Dernière minute :

Entre le verre à moitié plein et celui à moitié vide, il y a le sachet de la ménagère
jeudi 27 août 2020

Il en est du bilan d'un gouvernement comme du taux de participation à une manifestation publique. L'appréciation, les chiffres varient selon la chapelle des personnes interrogées. En la matière, l'expression suivant laquelle "chacun voit midi devant sa porte" est de stricte rigueur.

Alors, pas la peine d'attendre du Gouvernement en place qu'il sorte un carton rouge pour sanctionner l'an 1 de son existence. Normal que l'équipe Ilunkamba opte pour le verre à moitié plein. Même s'il ne forcera pas le trait jusqu'à le remplir à ras bord. Même si cohabitation qui ne dit pas son nom oblige, l'écurie présidentielle a tendance à revendiquer l'actif et refouler la patate chaude du passif au gouvernement, "composé majoritairement" du FCC.

N'empêche que côté "verre à moitié plein", il y a cette gratuité de l'enseignement public. Pas seulement. Le printemps judiciaire avec Makala qui reçoit enfin du beau monde. Ci-gît l'impunité ? Prudence. Attendons voir. Même si, cette croisade judiciaire charrie des arrière-goûts de règlements de comptes politiques. Ou carrément politiciens au ... goût de certains. Après tout, des goûts et des couleurs, on ne discute pas.

La diplomatie ? Bien évidemment, la RDC est de retour dans le concert des nations. Même si ce haut fait n'est pas une première. Il s'agit d'un énième come back. Alors, le Gouvernement aurait dû sans doute faire mieux. Hélas! Il y a eu cette pandémie de covid-19 qui est brandie comme un frein majeur à l'élan gouvernemental.

"C'est la faute au corona" a de quoi résonner comme un argument massue. Mais, vu à l'aune du verre à moitié vide, prisé par les opposants, cette excuse sans frais peut devenir un alibi à l'inaction, à l'incompétence voire à l'échec du Gouvernement. Il est vrai qu'au regard de l'allocation de l'inadéquation entre les sommes destinées au confort du personnel politique - y compris les dévots du "Peuple d'abord"- et les ressources allouées au social, on peut se poser des questions sur le "changement" longtemps prôné. La rançon de la propagande de bon sentiment des opposants d'hier rend ce constat encore plus criant. Eux qui excellaient dans le "il n'y a qu'à".

De fait, l'Opposition ne trouve aucune circonstance atténuante à l'Exécutif. Le bilan ? Il est forcément négatif sur toute la ligne. Verdict sans concession de Lamuka. Rien n'a été fait. On retrouve le nihilisme de toujours de l'opposition zaïro-congolaise.

Une sentence sans nuance que l'UDPS -aujourd'hui aux responsabilités- infligeait invariablement à tous les gouvernements. Durant sa longue carrière au sein de l'opposition, le parti tshisekediste avait même rejeté la "guerre dans l'Est" du pays comme cas de force majeure. Retour de la manivelle ? Ça y ressemble.

Entre ces deux positions de principe, il y a le sentiment du souverain primaire. Le seul qui vienne vraiment de trippes au propre comme au figuré. Le congolais lambda dispose de sa jauge : tant qu'il ne troquera pas le sachet de la ménagère contre le panier, le bilan sera celui qu'on imagine. Le reste, c'est de la littérature. José NAWEJ
Les maths pour les nuls dans les travées de l’Hémicycle !
vendredi 22 janvier 2021

A tous les nuls en mathématiques, voici une occasion pour enfin maîtriser cette discipline tentaculaire. Un tour à l'Assemblée nationale et les maths (...)
lire la suite
Une " leçon publique " à large spectre sur l’unité
jeudi 21 janvier 2021

Le maître-mot du premier discours du 46ème président des Etats-Unis d'Amérique? Pas besoin de recourir à l'abc de l'analyse de contenu pour le (...)
lire la suite
Le chaudron katangais
mercredi 20 janvier 2021

Et si l'arrestation de Ngoy Mulunda n'était qu'un avatar d'un malaise qui va crescendo au Katanga ? Et si le sermon de ce pasteur (il n'est pas (...)
lire la suite
60 ans et 20 ans après , l’histoire continue à bégayer
mardi 19 janvier 2021

Autant le proclamer tout de go : mention spéciale pour Félix-Antoine Tshisekedi. Le chef de l'Etat a participé personnellement au marathon mémoriel (...)
lire la suite
Chacun pour soi, l’Union sacrée pour tous…
vendredi 15 janvier 2021

Passée la phase des retrouvailles et autres salamalecs entre frères genevois enfin retrouvés ! Exit la séquence " profession de foi" en une Union (...)
lire la suite
L’argent, le nerf de la gratuité
jeudi 14 janvier 2021

Sur le dossier "gratuité de l'enseignement", avancer masqué est contre-contreproductif. Cultiver l'ambiguïté - dont on ne sort qu'à son détriment- (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Privilégier le dialogue et la concertation…

Les initiés aux arcanes diplomatiques le savent. Un communiqué sanctionnant la rencontre entre chefs d'Etat ne renseigne pas toujours sur toute la teneur des échanges. Mieux, est souvent porté à la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting