Dernière minute :
EXAMEN D’ETAT 2019-2020
Plus de 800.000e finalistes des humanités affrontent la dissertation ce matin
lundi 31 août 2020

* A Kinshasa, le nombre de candidats attendus se chiffre à 153 mille, selon le ministre provincial de l'Enseignement primaire, secondaire et technique.

Plus de 800 mille finalistes des humanités en RD Congo affrontent ce lundi 31 août, l'épreuve de Dissertation, comptant pour les hors-session de l'Examen d'Etat 2019-2020. Ces chiffres ont été dévoilés par le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga, lors de son passage le 1er juillet dernier au Sénat.

En ce qui concerne particulièrement la ville de Kinshasa, le nombre de candidats attendus à cette épreuve se chiffre à 153 mille, selon Charles Mbuta Muntu, ministre provincial de l'EPST. Ces épreuves devant se dérouler en mode Covid-19, les responsables du secteur assurent que toutes les dispositions sont prises pour faire respecter les mesures barrières pour contre la propagation de cette pandémie.

"En cas d'éventuelles difficultés liées à la capacité d'accueil, les chefs de centres se verront obligés de loger certains candidats dans les locaux des écoles environnantes", assure Charles Mbuta Muntu, contacté hier au téléphone par Top Congo FM.

Dans cette perspective, il ne serait donc pas étonnant de voir certains finalistes passer leur épreuve de dissertation dans les églises. Cas des centres ouverts dans des écoles conventionnées catholiques. Y compris ceux aménagés dans des écoles d'autres confessions religieuses traditionnelles telles les protestants et les Kimbanguistes. Dans tous les cas, toutes les dispositions matérielles ont été prises pour parer à toute éventualité.

Après la dissertation, le calendrier de la petite session de l'Examen d'Etat en RD Congo prévoit ce mardi 1er septembre, les épreuves traditionnelles des options techniques. Les deux jours de mercredi 2 et jeudi 3 septembre sont consacrés à l'Oral de français. L'examen de Jury pratique étant immédiatement prévu le vendredi et samedi suivants.

Par ailleurs, la session ordinaire commencera à partir du lundi 7 septembre, par l'épreuve de Culture générale. Le mardi 8, les finalistes affronteront leurs cours d'option respectifs. Le mercredi 9 septembre est réservé aux cours de sciences. La clôture de la session interviendra le jeudi 10 septembre par l'examen des cours de langue. A savoir, le français et l'anglais.

MEME DIAGNOSTIC, ZERO THERAPIE

Si les années scolaires se succèdent en RD Congo, elles ne se ressemblent peut-être pas. Celle 2019-2020, par exemple, aura essentiellement été caractérisée par des perturbations des activités scolaires, consécutives à la survenance de la pandémie de Covid-19 en mars dernier au pays.

A la suite de cette crise sanitaire mondiale, les cours ont été suspendus pendant un peu plus de quatre mois dans tous les établissements publics et privés d'enseignement primaire, secondaire et technique. Y compris dans tous les universités et Instituts supérieurs du pays. Il faut souligner qu'après plus d'un trimestre passé à la maison, la plupart des élèves, tous degrés confondus, n'ont plus la même motivation du début de l'année scolaire. Belle excuse.

Tout le problème, cependant, réside en la baisse très sensible du niveau des apprenants congolais. Ce, à tous les niveaux. Parce qu'on ne soigne pas la fièvre en cassant le thermomètre, c'est sans doute à tort que l'on condamne les écoliers, les élèves et les étudiants actuels. La problématique de la baisse implacable du niveau de l'enseignement en RD Congo oblige plutôt une approche holistique. Qu'il y ait des finalistes des humanités qui, à peine, écrivent leurs propres noms, des gradués et mêmes des licenciés incapables de rédiger une lettre en français…à qui la faute ? L'écolier, l'élève et l'étudiant congolais actuel n'est-il pas le produit de son enseignant ? Ou plus exactement, ces différents apprenants ne sont-ils pas à l'image de leurs maitres ? A qui la faute ?

A cette question fondamentale sur la responsabilité de la détérioration de la qualité de l'enseignement en RD Congo, parents et experts du secteur n'ont de cesse de pointer le doigt sur l'Etat, accusé d'avoir négligé ce domaine. Dès lors, la plupart des observateurs prennent l'année 1993, comme marquant le début du désastre dans les écoles publiques et officielles.

On rappelle que l'année indiquée ci-dessus, marque en effet, le début de la "démission" de l'Etat, de sa fonction d'employeur de l'enseignant et l'institution de la prise en charge de ce dernier par le parent. A partir du moment où le parent d'élève se substitue à l'Etat, pour payer le moniteur de son fils, ce dernier se trouve dans une situation très embarrassante de cas de conscience, quant à l'appréciation de l'enfant. La fameuse main qui donne et qui est toujours au-dessus de celle qui reçoit. Ceci explique donc cela.

Bien hélas. Plus de trois décennies après, la situation semble aller de mal en pis. Des centaines de colloques, d'ateliers, de journées de réflexion, de conférences débats… organisés sur la problématique de la baisse du niveau de l'Enseignement en RD Congo, n'ont rien changé. Bien au contraire.

Chaque année, on pose le même diagnostic. Mais, sans aucune thérapie aux effets concrets. Moralité, s'il faut faire des projections pour les deux prochaines déchaines décennies, on peut dès lors conclure que la RD Congo sera une République des… Grevisse KABREL
Télécoms : un moratoire de 30 jours accordé aux entreprises pour se mettre en règle
lundi 31 août 2020

L'épée de Damoclès est suspendue sur la tête des opérateurs du secteur des télécommunications non en règle. Le ministre des PTNTIC leur accorde un délai (...)
lire la suite
Plus de 800.000e finalistes des humanités affrontent la dissertation ce matin
lundi 31 août 2020

* A Kinshasa, le nombre de candidats attendus se chiffre à 153 mille, selon le ministre provincial de l'Enseignement primaire, secondaire et (...)
lire la suite
La Turquie a fermement condamné l’incendie du Coran en Suède
lundi 31 août 2020

La Turquie a fermement condamné l'incendie du Coran en Suède, " une provocation horrible " contre les musulmans. " Nous condamnons avec fermeté les (...)
lire la suite
Erdogan : " La Turquie entrera dans la ligue des géants en termes d’industrie de défense "
lundi 31 août 2020

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que la Turquie entrera dans la ligue des géants en termes d'industrie de défense. Lors de la cérémonie (...)
lire la suite
Le SG de l’ONU réaffirme le rôle de l’Algérie dans le différend régional sur le Sahara marocain
lundi 31 août 2020

Nations Unies (New York) - Dans un rapport adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies, couvrant la période de 2011 à 2020, le Secrétaire général (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

K K comme Kagame et Kagera

Serait-il arrivé quelque chose de "fâcheux " au Président rwandais ? L'homme fort de Kigali serait-il mal en point ? Paul Kagamé serait-il disparu de radars ? Bref, quel crédit accorder à toute (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting