Dernière minute :
NOMINATIONS AU SEIN DE LA TERRITORIALE
Le FCC tacle Gilbert Kankonde
vendredi 11 septembre 2020

* Pour La méga plateforme kabiliste, ces nouvelles mises en place devraient bénéficier de larges consultations au sein de la coalition.

Le Front commun pour le Congo (FCC), dénonce l'absence de transparence dans les nominations imminentes au sein de la Territoriale. C'est ce qui ressort d'un communiqué de la Conférence des présidents de cette méga plateforme kabiliste, rendu public le 9 septembre.

Comme pour tacler l'Udps Gilbert Kankonde, Vice-Premier ministre en charge de l'Intérieure, sécurité et affaires coutumières, le Fcc postule que ces nouvelles mises en place dans la territoriale devraient bénéficier de larges consultations au sein de la coalition au pouvoir.

Bien que considérant ces nominations comme relevant de la rumeur, la Conférence des présidents des partis membres du FCC soutiennent, cependant, qu'en ce qui concerne les entités territoriales décentralisées (ETD), ces nominations devraient impérativement tenir compte de la stabilité des cadres territoriaux en fonction depuis 2018. Ce, en prenant en considération les coûts comparatifs subséquents à ces mutations.

Le FCC souligne, par ailleurs, que ces changements prématurés et non préparés, sont motivés par des mobiles partisans. D'où, l'impératif des consultations en interne, c'est-à-dire au sein de la coalition FCC-CACH, afin d'éviter toute polémique, du genre de celle survenue après les ordonnances présidentielles du 17 juillet dernier, portant notamment, nomination de hauts magistrats. En l'occurrence les juges de la Cour constitutionnelle et de la Cour de cassation.

L'ENJEU ELECTORAL

Sans y aller avec le dos de la cuillère, la Conférence des présidents du FCC rappelle, dans son communiqué, que la territoriale participe du cadre institutionnel de l'organisation des élections. Partant, la désignation des cadres territoriaux au niveau tant des ETD que celles déconcentrées, doit être faite en toute transparence. Ce, de manière à rassurer les différents protagonistes ou parties prenantes audit processus.

Dès lors que le choix de nouveaux animateurs de la territoriale demeure le principal enjeu de prochaines élections, la kabilie considère formellement que ces nominations devraient observer la procédure en la matière. Cela s'entend, l'implication des ministères et commissions gouvernementales concernées. Les délibérations en Conseil des ministres y compris.

Il faut donc rappeler qu'au cours de sa réunion de mercredi, cette structure du FCC s'est penchée sur la situation sociopolitique actuelle. Un environnement marqué par plusieurs questions qui préoccupen t en haut lieu. En l'occurrence, la controverse autour des ordonnances sus-évoquées du Président Félix Tshisekedi, le projet d'un dialogue national initié par le groupe de 13 personnalités autour des réformes électorales. Sur ce second point, l'opinion du FCC ne fait plus l'ombre d'aucun mystère. Tout en étant soluble dans ces changements, cette grosse machine politique pilotée par le président honoraire Joseph Kabila, pense cependant, que ces derniers doivent être menés au sein des institutions. Lire ci-dessous, ledit communiqué. Grevisse KABREL
Tshisekedi : Ne pas brûler la maison !
vendredi 23 octobre 2020

*Garant de la cohésion nationale, le chef de l'Etat devrait rassurer plutôt que suivre les postures va-t-en-guerre des faucons. Que va dire le (...)
lire la suite
FCC-CACH : Félix Tshisekedi va-t-il annoncer la rupture ?
jeudi 22 octobre 2020

* Pas besoin d'être devin, ni prestidigitateur pour comprendre que le chef de l'Etat va s'atteler à tirer les leçons de la folle journée d'hier (...)
lire la suite
Mabunda-Thambwe, boycott confirmé !
mercredi 21 octobre 2020

* Dans une correspondance adressée hier au Chef de l’Etat, les présidents des deux chambres du Parlement ont signifié à ce denier qu’ils ne (...)
lire la suite
Des sénateurs saisissent la Haute Cour
mardi 20 octobre 2020

* En voulant que la Cour Constitutionnelle éclaire leur religion sur la portée de l'article 158, les élus des élus restent dans une logique (...)
lire la suite
Kamerhe, magistrats promus : deux épines dans le pied de Fatshi
lundi 19 octobre 2020

Les trois nouveaux juges récemment nommés à la Cour constitutionnelle par le Président de la République prêtent serment dans les jours qui viennent. (...)
lire la suite
La levée des immunités de poursuites des parlementaires et ministres !
vendredi 16 octobre 2020

* Dans son exposé à la rentrée judiciaire hier jeudi, le président de la Cour de Cassation, David Christophe Mukendi a suggéré qu'à part le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Fatshi sur une ligne de crête !

Rentrer dans la tête de Fatshi ? Très tentant ce vendredi 23 octobre. Mais, comment y parvenir ? Il y a du "béton" partout. Béton armé par-dessus le marché. Mission impossible. Alors en avant pour la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting