Dernière minute :
CITIGROUP CONGO
Société Anonyme avec Conseil d’Administration Au capital social de CDF 4 120 529 361, 96 Siège social : Croisement des avenues Colonel Lukusa et Ngongo-Lutete, Kinshasa/Gombe B.P. 9999 Kinshasa 1 RCCM : n° CD/KIN/RCCM/15-B-6343 ; Numéro d’l’Identification Nationale : 01-610-C19142J RAPPORT ANNUEL 2019 Exercice annuel clos au 31 décembre 2019
vendredi 28 août 2020

1. Présentation de Citigroup Congo SA

Citigroup Congo SA est une filiale du groupe Citigroup (ou Citi) qui opère dans plus de 100 pays à travers le monde.

La présence de Citi en République démocratique du Congo (RDC) a été établie en 1971 ; ce qui en fait la première banque internationale à ouvrir dans le pays.

Citigroup a une implication significative en RDC depuis de nombreuses années dans des domaines tels que le financement du commerce, la trésorerie et le financement des entreprises. Citigroup Congo SA joue un rôle de premier plan dans le financement des investissements en capital dans les principaux secteurs économiques de la RDC telles que dans les industries minières et manufacturières.

Nous avons une mission favorisant la croissance et le progrès : incarner un partenariat de confiance pour nos clients et fournir de manière responsable des services financiers contribuant à la croissance et au progrès économique. Nos activités centrales sont la protection des avoirs, la mise en place des facilites de caisse et de crédits, le règlement des paiements et l'accès aux marchés de capitaux pour le compte de nos clients.

Nous nous concentrons sur la fourniture de services de commerce, d'investissements étrangers, de gestion de mouvements en terme de cash et de la gestion de trésorerie, qui impliquent évidemment une étroite collaboration avec les principales banques de la RDC.

Nous offrons des services spécifiques aux entreprises notamment le financement commercial, le change, les dépôts, la gestion de trésorerie et les services bancaires électroniques. Nous accompagnons nos clients dans la gestion de leurs finances pour augmenter la valeur de leurs investissements et financer leurs projets.

Citigroup Congo SA tire parti de l'étendue de son réseau mondial inégalé pour répondre aux besoins de ses clients en matière de mobilisation de capitaux et pour proposer des solutions innovantes de financement stratégique liées aux besoins de ses clients.

Son support aux échanges et transactions transfrontalières est de premier ordre. Citigroup Congo SA use de son expérience pour assurer la réussite des transactions dans des conditions de marché dynamiques et difficiles et témoigne par ailleurs de son engagement indéfectible à fournir un service de la plus haute qualité aux clients. En servant ces entreprises, Citigroup Congo SA les aide à croître, en créant des emplois et de la valeur économique au pays et dans les communautés du monde entier.

2. Résumé du résultat l'exercice annuel 2019

Les chiffres clés des états financiers de Citigroup Congo SA pour l'exercice annuel clos au 31 décembre 2019 se présentent comme suivant, exprimés en milliers de francs congolais :

3. Déclaration annuelle sur la gouvernance d'entreprise et les informations relatives à la gouvernance

3.1. Les principes de gouvernance d'entreprise de Citigroup Congo SA Citigroup Congo SA a fondé l'organisation et le fonctionnement de sa gouvernance sur la base des exigences légales et règlementaires en vigueur dont les grandes lignes sont les suivantes :

- La gouvernance de Citigroup Congo SA comprend les organes sociaux suivants : l'assemblée générale des actionnaires (dans ses différentes formes comme décrit dans la loi, la réglementation et les statuts), le conseil d'administration, les comités spécialisés du conseil d'administration et la direction générale.

- Les décisions des organes de gouvernance doivent avant tout viser à préserver, de façon équitable et pérenne, les intérêts des parties prenantes, notamment de la clientèle, dans le respect de l'intérêt général.

- Les politiques, les règlements intérieurs, les codes de déontologies et d'éthique, les procédures, les diverses chartes édictés par Citigroup Congo SA en vue de régir ses activités, les opérations et les contrôles requis constituent les stratégies de sa gouvernance et sont, en ce sens, le prolongement de la présente charte.

- Les fonctions de contrôle sont séparées et indépendantes des fonctions de gestion.

- En vue d'éviter tout conflit d'intérêts tel que décrit dans les codes de Citigroup Congo SA qui régissent les questions de conflit d'intérêts, tout actionnaire, tout mandataire, tout dirigeant et tout préposé de Citigroup Congo est tenu de déclarer, dans les conditions prévues par lesdits codes, toute situation de conflit d'intérêts dans laquelle il pourrait se trouver lorsqu'il est appelé à prendre une décision ou à participer à la prise d'une décision ou à agir pour Citigroup Congo SA.

3.2. Les organes sociaux de Citigroup Congo SA

A. L'assemblée générale et l'actionnariat

L'assemblée générale représente l'universalité des actionnaires. Elle a seule qualité pour décider ou autoriser l'émission d'obligations. Ses délibérations prises conformément à la loi et aux statuts obligent même les absents, dissidents ou incapables. Toutefois, les décisions de l'assemblée générale qui comporteraient une modification dans les droits attachés à une catégorie d'actions, dans le cas où il existerait différentes catégories d'actions dans l'actionnariat de Citigroup Congo SA, ne seront définitives qu'après leur ratification par une assemblée spéciale des actionnaires de la catégorie susvisée.

A chaque action est attaché un droit de vote et des dividendes proportionnelles à la quotité du capital qu'elle représente. Les modalités de paiement des dividendes, ainsi que la date unique de leur paiement sont fixées par la loi ou par la réglementation ou encore par les statuts, ou à défaut, par l'assemblée générale sauf à déléguer ce droit au conseil d'administration.

Les états financiers annuels de l'exercice 2019 établis par la direction générale, arrêtés par le conseil d'administration ont été soumis à l'approbation des actionnaires en assemblée générale ordinaire dans les conditions fixées par la loi, la réglementation et les statuts.

En 2019, les actionnaires se sont réunis en assemblée générale ordinaire (AGO en sigle) et en assemblée générale extraordinaire (AGE en sigle) conformément à la loi en vigueur.

Au 31 décembre 2019, l'actionnariat de Citigroup Congo SA reflétant la composition de son assemblé générale comprend deux actionnaires :

- Citibank N.A., actionnaire détenant 99,992% du capital social, soit 24 998 actions représentant également son droit de vote ; et

- Madame Viviane Bakayoko, actionnaire détenant 0,008% du capital social, soit 2 actions représentant également son droit de vote.

B. Le conseil d'administration

Le conseil d'administration est l'organe délibérant, l'instance collégiale qui représente l'ensemble des actionnaires.

Les membres du conseil d'administration (les administrateurs) de Citigroup Congo SA sont nommés par l'assemblée générale des actionnaires suivant un processus interne rigoureux de sélection impliquant les structures centrales spécialisées de la maison-mère Citigroup dont son prestigieux comité de nomination en charge de l'examen des candidatures aux fonctions d'administrateur dans les filiales de Citigroup situées en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, le " EMEA Nomination Committee " et la direction d'investigation.

Pour la nomination des administrateurs, l'assemblée générale tient compte des critères ci-après :

- L'expertise et la variété des compétences des candidats dans les domaines bancaire ou financier, de marché de capitaux, d'analyse financière et d'expertise comptable, de fiscalité, de stabilité financière, d'information financière, de nouvelles technologies de l'information, de planification stratégique, de conformité et de gestion des risques, des politiques de rémunération, de réglementation et de gouvernance d'entreprise.

- La bonne moralité et l'honorabilité des candidats ;

- Pour les candidats administrateurs indépendants, l'absence de toute relation de quelque nature que ce soit avec Citigroup Congo SA ou son groupe d'appartenance et ce, depuis au moins 3 ans, conformément à la réglementation en vigueur.

L'assemblée générale soumet également la nomination des administrateurs à l'agrément de la Banque Centrale du Congo qui examine leurs dossiers de nomination conformément aux dispositions réglementaires en vigueur.

Le conseil d'administration a fonctionné et agi en toute circonstance, au cours de l'exercice 2019, dans l'intérêt de Citigroup Congo SA et ce, dans le respect des principes de gouvernance applicable au conseil d'administration comme ci-dessous décrit :

- Les administrateurs ont été désignés par l'assemblée générale.

- Les administrateurs ont été collectivement responsables devant l'assemblée générale.

- Chaque administrateur a été tenu aux obligations de diligence et de loyauté et s'est considéré comme le représentant de l'ensemble des actionnaires et s'est comporté comme tel dans l'exercice de ses fonctions.

- Le conseil d'administration est composé des administrateurs ayant différents profils d'expertise et dotés de compétences complémentaires dans les domaines bancaire ou financier, de marche de capitaux, de la fiscalité, d'analyse financière et d'expertise comptable, de stabilité financière, d'information financière, de nouvelles technologies de l'information, de planification stratégique, de conformité et de gestion des risques, des politiques de rémunération, de réglementation et de gouvernance d'entreprise.

- Le conseil d'administration est à tout moment composé majoritairement d'administrateurs non-exécutifs.

- Le conseil d'administration et son président ont préservé leur indépendance vis-à-vis de la direction générale.

Aux lois, réglementations et statuts, Citigroup Congo SA a ajouté une charte qui fixe l'organisation et le fonctionnement de son conseil d'administration.

Au 31 décembre 2019, le conseil d'administration de Citigroup Congo SA est composé de :

1. Monsieur Peter WHITE, Administrateur indépendant, et Président du Conseil d'Administration

2. Monsieur Pierre KASONGO, Administrateur indépendant

3. Monsieur Willy MULAMBA, Administrateur exécutif

4. Madame Viviane BAKAYOKO, Administrateur non-exécutif

5. Monsieur Youssouf FADIKA, Administrateur non-exécutif

6. Monsieur Taher HAIEB, Administrateur non-exécutif

7. Citibank N.A, Administrateur personne morale représenté par Monsieur Willy MULAMBA.

C. Les comités spécialisés du conseil d'administration

Dans l'exercice de sa mission au cours de l'année 2019, le conseil d'administration a été assisté par le comité d'audit, ce comité spécialisé dont la principale mission consiste à soutenir le conseil d'administration dans l'accomplissement de ses obligations de vigilance se rapportant :

- à l'intégrité des états financiers et du processus de préparation et de transmission des rapports financiers de Citigroup Congo SA et de ses systèmes de contrôle interne liés aux finances et à la comptabilité ;

- à la performance de la fonction Audit Interne ;

- à la communication de toutes les préoccupations ou recommandations au Comité d'Audit de Citigroup se rapportant à l'audit annuel indépendant et intégré des états financiers de Citigroup Congo SA et à l'effectivité du contrôle interne de Citigroup Congo SA sur les rapports financiers, au choix d'un cabinet de commissaire aux comptes inscrit et indépendant et à l'évaluation des qualifications du commissaire aux comptes, de son indépendance et de sa performance, lorsque cela est faisable ;

- aux normes des procédures et lignes directrices pour l'évaluation et la gestion des risques ;

- à la conformité de Citigroup Congo SA aux exigences légales et réglementaires, et aux contrôles et procédures de déclaration de Citigroup Congo SA ; et

- à la réalisation de toutes les autres responsabilités contenues dans la Charte du Comités d'Audit de Citigroup Congo SA par la législation et la réglementation locales.

Le comité d'audit est composé des administrateurs suivants :

1. Monsieur Pierre KASONGO, Président du comité d'audit

2. Madame Viviane BAKAYOKO, membre

3. Monsieur Youssouf FADIKA, membre.

La clôture de l'année 2019, le conseil d'administration était en train de mettre en place, conformément aux dispositions de l'Instruction n° 21 modification n°1 du 14 mai 2019 de la Banque Centrale du Congo, les nouveaux comités spécialisés que sont : le comité des risques, le comité d'thétique et de conformité, le comité de nomination et le comité de rémunération qui seront opérationnels en 2020.

D. La direction générale

La direction générale est l'organe exécutif de Citigroup Congo SA. Elle est en charge de la gestion courante de la société. Elle est composée des membres suivants :

- Monsieur Willy MULAMBA, Directeur Général et

- Monsieur Michael KAYEMBE, Directeur Général Adjoint.

La durée du mandat de chaque membre de la direction générale est de cinq (5) ans renouvelable une seule fois.

Les membres de la direction générale justifient de connaissances, d'expertise et d'expériences avérées dans le domaine bancaire et financier ainsi que d'honorabilité et d'intégrité.

La direction générale a préparé les décisions relevant des attributions du conseil d'administration et a mis en œuvre la stratégie définie par ce dernier pour la conduite des activités de Citigroup Congo SA et de lui en a fait rapport.

Quant à la répartition des responsabilités au sein de la direction générale, le directeur général assume le leadership de celle-ci. Le directeur général adjoint l'assiste dans la réalisation de toutes les missions et attributions de la direction générale. Toutefois, en vue d'éviter la concentration exclusive du pouvoir de décision auprès d'une seule personne, il est consacré l'absence de domaine réservé de l'un des dirigeants et la continuité de la direction générale en toutes circonstances. Ainsi, les membres de la direction générale engagent juridiquement la banque et sont chacun pleinement responsables de l'ensemble des activités de celle-ci, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur.

Le direction générale est accompagnée par un comité du management qui comprend en plus des membres de la direction générale, les responsables suivants au 31 décembre 2019 :

- Monsieur Alain MBAYA, Directeur de la Conformité

- Madame Sophie KAFUTI, Directeur des Produits

- Madame Aurelie MEMELIWANDO, Directeur des Ressources Humaines

- Monsieur Jean-Espoir BAKATUINAMINA, Directeur Juridique

- Monsieur Faustin KAKINA, Directeur des Opérations

- Madame Marie Cecile TAMBAKI, Directeur du Risque Crédit

- Monsieur Raphael OMOMBO, Directeur Financier

- Monsieur Eddy TUVILA, Directeur de l'Audit Interne.

Afin d'assurer la collégialité de la prise de décision dans les domaines essentiels relatifs à la conduite des activités et à la maitrise des risques, la direction générale, dans le cadre des pouvoirs de gestion courante, a mis en place des comités internes opérationnels permanents, notamment :

- Le comité de crédit,

- Le comité de coordination du contrôle interne

- Le comité de gestion des risques, de contrôle et de conformité

- Le comité de gestion des actifs et passifs.

Ces comites internes sont composés des responsables des filières opérationnelles et des filières de gestion des risques et de contrôle interne concernées, et placés sous l'égide de la direction générale.

3.3. Le contrôle

Le contrôle fait partie intégrante de la stratégie de gouvernance d'entreprise de Citigroup Congo SA.

Citigroup Congo SA est dotée d'un système de contrôle interne conforme aux exigences légales et réglementaires, en l'occurrence celles prévues par l'instruction numéro 17 de la Banque Centrale du Congo et tout autre texte applicable.

Citigroup Congo SA est également dotée d'un contrôle externe d'un commissaire aux comptes principal et d'un commissaire aux comptes suppléant dont les rôles et responsabilités sont définis par les lois, réglementations applicables et les statuts.

A. Le dispositif du contrôle interne et la gestion des risques

Le dispositif de contrôle interne mis en place comprend les mécanismes de contrôle permettant d'identifier, de surveiller et d'évaluer les risques auxquels Citigroup Congo SA est exposée et ce, au travers des deux types de contrôle interne existant à savoir : Le contrôle permanent et le contrôle périodique.

La gestion du risque de non- conformité, du risque de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme, du risque de crédit, du risque de marché et de liquidité, du risque opérationnel, de la sécurité de l'informatique et du risque juridique occupe également une place importante dans l'organisation et le fonctionnement de Citigroup Congo SA.

Il est à noter dans la poursuite de la mise en œuvre des changements clés intervenus dans le dispositif du contrôle interne conformément aux recommandations de la Banque Centrale du Congo et aux dispositions de son l'instruction n°17, la fonction de contrôle permanent est effective et est placée sous la supervision directe la direction générale en vue de garantir son indépendance face aux entités opérationnelles.

Aussi, dans le cadre du renforcement de la gestion des risques opérationnels, Citigroup Congo SA a implémenté un nouvel outil informatique de gestion des risques opérationnels nommé '' Citi risk & controls'' mis en place par sa maison-mère Citigroup.

L'audit interne a effectué ses évaluations en tant que contrôle de troisième niveau (3ème ligne de défense) avec des résultats satisfaisants sur l'assurance que revêt la gestion de Citigroup Congo SA.

A côté des évaluations de l'audit interne, le comité de coordination du contrôle interne, comité de gestion des risques, de contrôle et de conformité et le comité de gestion des actifs et passifs ont effectué leurs travaux et revues chaque trimestre qui ont abouti à la conclusion qu'il n'y a pas eu un fait majeur impactant l'environnement des activités et du contrôle de Citigroup Congo SA. En outre, la gestion du risque de crédit a été renforcée par la révision des niveaux d'approbation de crédit en vue de maintenir la qualité de portefeuille de crédit.

B. Le contrôle externe

Citigroup Congo SA est également dotée d'un contrôle externe d'un commissaire aux comptes dont les rôles et responsabilités sont définis par les lois, réglementations applicables et les statuts.

Le commissaire aux comptes, Deloitte Services SARL, a effectué ses revues pour l'exercice clos au 31 décembre 2019 et a soumis ses rapports au conseil d'administration et à l'assemblée générale ordinaire conformément aux lois et réglementations en vigueur.

Dans son rapport sur les états financiers annuels de 2019, rapport qui a été approuvé par l'assemblée générale ordinaire annuelle le 25 mai 2020, le commissaire aux comptes a émis l'opinion suivante :

Citigroup Congo SA a entamé le processus de nomination d'un commissaire aux comptes suppléant, conformément aux disposition de l'instruction de la Banque Centrale du Congo n° 19 modification n° 1 du 14 mai 2019, nomination qui devra être effective en 2020.

3.4. La gestion des conflits d'intérêts, déontologiques et d'éthique

Pour la conduite de ses affaires, Citigroup Congo SA gère équitablement les conflits d'intérêt qui peuvent survenir entre la banque, ses administrateurs, ses dirigeants, ses clients ou ses employés.

Sa politique vise à prendre toutes les mesures raisonnables pour maintenir et mettre en place des dispositions organisationnelles efficaces afin de détecter et de gérer les conflits concernés.

La direction générale s'est de ce fait assurée, pendant l'exercice annuel 2019, que les systèmes, contrôles et procédures sont adaptés à la gestion des conflits d'intérêt.

Le code de conduite de Citigroup Congo SA dispose de procédures spécifiques concernant les conflits d'intérêt potentiels et les autres aspects déontologiques et d'éthique. Ce code définit les procédures de déclarations des situations potentielles ou avérées de conflit d'intérêt, de contrôle des violations des normes déontologiques et d'éthique, des procédures d'autorisation préalable et les sanctions auxquelles les contrevenants s'exposent.

Le code de conduite de Citigroup dont Citigroup Congo SA est filiale a été revu et mis à jour en 2019. Ce code ainsi revu et approuvé par le conseil d'administration de Citigroup Congo SA fait partie intégrante des outils clés de gouvernance de cette dernière et s'applique à toute partie prenante de Citigroup Congo SA (actionnaires, administrateurs, dirigeants, employés et prestataires).

Notre approche déontologique est fondée sur notre responsabilité, celle de nous assurer que nos décisions servent les intérêts de notre client, créent de la valeur économique et sont toujours systémiquement responsables. Nous nous engageons à respecter les normes d'éthique et de comportement professionnel les plus strictes dans nos transactions avec nos clients, collègues de travail, actionnaires et communautés, mais aussi entre nous.

Les principes d'éthique auxquels sont soumis toutes nos parties prenantes et employés sont exprimés dans le code de conduite comme suit :

- Comprendre et respecter les lois, les réglementations et les politiques de Citi régissant nos activités ;

- Mettre en pratique les valeurs et les principes énoncés dans le code de conduite, dans notre mission et proposition de valeur et dans nos normes de leadership, et les appliquer chaque jour à tout ce qui est fait et à chaque décision que nous prenons ;

- Mener nos activités professionnelles de manière équitable, transparente, prudente et fiable. Nous devons notamment nous engager à demeurer toujours honnête dans nos rapports et nos communications avec nos clients, nos fournisseurs et nos concurrents mais aussi entre collègues ;

- Assumer la responsabilité de nos décisions et de nos actions et tenir les autres responsables des leurs ;

- Signaler immédiatement tout comportement inacceptable et faire remonter toute violation ou violation potentielle d'une loi, d'une réglementation, d'une règle, ou encore d'une politique, d'une procédure ou du code de conduite;

- Apporter notre pleine coopération à toute enquête sur une violation présumée d'une loi, d'une réglementation, d'une règle, d'une politique, d'une procédure ou du code de conduite, et nous montrer toujours honnête et disponible dans le cadre d'une telle enquête.

3.5. Politique et Pratiques de rémunération

A. La gouvernance de la politique de rémunération

La politique de rémunération de Citigroup Congo SA est basée sur les principes suivants:

- Une approche totale de la rémunération (salaire et avantages sociaux)

- Une politique de rémunération alignée à la stratégie d'entreprise et à la tendance actuelle du marché

- Une politique alignée à d'autres programmes et initiatives des Ressources Humaines

- Une politique basée sur l'équité et la performance

- Une politique alignée aux lois et règlementations en la matière.

Cette politique de rémunération prend également en compte les éléments suivants:

- La performance de Citigroup globalement;

- La performance de Citigroup Congo SA ;

- La performance individuelle de chaque employé ;

- L'aptitude de payer l'ensemble du programme des rémunérations et avantages.

Le but de la politique de rémunération de Citigroup Congo SA est d'attirer, retenir et motiver les employés performants pour dépasser en permanence leurs objectifs, récompenser les bonnes performances et la contribution à la réussite de la société et assurer l'application cohérente des réglementations en la matière.

Principales caractéristiques de la politique de rémunération et sa mise en œuvre.

Les décisions d'augmentation salariale d'un individu sont prises sur la base de l'évaluation de la performance par rapport aux objectifs assignés en début d'année. Ces objectifs doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et limités dans le temps.

Concernant les nouvelles recrues, la rémunération proposée est déterminée à la suite d'une évaluation du poste et des responsabilités y afférentes afin de déterminer la catégorie professionnelle selon la classification.

Le programme de rémunération sera entièrement expliqué par le biais de discussions avec la hiérarchie managériale de chaque employé.

Les composantes du salaire sont prises en compte comme étant un ensemble total d'éléments de rémunération.

La rémunération représente tous les éléments visant à récompenser le travail accompli par les travailleurs pour atteindre les objectifs de l'entreprise.

Citigroup Congo SA a une base salariale de quinze (15) mois pour tous les employés. Les différents éléments de base de la rémunération sont les suivants:

* Salaire de base

* Logement

* 13 et 14 mois de salaire brut

* Le pécule de congé

* Indemnités en espèce (Indemnités de logement; primes de caisse, les allocations familiales, indemnités de transport, allocations d'électricité et d'eau, primes de caisse, prime à l'alimentation " Food basket ").

* Les autres avantages en nature et occasionnels. Par exemple : voiture de fonction et gardien de sécurité pour ceux qui sont dans la classification C12 et au-delà ou encore les allocations de vacances.

En ce qui concerne les bonus, seuls les cadres sont éligibles.

Ce programme est géré globalement par chaque entité de Citigroup et chaque pays octroie les bonus dans le respect des lignes directrices spécifiques à son Unité. Cela implique que les bonus peuvent varier de temps à autre en fonction de la performance de l'organisation et de l'unité de l'employé aussi bien localement que de manière globale.

Chaque année, il y a une revue compétitive ou une enquête salariale qui est conduite afin de déterminer notre cible dans le marché du travail ainsi que notre compétitivité. Citigroup Congo SA utilise généralement les services d'un consultant indépendant qui recourt aux données salariales disponibles sur le marché afin de réaliser une étude comparative de la rémunération ainsi que les pratiques en la matière.

La direction générale et les équipes spécialisées des ressources humaines s'accordent sur la représentativité des rôles sujets à l'enquête salariale afin de couvrir au maximum l'ensemble des postes présents dans la société.

Concernant les augmentations de salaire, hormis les augmentations conventionnelles de cinq pourcent qui s'appliquent à tous les employés, le taux d'augmentation salariale est basé sur les résultats de l'enquête salariale, la recommandation des équipes spécialisées des ressources humaines (comité exécutif des ressources humaines). Ce taux inclut les facteurs qui suivent :

- Augmentation basée sur le mérite

- Ajustement du marché

- Promotions.

Le principe sous-jacent des augmentations salariales est le suivant : les employés les plus performants doivent avoir les augmentations les plus importantes. Les employés étant plus bas dans l'échelle salariale reçoivent plus que ceux qui avoisinent le maximum.

3.6. La liste des transactions avec des parties liées

Citigroup Congo SA a, en 2019, conclu avec les autres entités de Citigroup les conventions suivantes :

Ces conventions ont été approuvées par le conseil d'administration, revues par le commissaire aux comptes et ratifiées par l'assemblée générale et ce, conformément aux dispositions légales en vigueur.

3.7. Les points-clés de la stratégie d'appétence au risque et de la politique de gestion des risques

L'objectif de Citi est de maintenir le risque à des niveaux appropriés par rapport aux caractéristiques de ses activités, aux marchés sur lesquels elle exploite son capital et ses liquidités, et à l'environnement concurrentiel, économique et réglementaire. Citigroup Congo SA doit s'assurer que le risque est inhérent à ses activités commerciales en général et aux processus support y afférents. Pour anticiper, atténuer et contrôler les risques, Citigroup Congo SA suit les politiques de Citi et le cadre institutionnel d'évaluation, de surveillance et de communication des risques et de l'efficacité opérationnelle globale de l'environnement de contrôle interne de Citi.

Citigroup Congo SA reconnaît également que le risque peut se produire de manière générale et avoir un impact au-delà des pertes financières. Elle a ainsi mis en œuvre un programme d'évaluation, du contrôle et de gestion des risques qui s'appuie sur des indicateurs clés dans diverses catégories de risques opérationnels et a établi des méthodologies et des outils pour faciliter le suivi, le cas échéant, afin que toutes les exceptions et/ou tendances négatives soient prises en compte dans les rapports de gestion des risques opérationnels.

Plus précisément, Citigroup Congo SA :

- Maintient un environnement opérationnel bien contrôlé pour ses activités et ses entités fonctionnelles afin d'atténuer les risques les plus importants (exemples : y compris mais sans s'y limiter, la fraude externe et les erreurs de traitement, de données);

- S'attend à ce que les employés respectent ses normes de conduite et d'éthiques les plus élevées conformément à ses valeurs, politiques et cadre de contrôle et signalent les préoccupations telles qu'énoncées dans le code de conduite ;

- S'attend à ce que les tiers fournissant des produits ou services importants à ses entités opérationnelles et à ses entités support respectent ses normes de conduite les plus élevées conformément à ses valeurs, politiques et cadre de contrôle ;

- Ne tolère pas:

* Violations des lois ou règlements

* Fraude commise par son personnel

* Actions délibérées qui causent un préjudice aux clients

- Reconnaît que des erreurs se produisent mais a très peu d'appétence pour:

* Les actes pouvant occasionner des états financiers qui ne reflètent pas suffisamment son profil financier ou une faiblesse importante dans les contrôles de l'information financière ;

* Les menaces sur ses actifs ou ses données résultant d'attaques malveillantes ou d'une protection inadéquate ;

* Les dommages dus à l'incapacité de se relancer en temps opportun suite à une interruption majeure des activités, de la technologie ou des installations;

* Tout comportement incompatible avec la fourniture de services financiers de manière responsable ou pouvant nuire à sa réputation.

Dans son appétence et sa politique de gestion des risques ci-dessus décrites, Citigroup Congo SA implique, à des niveaux différents, son conseil d'administration, sa direction générale, ses entités de contrôle interne et externe, ses divers comités internes et tous ses employés.

4. Etats financiers

Les états financiers de Citigroup Congo SA arrêtés au 31 décembre 2019 se présentent comme ci-après :
Télécoms : un moratoire de 30 jours accordé aux entreprises pour se mettre en règle
lundi 31 août 2020

L'épée de Damoclès est suspendue sur la tête des opérateurs du secteur des télécommunications non en règle. Le ministre des PTNTIC leur accorde un délai (...)
lire la suite
Plus de 800.000e finalistes des humanités affrontent la dissertation ce matin
lundi 31 août 2020

* A Kinshasa, le nombre de candidats attendus se chiffre à 153 mille, selon le ministre provincial de l'Enseignement primaire, secondaire et (...)
lire la suite
La Turquie a fermement condamné l’incendie du Coran en Suède
lundi 31 août 2020

La Turquie a fermement condamné l'incendie du Coran en Suède, " une provocation horrible " contre les musulmans. " Nous condamnons avec fermeté les (...)
lire la suite
Erdogan : " La Turquie entrera dans la ligue des géants en termes d’industrie de défense "
lundi 31 août 2020

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que la Turquie entrera dans la ligue des géants en termes d'industrie de défense. Lors de la cérémonie (...)
lire la suite
Le SG de l’ONU réaffirme le rôle de l’Algérie dans le différend régional sur le Sahara marocain
lundi 31 août 2020

Nations Unies (New York) - Dans un rapport adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies, couvrant la période de 2011 à 2020, le Secrétaire général (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila apporte des dons à 18 familles victimes d’un incendie à Barumbu
vendredi 28 août 2020

Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila est allé visiter, hier jeudi 27 août, dix-huit familles victimes d'un incendie. Logées au (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

K K comme Kagame et Kagera

Serait-il arrivé quelque chose de "fâcheux " au Président rwandais ? L'homme fort de Kigali serait-il mal en point ? Paul Kagamé serait-il disparu de radars ? Bref, quel crédit accorder à toute (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting