Dernière minute :
ENTREPRISES PUBLIQUES
Le ministre du portefeuille fait signer un contrat de bonne gouvernance aux mandataires publics actifs nouvellement nommés
mercredi 26 août 2020

Les mandataires publics actifs nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont signé un contrat mandat avec l'Etat congolais actionnaire, le mardi 25 août. La partie République démocratique du Congo a été, conformément à la loi, représentée à cette cérémonie par le ministre du Portefeuille Clément Kwete Nimi.

Le représentant du Gouvernement a interpellé les mandataires publics actifs et passifs présents dans la salle quant à la portée de cet acte qui est loin d'être une simple formalité.

"Par ce geste, chaque mandataire s'engage individuellement. Il doit respecter la déontologie, faire preuve d'un patriotisme et d'une intégrité morale. Par la signature de ce texte, ils se sont engagés à agir non pas par devoir, mais par conviction pour assurer la bonne gouvernance des entreprises publiques, transformées en sociétés commerciales. Sans ce texte et ce geste, toutes les stratégies de relance ne mèneront à rien", a-t-il déclaré.

Il a insisté sur la nécessité pour ces mandataires de rendre régulièrement compte de façon responsable à l'Etat congolais, au risque de s'exposer aux sanctions.

Le ministre du Portefeuille a par ailleurs exhorté les mandataires publics actifs et passifs à œuvrer dans le sens de permettre aux entreprises publiques congolaises, devenues sociétés commerciales, de contribuer effectivement au budget de l'État et d'appuyer de façon sensible le programme du Gouvernement.

" Nous devons nous poser la question de savoir qu'est-ce que les actions de l'État rapportent à l'amélioration de la vie sociale de la population. Dans quelle mesure les entreprises publiques contribuent dans le sens de résorber le chômage par exemple au pays. Les choses doivent désormais changer de façon positive", a souligné Clément Kwete.

UN SEMINAIRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITES

Faisant sienne la vision du Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi, le ministre du Portefeuille a affirmé que l'heure est actuellement à la tolérance zéro et à la lutte contre les antivaleurs au sein des entreprises publiques.

Il annonce ainsi la ténue dans le prochains jours d'un séminaire de renforcement des capacités à l'intention de tous les mandataires publics nommés le 10 juin dernier par ordonnances présidentielles.

A l'en croire, ces assises qui se veulent être de haute portée scientifique et technique visent non seulement à permettre aux mandataires publics se s'impreigner des valeurs de la bonne gouvernance, tel que le souhaite le chef de l'État, mais de maîtriser les textes légaux régissant ce secteur.

Composé de 24 articles, ce contrat mandat ainsi signé définit de manière détaillée les obligations et droits des parties, la responsabilité du mandataire public, la durée et les conditions de fin du contrat. Orly-Darel Ngiambukulu
L’entreprise Roche ouvre ses bureaux à Kinshasa
jeudi 11 février 2021

La firme internationale "Roche" dispose désormais de ses bureaux à Kinshasa. La cérémonie inaugurale s'est déroulée, hier mercredi 10 février, au 1517 (...)
lire la suite
Le Franc congolais s’est stabilisé face au dollar la semaine du 1er au 05 février
jeudi 11 février 2021

Le Comité de conjoncture économique (CCE) a note la stabilité relative au parallèle du franc congolais face au dollar américain, situant à 1980,35 le (...)
lire la suite
L’Anapi sensibilise les investisseurs privés aux reformes mises en œuvre dans le secteur de l’énergie
mercredi 10 février 2021

L'Agence nationale de promotion des Investissements veut attirer plus de capitaux privés dans le secteur de l'électricité, dont la Société nationale (...)
lire la suite
L’Anapi sensibilise les investisseurs privés aux reformes mises en œuvre dans le secteur de l’énergie
mardi 9 février 2021

L'Agence nationale de promotion des Investissements veut attirer plus de capitaux privés dans le secteur de l'électricité, dont la Société nationale (...)
lire la suite
Ebola : de 1976 à 2021, 45 ans de différentes vagues de la maladie en Afrique
mardi 9 février 2021

On parle aujourd'hui du retour inquiétant de la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo. Et pourtant, le gouvernement (...)
lire la suite
Une équipe de riposte à pied d’œuvre pour contrôler le nouveau vent d’Ebola
mardi 9 février 2021

*Plus de 70 contacts identifiés jusque-là à Biena. La résurgence de l'épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu a été au coeur de la réunion stratégique (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting