Dernière minute :

Kongo-central : la morgue de Luozi non opérationnelle, faute d’électricité
jeudi 13 août 2020

Don de José Nkuna, ministre honoraire des Finances du Kongo Central, la morgue de Luozi ne fonctionne pas encore depuis son inauguration en 2016, faute d'électricité. Elle sert toutefois de salle de mort pour permettre à la famille du défunt de se préparer à l'inhumer.

" Pour l'instant, la morgue de l'HGR de Luozi ne fonctionne pas comme une morgue, mais comme une salle de morts pour garder momentanément les morts. Il n'y a pas, en effet, de courant électrique pour faire fonctionner cette morgue. Juste le temps de garder le mort pendant au maximum 48 heures ", nous informe Dr Florida Matubuana, qui nous accueille dans son cabinet ,en compagnie de son collègue, Dr Manassé Sayi Mampamba.

Placée vers la sortie de l'hôpital, en allant à Kilembe, camp résidentiel des autorités locales, la morgue n'étant pas encore opérationnelle, aucun employé n'y est affecté, révèle le numéro un du staff de l'Hôpital de Luozi. Mais, lorsqu'un mort y est placé deux policiers et un militaire montent la sécurité, précise Dr Florida Matubuana,.

DIFFICILE DE SE PROCURER DU FORMOL

C'est grâce au formol que le corps est gardé avant d'être inhumé. Se procurer 2 à 3 litres de formol nécessaire à un corps adulte est loin d'être à la portée de la bourse de la majorité de la population de ce coin du Kongo Central. D'autant plus qu'un litre de ce produit coûte 10 dollars, explique le Dr Manassé Sayi.

L'utilisation de la morgue de Luozi sous forme de salle de mort date de la période de coronavirus, nous signale Dr Florida Matubuana.

Pour que la population bénéficiaire de cette morgue, vieille de plus de quatre ans, puisse tirer profit du don d'un des fils du coin, l'ancien ministre provincial, José Nkuna Mayama, le Dr Florida Matubuana appelle à l'électrification de Luozi.

UNE CAPACITE D'ACCUEIL DE 9 CORPS

D'une capacité d'accueil de neuf corps adultes, voire davantage pour des enfants, la morgue de Luozi, une fois opérationnelle, épargnera les Luoziens des dépenses excessives, dues au dépôt à la morgue de l'hôpital de l'IME (Institut médical évangélique)/Kimpese pendant plusieurs jours.

Ces dépenses sont excessives d'autant plus qu'à la mort d'un proche, la famille endeuillée a l'obligation de consentir double dépense. D'abord en allant déposer le corps à Kimpese, ensuite en allant le retirer pour l'inhumation.

RELACHEMENT DES GESTES BARRIERES

Au sujet des gestes barrières, la cheffe du staff de l'HGR/Luozi déplore leur relâchement dans le chef de la population de Luozi. Pour elle, les Luoziens respectaient les gestes barrières avant de relâcher juste à la levée de l'état d'urgence sanitaire par le chef de l'Etat Félix Tshisekedi. Pour les Luoziens, ajoute-t-elle, c'est comme si la levée de l'état d'urgence sanitaire expliquait la fin de la pandémie à coronavirus.

En plus, elle attribue ce relâchement aux discours démobilisateurs des Kinois et même des intellectuels sur l'inexistence de cette maladie. Comme corps médical, elle continue à sensibiliser la population sur l'existence de la pandémie.

Grâce à l'intervention de quelques mandants nationaux et provinciaux originaires du territoire chère à Ne Muanda Nsemi, l'hôpital général de référence de Luozi est pourvu de plusieurs lave-mains.

PAS DE SALAIRES NI PRIMES

Dans la foulée, les deux médecins évoquent les difficultés qu'éprouve leur institution médicale. Notamment le non-paiement, par de nombreux malades de leurs factures d'hospitalisation. Une situation qui pousse l'hôpital à les retenir avant de les libérer, estimant qu'ils occupent inutilement les lits que d'autres malades plus liquides peuvent occuper.

Cet état des choses ne permet pas à l'hôpital qui emploie 56 agents, dont 3 médecins, d'honorer certaines de ses charges vis-à-vis de son personnel. On comprend donc pourquoi, le docteur Florida Matubuana (3 années d'ancienneté) et le docteur Manassé Sayi Mampamba (1 année) sont encore sans salaires et sans primes, ne se contentant pour le moment que de leurs honoraires.

Un véritable sacrifice qu'ils sont du reste prêts à consentir pour sauver des vies de leurs frères et sœurs manianga. Kléber KUNGU, de retour de Luozi
La FDNT et HJ Foundation lancent la campagne " Don de la vision"
vendredi 16 octobre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de la vue célébrée le deuxième jeudi du mois d'octobre de chaque année, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi en (...)
lire la suite
Enfin, les profs de l’Unikin acceptent de reprendre le chemin des auditoires
vendredi 16 octobre 2020

Les professeurs de l'Université de Kinshasa (Unikin) ont décidé de suspendre leur mouvement de grève, observé depuis plus d'un mois. L'option a été (...)
lire la suite
N’Djili : les enseignants présents, les élèves absents !
mardi 13 octobre 2020

C'est hier lundi 12 octobre que les bleu et blancs ont regagné le chemin de l'école. Annoncée tambour battant, la rentrée scolaire s'est avérée (...)
lire la suite
SERVICES DE CONSULTANT-INDIVIDUELS REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Ministère des Ressources Hydrauliques et Electricité Unité de Coordination et de Management des Projets « UCM »
vendredi 25 septembre 2020

Projet d’Appui à la Gouvernance et à l’Amélioration du Secteur Electrique «PAGASE » Recrutement d’un Consultant individuel chargé de la formation des (...)
lire la suite
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET ELECTRICITE UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS (UCM)
vendredi 25 septembre 2020

N° Avis : AMI n° 023/MINRHE/UCM/EASE/2020/SC Pays : République Démocratique du Congo (RDC) Source de financement : EASE -IDA DON N° 177ZR & (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Fatshi sur une ligne de crête !

Rentrer dans la tête de Fatshi ? Très tentant ce vendredi 23 octobre. Mais, comment y parvenir ? Il y a du "béton" partout. Béton armé par-dessus le marché. Mission impossible. Alors en avant pour la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting