Dernière minute :
PRESIDENTIELLE AU SUFFRAGE UNIVERSEL INDIRECT
« Envol » dénonce une proposition liberticide, antidémocratique et antipatriotique du FCC
mercredi 9 septembre 2020

Le comité national du parti politique ENVOL réagit, à travers un communiqué, à la proposition faite par le FCC Ngoy Kasanji de réviser la Constitution pour ramener l'élection présidentielle au suffrage universel indirect.

Le parti de Delly Sesanga dénonce cette proposition qu'il qualifie de liberticide, d'antidémocratique et d'antipatriotique.

"Cette proposition liberticide, antidémocratique et antipatriotique est une manœuvre confiscatoire du droit du peuple congolais à se choisir librement ses dirigeants, au regard de la situation du pays et de sa stabilité, tant elle sonne comme une déclaration de guerre à la nation congolaise", indique le communiqué signé par Rodriguez Ramazani Bekola, porte-parole adjoint du parti ENVOL.

Fort de ce constat, cette formation politique appelle les populations congolaises à la vigilance et à la mobilisation pour barrer la route à cette nouvelle aventure qui, indique le communiqué, tend à imposer la dictature en RDC en réduisant les Congolais en esclavage.

Au cours d'une interview accordée à la radio onusienne hier mardi 8 septembre, le député national Alphonse Kasanji a affirmé que certaines personnalités du FCC étudient la possibilité de mener un plaidoyer pour une réforme devant ramener le scrutin présidentiel en RDC au suffrage indirect où seuls les parlementaires seront électeurs.

Pour l’élu de Luiza, cette initiative vise à mettre le pays à l'abri des tensions post-électorales et à permettre à l'État d'économiser des ressources financières à affecter aux projets de développement du pays.

"L'argent consacré à l'organisation des élections dépasse de loin ce qui est consacré aux investissements pour la reconstruction du pays. Faut-il alors réfléchir et engager une réforme qui consiste à aller vers une élection indirecte en ce qui concerne l'élection présidentielle. Nous allons économiser les ressources pour pouvoir les affecter à la construction de notre pays. Il y a aussi le fait que les élections sont toujours la source des tensions...Si l'élection présidentielle s'organise au niveau de grands électeurs, nous avons l'avantage d'avoir la crédibilité et la transparence", a affirmé l'ancien gouverneur de la province du Kasaï-Oriental. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Que va faire le tandem Mabunda-Thambwe ?
mardi 20 octobre 2020

*Les deux présidents des Bureaux du Parlement vont-ils boycotter cette cérémonie ou seront-ils être présents ? Les trois juges récemment nommés par (...)
lire la suite
"Une pure coïncidence", affirme Ruberwa
mardi 20 octobre 2020

* Le ministre de la Décentralisation revient dans 48 heures devant l'Assemblée nationale. Après un débat houleux à la plénière d'hier lundi 19 (...)
lire la suite
Crise institutionnelle en gestation entre le Président de la République et le Parlement !
mardi 20 octobre 2020

Ce mercredi au Palais du Peuple, le Président de la République reçoit le serment de trois Juges de la Cour constitutionnelle nommés en juillet (...)
lire la suite
Juvenal Munubo : "Il ne s’est rien passé de grave à Minembwe"
mardi 20 octobre 2020

Un des députés présents à la manifestation de Minembwe dans la province du Sud-Kivu, le député Juvenal Munubo a apporté son témoignage pour éclairer la (...)
lire la suite
Affaire Minembwe : Henriette Wamu exige à Azarias Ruberwa un plan de sortie de crise
mardi 20 octobre 2020

La députée Henriette Wamu Ataminia exige a Azarias Ruberwa un plan de sortie de crise "devant permettre aux communautés autochtones de la province (...)
lire la suite
RDC : avec un budget de 6,8 milliards USD pour 2021, les 86 milliards USD promis en campagne électorale "inaccessibles" ?
mardi 20 octobre 2020

(Par Angelo Mobateli) En RD Congo, le gouvernement a adopté un projet de budget de 6,8 milliards USD pour l'exercice 2021, virtuellement en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting