Dernière minute :
DESORMAIS A LA TETE D’UN RESEAU AFRICAIN DE LA PRESSE FEMININE
Josette Bulamatadi exhorte les femmes des médias congolais à se mobiliser au sein du RAFMED
vendredi 14 août 2020

Les femmes des médias œuvrant en République démocratique du Congo ont désormais une plateforme continentale au sein de laquelle elles peuvent militer pour défendre les valeurs africaines. Dénommée ''Réseau Africain des Femmes des Médias'' (RAFMED), cette plateforme est dirigée par Josette Kaya Bulamatadi de la RTNC2, une journaliste congolaise à cheval entre les deux capitales les plus rapprochées du monde.

Initiée en 2014, cette plateforme a aussitôt hiberné dans les tiroirs après le décès de sa cofondatrice, Esther Abedi, alors Directeur général adjoint d'Africa TV. "Ce n'est que le 3 mai dernier que nous nous sommes convenues de remettre ce réseau sur pied, avec le concours de quelques journalistes de la presse féminine prestant à Kinshasa. Mais, c'est surtout le 31 juillet dernier, journée consacrée à la Femme africaine, que le RAFMED a fait sa sortie médiatique", explique Josette Bulamatadi à ''Forum des As''.

"Cette initiative ayant vu le jour en RDC, nous avons jugé utile de développer ce projet d'abord à Kinshasa, avant de l'étendre dans toutes les provinces du pays, et plus tard sur le continent africain", a indiqué Josette Bulamatadi. "C'est dans cette optique que nous avons voulu d'abord vulgariser le RAFMED auprès de femmes de médias de Kinshasa pour qu'elles puissent se l'approprier", a précisé la conceptrice de cette plateforme.

PROMOUVOIR L'IMAGE POSITIVE DE LA FEMME

Pour plus d'efficacité, Josette Bulamatadi a jugé utile d'approcher nombre de ses consœurs congolaises qui dirigent des associations locales et nationales visant la promotion et la défense de la presse féminine en RDC. Et jusqu'alors, les premiers contacts sont prometteurs, assure-t-elle.

"A mes consœurs femmes des médias du pays, je leur fais comprendre que nous avons tout intérêt à nous unir au sein d'un réseau pour être plus fortes et mieux défendre notre cause sur l'échiquier tant national qu'international. Nous sommes parties d'un constat malheureux : le fait que, dans nos médias, l'image la plus véhiculée est celle d'une femme chosifiée", regrette Josette Bulamatadi.

"La femme est mal utilisée au niveau des médias. Elle a longtemps été marginalisée, stigmatisée, reléguée, non au second plan, mais au dernier rang. Nous estimons que son rôle ne se réduit pas qu'à jouer, par exemple, le rôle d'une simple danseuse que nos artistes musiciens brandissent à longueur de journée. La femme congolaise, africaine… est bien plus que cela", fait remarquer la Coordinatrice exécutive de RAFMED.

MEDIATISER LES PROUESSES D'HEROÏNES AFRICAINES

Conscientes donc de la mission traditionnelle des médias, celle d'informer, former, éduquer et distraire, Josette Bulamatadi entend ''conscientiser ses paires pour qu'elles puissent utiliser à bon escient le 4ème pouvoir qui est à leur disposition''. "Il est temps, dit-elle, que nous puissions véhiculer désormais une image reluisante de la femme africaine. Il est temps que nous puissions extirper des archives poussiéreuses et valoriser ces femmes d'exception qui ont milité dans l'histoire pour la protection de leurs royaumes, de leur Nation, de leurs pays, de leur indépendance, de leur souverainété.", martèle la journaliste de la RTNC2.

"Il ne faudrait donc pas que nous puissions oublier toutes les prouesses que ces femmes héroïques ont accompli dans notre histoire. Le cas des femmes guerrière comme Tahiti Betu, qui a empêché que l'Ethiopie, son pays, soit colonisé par des Italiens en 1896. Au royaume Kongo, en RDC, l'exemple de Kimpa Vita est éloquent, d'autant que, forte de son intelligence éclairée, elle a réussi à mobiliser ses compatriotes pour qu'ils barrent la route aux esclavagistes portugais. Un rôle joué aussi en Angola par Anna Zinga et bien d'autres dames qui, bien ailleurs en Afrique, ont dirigé des royaumes de mains de maîtres, avec des résultats positifs", argumente le porte-étendard de RAFMED.

DEFENDRE LES VALEURS AFRICAINES

"Aujourd'hui encore, que des femmes de valeur sont casées dans les tiroirs de l'oubli !", regrette Josette Bulamatadi. Elle prône ainsi la prise de conscience qui permettra désormais à nombre de femmes de médias d'user de leurs stylos, micros, caméras, claviers… pour informer, former et éduquer l'opinion. Surtout doter la femme contemporaine d'un discours qui lui permettra de défendre les valeurs africaines, en tant que mère, protectrice des foyers et ''gardienne du temple''.

Plus, au regard des enjeux en perspective, le RAFMED se donne l'ambition de préparer l'élite féminine africaine à protéger son environnement, préservé jusqu'alors de pollutions. La femme africaine doit s'armer de connaissances susceptibles de l'aider à défendre sa forêt, voire son eau… dans un monde où les puissants se préparent à mener notamment la guerre de l'or bleu sur le continent noir. Et pour ce faire, les médias s'avèrent un puissant véhicule. Yves KALIKAT
Nord-Kivu : des organisations paysannes saluent l’apport du projet PASA-NK
jeudi 29 octobre 2020

Des organisations paysannes locales saluent l’apport du projet d’appui au secteur agricole au Nord-Kivu (PASA-NK). Elles l’ont signifié à l’équipe (...)
lire la suite
Mathy Musau de Forum des As remporte le prix de meilleur reportage sur le Covid-19
mercredi 28 octobre 2020

Merck Foundation, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne vient de rendre publics les noms des gagnants des prix " Stay at Home "Media (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila contre le lotissement du site de vente des véhicules de Sendwe
mercredi 28 octobre 2020

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, s'est rendu, hier mardi 27 octobre, sur le site de vente des véhicules à Sendwe dans la (...)
lire la suite
La DGRK veille à l’effectivité de la mise en application de l’E-taxe par les banques
mercredi 28 octobre 2020

La mise en application de l'E-taxe, le Directeur Général ad intérim de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK) en fait son affaire. (...)
lire la suite
200 enfants des militaires et policiers formés aux métiers générateurs de ressources
mercredi 28 octobre 2020

L'Institut national de préparation professionnelle (INPP) a décerné le week-end dernier des brevets à 200 jeunes issus de familles des militaires et (...)
lire la suite
La traversée du fleuve Congo, toujours un casse-tête pour la population de Luozi
mercredi 28 octobre 2020

La traversée par bac-moteur du fleuve Congo à Luozi pose problème. Elle demeure un casse-tête pour la population de Luozi, toute personne (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting