Dernière minute :
ENTREPRISES PUBLIQUES
Le ministre du portefeuille fait signer un contrat de bonne gouvernance aux mandataires publics actifs nouvellement nommés
mercredi 26 août 2020

Les mandataires publics actifs nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont signé un contrat mandat avec l'Etat congolais actionnaire, le mardi 25 août. La partie République démocratique du Congo a été, conformément à la loi, représentée à cette cérémonie par le ministre du Portefeuille Clément Kwete Nimi.

Le représentant du Gouvernement a interpellé les mandataires publics actifs et passifs présents dans la salle quant à la portée de cet acte qui est loin d'être une simple formalité.

"Par ce geste, chaque mandataire s'engage individuellement. Il doit respecter la déontologie, faire preuve d'un patriotisme et d'une intégrité morale. Par la signature de ce texte, ils se sont engagés à agir non pas par devoir, mais par conviction pour assurer la bonne gouvernance des entreprises publiques, transformées en sociétés commerciales. Sans ce texte et ce geste, toutes les stratégies de relance ne mèneront à rien", a-t-il déclaré.

Il a insisté sur la nécessité pour ces mandataires de rendre régulièrement compte de façon responsable à l'Etat congolais, au risque de s'exposer aux sanctions.

Le ministre du Portefeuille a par ailleurs exhorté les mandataires publics actifs et passifs à œuvrer dans le sens de permettre aux entreprises publiques congolaises, devenues sociétés commerciales, de contribuer effectivement au budget de l'État et d'appuyer de façon sensible le programme du Gouvernement.

" Nous devons nous poser la question de savoir qu'est-ce que les actions de l'État rapportent à l'amélioration de la vie sociale de la population. Dans quelle mesure les entreprises publiques contribuent dans le sens de résorber le chômage par exemple au pays. Les choses doivent désormais changer de façon positive", a souligné Clément Kwete.

UN SEMINAIRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITES

Faisant sienne la vision du Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi, le ministre du Portefeuille a affirmé que l'heure est actuellement à la tolérance zéro et à la lutte contre les antivaleurs au sein des entreprises publiques.

Il annonce ainsi la ténue dans le prochains jours d'un séminaire de renforcement des capacités à l'intention de tous les mandataires publics nommés le 10 juin dernier par ordonnances présidentielles.

A l'en croire, ces assises qui se veulent être de haute portée scientifique et technique visent non seulement à permettre aux mandataires publics se s'impreigner des valeurs de la bonne gouvernance, tel que le souhaite le chef de l'État, mais de maîtriser les textes légaux régissant ce secteur.

Composé de 24 articles, ce contrat mandat ainsi signé définit de manière détaillée les obligations et droits des parties, la responsabilité du mandataire public, la durée et les conditions de fin du contrat. Orly-Darel Ngiambukulu
Vivement la mise en oeuvre des réformes sectorielles, recommande le CPM
mardi 15 septembre 2020

Le Comité de Politique Monétaire a lors de sa huitième réunion ordinaire mis l’accent sur l’urgence d’accélérer la mise en œuvre des réformes (...)
lire la suite
Kasengedia : « Il n’y a pas eu majoration des frais académiques à l’ISTA »
mardi 15 septembre 2020

Le Comité de gestion de l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA) n’a pas majoré les frais académiques ni encore moins demandé des montants (...)
lire la suite
Suppression des avantages fiscaux : PALMCO interpelle le Gouvernement
lundi 14 septembre 2020

Le Gouvernement Ilunga Ilunkamba doit refléchir à deux fois avant de décider la suppression des avantages fiscaux et parafiscaux accordés à (...)
lire la suite
Dossier Mumi : la discrétion jetée en pâture
lundi 14 septembre 2020

Avec le lancement des enquêtes par l'Inspection générale des finances (IGF), et les dossiers judiciaires ouverts au niveau du parquet de police (...)
lire la suite
La BCC appelle aux réformes favorables aux négociations avec le FMI
vendredi 11 septembre 2020

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la République démocratique du Congo est préoccupé. Il s'inquiète de ''la faible mobilisation des ressources (...)
lire la suite
La CNSS n’a pas initié un quelconque mouvement de recrutement du personnel
lundi 31 août 2020

Dans un communiqué officiel, la Direction générale de l'ex-INSS appelle le public à plus d'attention, afin de ne pas tomber dans le piège des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting