Dernière minute :

Des sénateurs Kinois plaident pour le transfert du Marché central à la Fikin
mercredi 9 septembre 2020

A travers un plaidoyer rendu public hier mardi 8 septembre, 8 sénateurs élus de Kinshasa envisagent la délocalisation du Marché central pour implantation dans l'enceinte de la Foire internationale de Kinshasa, " centre de Kinshasa ", en vue d'atténuer les trafics routiers unidirectionnels avec des incessants embouteillages de la cité vers la Gombe en début de journée, et de la Gombe vers la Cité en fin de journée.

Ce n'est pas le seul avantage relevé dans ce document qui épingle aussi la croissance démographique à Kinshasa qui compte environ 15 millions d'âmes, avec des estimations de plus de 26 millions d'habitants à l'horizon 2040. Pour les signataires de ce document intitulé : "Transfert du Marché central de la Gombe à la Fikin", ce principal lieu de négoces de la capitale a besoin de plus d'espace pour accueillir les vendeurs et les acheteurs devant incarner cette hauteur démographique.

"Non seulement le principe de 'zone neutre d'apartheid territorial' a perdu tout son sens depuis le 30 juin 1960, le centre de la Ville de Kinshasa se retrouve fort opportunément au lieu actuel de la Foire Internationale de Kinshasa. Ainsi, conformément à notre vision de "Nouvelle Ville de Kinshasa" à construire dans le cadre de notre projet baptisé "Master Plan KIN 36", la logique urbaine refusée en 1967 dans la cadre du " Plan Régional " s'impose à nous aujourd'hui : celle de voir le Marché central de la Ville être installé au centre de la Ville, c'est-à-dire, à l'endroit où se trouve la FIKIN", expliquent les auteurs du document.

REORGANISER LE DEPLACEMENT QUOTIDIEN DE LA POPULATION

Selon ces élus des élus de Kinshasa, cette délocalisation va remédier au problème de déplacements quotidiens de la population, de la cité vers la commune de la Gombe, tout simplement pour raison d'achat et de vente, notamment au Marché central, représentent 8,1% de motif de mobilité urbaine. "Le Marché central à la Fikin, au cœur de la Ville, permettra d'organiser le polycentrisme de la mobilité urbaine, donc l'atténuation des trafics routiers unidirectionnels avec des incessants embouteillages, de la cité vers la Gombe en début de journée, et de la Gombe vers la Cité en fin de journée", soulignent-ils.

Le projet, une fois approuvé, a le mérite d'ouvrir une opportunité à la création d'un marché pour les trois provinces, à savoir Kinshasa, le Grand Bandundu et le Kongo Central. En effet, soutiennent-ils, "le nouveau Marché central de Kinshasa sera le terminus à meilleure accessibilité des routes de production agro-alimentaire du Grand Bandundu, du Kongo Central, notamment par le train via le voisinage immédiat de la gare ferroviaire de Matete. Mais aussi les biens alimentaires produits dans les communes semi-rurales de Kinshasa (Ndjili, N'Sele, Kinkole, Maluku, MontNgafula, Selembao et Ngaliema), y compris les divers mini-ports du vrac agricole de Kingabwa, sans oublier la proximité de l'aéroport international de Ndjili, pour les produits importés", décrivent-ils.

Dans cette perspective, note le plaidoyer, Kinshasa pourra ouvrir un vaste centre commercial au cœur de la ville, intégrant notamment l'Echangeur de Limete et la possibilité d'y aménager des galeries marchandes, mais aussi la Gare ferroviaire de Matete pour des entrepôts et autres structures de stockage des biens alimentaires, ainsi que les mini-ports de pêche, entre Masina et Kingabwa, avec entrepôts frigorifiques et halls de vente en gros des poissons frais ou fumés, etc.

FAIRE DE LA GOMBE, UNE ZONE D'ECO-TOURISME URBAIN

Voilà pourquoi ils estiment que la délocalisation de la Fikin vers le lieu où se trouve présentement le marché central apportera beaucoup davantage à la ville de Kinshasa. Car, avancent-ils, "cela est relatif à la modification de I' agencement des espaces fonctionnels de la ville. Cette délocalisation facilitera aussi l'aménagement d'une cité des loisirs et des activités récréatives, où la Fikin va rencontrer à la fois le " Jardin botanique du Parc De Bock, avec ses espaces en plein air des expositions et sa grande salle des spectacles, le Jardin Zoologique de Kinshasa, la grande salle de théâtre du Zoo, les terrains sportifs voués au tennis, et la possibilité d'y ériger la Bibliothèque Nationale de la RDC".

Le défi, pour ces sénateurs, est de faire de Kinshasa, précisément aux encablures de l'Hôtel de Ville, la principale zone d'éco-tourisme urbain et d'activités aussi bien foraines que culturelles et sportives. "Nous avons l'ardente ambition de baptiser cet espace du nom de 'Cité Ishango', pour rappeler à nos consciences que notre pays est le berceau mondial des sciences", ont-ils ajouté.

Le groupe de sénateurs dirigé par le professeur Didier Mumengi invite à cet effet, tous les Kinois à soutenir ce grand chantier urbain, qui représente la colonne vertébrale de la "Nouvelle Ville de Kinshasa", avec comme ambition de corriger les inégalités territoriales héritées de la colonisation, révolutionner la géographie urbaine de la capitale et donner à la ville, le support de son développement local intégré et durable.

Ce groupe de sénateurs regrettent que la Foire internationale de Kinshasa demeure l'ombre d'elle-même. Malgré les efforts du gouvernement ayant abouti à la transformation de cette structure en établissement public, au mois de décembre 2009, la Fikin ne s'est jamais remise des tristes événements des pillages de 1991.

Créé pour contenir 3.500 vendeurs, le marché central accueille aujourd'hui plus de 20.000 vendeurs, dans un espace de 90.000 m2, révèle le plaidoyer, tout en signalant que depuis l'époque coloniale, jusqu'à ce jour, le marché central a déjà connu cinq délocalisations à travers la ville.

Ce plaidoyer pour la construction d'une capitale plus moderne porte les signatures des sénateurs Didier Mumengi (Président), de Adonis Ngabani (Vice-Président), Patrick Lubala (Rapporteur), Ange Ziaka (Rapporteuse-Adjointe) et de quatre membres : Valentin Gerengo, Éric Rubuye, Augustin Salabia et Didier Molisho. MOLINA
La Regideso Luozi bientôt dotée d’un autre groupe électrogène
mercredi 9 septembre 2020

La Régideso Luozi va bientôt bénéficier d’un autre groupe électrogène ‘’plus costaud’’ que l’ancien qui exige une révision générale et demanderait beaucoup (...)
lire la suite
Des sénateurs Kinois plaident pour le transfert du Marché central à la Fikin
mercredi 9 septembre 2020

A travers un plaidoyer rendu public hier mardi 8 septembre, 8 sénateurs élus de Kinshasa envisagent la délocalisation du Marché central pour (...)
lire la suite
Parmi les directeurs des régies financières les mieux côtés, avant et pendant ce nouveau régime, Pacific Ntambwe est plébiscité avec 80%
mercredi 9 septembre 2020

Préambule Depuis un certain temps, un groupe de journalistes membres de l'ONG " Echos d'Opinion " sont sur terrain pour travailler sur des (...)
lire la suite
RDC : Périodicité et élasticité des phases électorales !
mercredi 9 septembre 2020

(Tribune de Jean Chrysostome Vahamwiti Mukesyayira. Député Honoraire et Master en Planification Électorale et Économiste de développement). La RDC (...)
lire la suite
L’Onu salue le "rôle constructif" du Maroc sur le dossier libyen
mercredi 9 septembre 2020

L'organisation des Nations Unies a salué hier, lundi 7 septembre 2020, le "rôle constructif" du Maroc qui a contribué depuis le début de la crise (...)
lire la suite
L’UE est « reconnaissante au Maroc pour son rôle actif » dans la résolution du conflit libyen
mercredi 9 septembre 2020

Bruxelles – L’Union européenne (UE) est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen, a souligné, mardi à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces profs qui débattent masqués

Personne ne saurait reprocher à nos chers professeurs debaters de ne pas observer le port de masque. Ils débattent tous masqués. Ce sont des docteurs en droit qui éclairent l'opinion sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting