Dernière minute :

Ces "affaires", un couteau à double tranchant
mercredi 12 août 2020

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a mis le doigt sur la plaie. Il a vu juste. Personne d'équilibré ne saurait lui jeter la moindre pierre. La peur de la justice avec le primat de la loi comme corollaire étant le commencement de la sagesse.

Depuis, le pays vit au rythme des "affaires". Il ne se passe plus un seul jour sans que l'on apprenne que tel dirigeant, tel responsable public en fonction ou en réserve de la République est interpellé. Voire arrêté et déféré devant les cours et tribunaux.

Sans tomber dans des généralisations abusives, force est tout de même de constater que ce "printemps" judiciaire charrie des cas de conscience. Des compatriotes interpellés au mépris de la procédure. Des "affaires" aux odeurs des règlements de comptes. C'est sans doute le cas de l'ancien directeur général de la Direction générale des impôts jeté dans un cachot à " l'ancienne " avant d'être relâché dans un dossier à traçabilité claire. Du moins, si l'on en juge par la documentation afférente au dossier "100 millions USD" payés par Mutanda mining au titre d'avance sur impôt sur le bénéfice .

Serions-nous en train de basculer dans la politique du "chiffre", façon critères de performance ? A savoir que plus on interpelle ou on arrête, mieux c'est ? Une obligation de résultat qui ne charrierait pas que de la vertu. Ici comme ailleurs, cette médaille a pour revers des abus.

L'histoire est pleine d'exemples où au nom de la justice proclamée on arrête injustement et mécaniquement on condamne tout aussi injustement. D'autant qu'en l'espèce la tendance semble à la scissiparité d'organes habilités à faire respecter la "morale". Avec le risque que la procédure soit la principale victime collatérale que cette course à l'échalote. La prime étant à la chapelle qui interpelle le plus.

Or Etat de droit, c'est bien de cela qu'il s'agit, rime consubstantiellement avec respect des procédures. Même le moins doué des étudiants en droit sait que le droit est d'abord une affaire de forme.

Certes, il en est jusqu'aux Saintes Ecritures pour magnifier la justice. Celle-ci élève une nation, renseigne la Bible dans Proverbes 14 :34.

Mais, l'on devrait se garder de tomber dans le piège d'une vision comptable de la Justice. Car, tout ce qui pourrait ressembler à du matraquage judiciaire ferait mauvais effet à un large spectre.

En somme, un effet contraire à celui qu'induit une justice rendue dans les règles de l'art. Sans des excès inhérents à la chasse aux sorcières, aux coups en dessous de la ceinture entre acteurs politiques. La justice devenant un épouvantail ou un chiffon rouge que l'on agite pour réduire certains au silence.

Sous tous les cieux, on appelle cela "la justice des vainqueurs ou des puissants ", c'est selon. Plaise au Ciel que l'on n'en prenne pas la route. José NAWEJ
Corruption : gare au manichéisme !
mercredi 19 août 2020

Encore une saillie des parlementaires américains contre la corruption en RDC ! Qui nierait l'existence de ce fléau au Congo-Kinshasa ? Comme, du (...)
lire la suite
FCC-CACH : "Colombes" ou "Faucons"…des étiquettes
mardi 18 août 2020

Coucou ! Les météorologues politiques annoncent du beau temps sur Kinshasa ! La raison de cette prédiction du passage de la grisaille à l'éclaircie (...)
lire la suite
Absence de distanciation physique d’avec…l’argent
lundi 17 août 2020

"L'argent n'a pas d'odeur ". Même celui alloué à la lutte contre le coronavirus. A preuve, ces soupçons de malversation brandis par l'Inspection (...)
lire la suite
"Les affaires" et la transhumance du personnel politique
vendredi 14 août 2020

Et si on lisait la semaine politique qui s'achève à l'aune de deux citations ? La première est du philosophe- historien athénien Thucydide : (...)
lire la suite
Ces "affaires", un couteau à double tranchant
jeudi 13 août 2020

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant (...)
lire la suite
Ces "affaires", un couteau à double tranchant
mercredi 12 août 2020

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Dialogue, façon convergences parallèles

Quand il officiait la très longue messe de sa carrière, voici près de trois décennies, Laurent Monsengwo Pasinya a sorti ces mots : " convergences parallèles ". Vu du landerneau politique (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting