugdet-2021. Celui-ci fait partie des conditionnalités (...)
lire la suite
Sylvestre Ilunga : "La répartition des compétences ne se décrète pas"
mardi 22 septembre 2020

"La répartition des compétences ne se décrète pas une fois pour toutes. Elle s'apprécie, elle se négocie par l'implication de tous les acteurs", a (...)
lire la suite
Le FMI exige un budget réaliste !
mardi 22 septembre 2020

Au dernier Conseil des ministres, le gouvernement a adopté le projet de loi de Finance, le Bugdet-2021. Celui-ci fait partie des conditionnalités (...)
lire la suite
Les néo-élus à l’école de bonnes pratiques parlementaires
mardi 22 septembre 2020

* Par ailleurs, la présidente Mabunda a porté sur les fonts baptismaux le guide pratique du parlementaire congolais. Double cérémonie à l'Assemblée (...)
lire la suite
Un audit financier s’impose !
mardi 22 septembre 2020

* C'est ce qui ressort de la lettre ouverte de Kabasu Babu aux présidents de deux Chambres du Parlement HUBERT KABASU BABU KATULONDI CITOYEN (...)
lire la suite
Le parti "Congo na biso" dénonce l’usurpation de sa dénomination par une plateforme culturelle
mardi 22 septembre 2020

Le parti politique " Congo na biso" dénonce l'usurpation de sa dénomination sociale par une plateforme culturelle qui vient de voir le jour. C'est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting