Dernière minute :
APRES CINQ MOIS DE SUSPENSION DES ACTIVITES
Les fidèles de la CEC/N’djili ont remercié Dieu pour la réouverture des églises
vendredi 21 août 2020

Des fidèles de la Communauté évangélique du Congo (CEC) sont aux anges. Ils saluent la reprise des activités dans les églises depuis le samedi 15 août. D'où leur affluence massive aux lieux de culte. A la paroisse de Ndjili au quartier 5, ils étaient nombreux à rendre grâce à Dieu le dimanche 16 août, pour avoir permis la réouverture des églises cinq mois après leur fermeture suite à la menace de la pandémie de coronavirus.

Chants, cris de joie, sifflets, offrandes, dîmes et actions de grâce ont été au rendez-vous au culte dominical. Le tout sur fond du respect des gestes barrières. La distanciation physique est particulièrement respectée à la demande insistante du pasteur responsable, Lévy Matondo ne cessait de répéter à l'intention des fidèles au cours du culte dominical. Il ne lésine pas sur les moyens pour faire respecter les gestes barrières.

Arborant chacun un masque bien vissé autour de la mâchoire, neuf membres du protocole postés à l'entrée de la paroisse veillent sur le respect des mesures sanitaires. Equipée d'un lave-mains et du savon liquide, la première équipe s'occupe du lavage des mains. La seconde, plus nombreuse, équipée de 5 thermo flashs et dirigée par Mme Mathy Banzadio, infirmière titulaire du Centre de santé Rév. Mbakani, s'affaire à prélever la température et à donner du gel hydro alcoolique à tous les fidèles.

"Si une personne testée fait montre d'une température élevée, elle est isolée en observation pendant 24 h, avant d'être transférée dans une institution hospitalière spécialisée si la température ne baisse pas. Par contre, si une personne tousse, nous lui demandons de rentrer chez elle", confie l'infirmière titulaire du CS Rév. Mbakani, point focal de la zone de santé du quartier 5 de la commune de N'djili.

" BENISSONS L'ETERNEL POUR SES BIENFAITS "

Contrôlés, les nombreux fidèles se sont installés soit dans le temple soit à l'extérieur, servis par des haut-parleurs et autres baffles qui répercutent le message, les chansons des chorales et autres communiqués.

Dans son tout premier message d'après confinement; axe sur le thème " Bénissons l'Eternel pour ses bienfaits", le Rév. Lévy Matondo a invité les fidèles à continuer à faire confiance en Dieu qui les a gardés sains et saufs durant plus de cinq mois en les préservant de la pandémie de coronavirus tant redoutée et qui a décimé plusieurs milliers de personnes à travers le monde.

"Reconnaissons les bienfaits de Dieu, obéissons-lui, continuons à lui faire confiance. Ainsi va-t-Il continuer à nous protéger", a-t-il déclaré devant une foule très enthousiaste et surchauffée.

Distanciation physique oblige, les fidèles, bien masqués, étaient obligés de se mettre également à l'extérieur du temple. L'une des chorales a vu ses choristes chanter en deux équipes, l'une à l'intérieur, l'autre à l'extérieur.

DIFFICILE DE RESPECTER A 100% LES GESTES BARRIERES

Dans cette ambiance euphorique de la reprise des activités, il était difficile de respecter à 100% les gestes barrières. A une dame à qui je faisais remarquer que la distance d'un mètre avec sa voisine n'était pas respectée, la réponse a jailli avec beaucoup d'humour " Nous nous en remettons au Seigneur Jésus-Christ ! ". Nos pasteurs doivent demander à Dieu de chasser la Covid-19 loin de leurs églises", a rétorqué un autre fidèle, sur fond d'humour.

Abordé à la fin du culte, le pasteur Lévy Matondo n'a pas caché sa joie de voir la réouverture des Eglises après cinq mois de fermeture pour raison de pandémie. "Lors du confinement, notre Eglise s'était organisée pour raffermir la foi des fidèles. Chaque groupe de l'Eglise (pasteurs, jeunes, diacres, moniteurs d'écodim, membres du culte francophone, scouts), allait raffermir la foi de leurs membres et les sensibiliser sur la Covid-19", a indiqué le pasteur.

Pour le numéro un de la CEC/N'djili, l'affluence des fidèles de ce dimanche prouve qu'ils n'ont pas perdu leur foi. C'est comme si leurs ailes ont augmenté de volume, a-t-il lâché.

La sensibilisation pendant le confinement a produit des fruits. A l'initiative des femmes, une caissette en bois a été fabriquée et des fidèles venaient d'eux-mêmes déposer qui offrandes, qui dîmes, qui encore actions de grâce. Ce fonds a permis à la paroisse de faire face à ses différentes charges durant le confinement, a confié le pasteur Lévy Matondo.

A l'occasion de la réouverture des Eglises, le respect des gestes barrières a été au rendez-vous. Avec, bien entendu, quelques failles. Pourvu que le suivi soit renforcé le reste du temps…Sinon, avec le temps, on craint un relâchement qui risque de coûter cher. Surtout conduire à un reconfinement. Kléber KUNGU
Kintambo : Les élèves du Lycée Bolingani dans la rue pour exiger le paiement des enseignants
mardi 20 octobre 2020

Les élèves du Lycée Bolingani, dans la commune de Kintambo, étaient dans la rue, hier lundi 19 octobre pour exiger le paiement de leurs enseignants. (...)
lire la suite
Le retard dans la publication de la suite des résultats de l’Exetat 2019-2020 inquiète plus d’un
lundi 19 octobre 2020

Bien qu'effective depuis le 12 octobre courant sur l'ensemble du territoire national congolais, la rentrée scolaire 2020-2021 alimente cependant, (...)
lire la suite
Le ministère de la Santé et ses partenaires contribuent à la réduction de la mortalité des cas d’HTA et de Diabète
jeudi 15 octobre 2020

Le ministère de la Santé et ses partenaires dont l'UNICEF et l'OMS a lancé la campagne de dépistage du diabète et de l'hypertension artérielle à (...)
lire la suite
L’absence d’un système normatif national constitue un frein au développement durable du pays
jeudi 15 octobre 2020

La RDC ne peut pas bénéficier de manière optimale des avantages de la pratique de la Normalisation à cause de l’absence d’un Système Normatif National (...)
lire la suite
L’UNICEF plaide pour le retour des enfants à l’école dans un environnement sûr et protecteur
jeudi 15 octobre 2020

Des millions d’élèves du primaire et du secondaire ont repris le chemin de l’école le lundi 12 octobre en RDC après plus de 6 mois à la maison, suite (...)
lire la suite
CONEPT fixe l’opinion au sujet de la déclaration faite par le Cardinal Fridolin Ambongo
jeudi 15 octobre 2020

La gratuité de l'éducation de base et la problématique de frais de scolarité dans le système éducatif congolais pour l'année scolaire 2020-2021 était (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting