Dernière minute :
1ER CONGRES DU PARTI ANNONCE POUR LE 30 OCTOBRE PROCHAIN
PALU : l’aile De bonhomme rejette la décision de Sylvain Ngabu
lundi 14 septembre 2020

* Pour le camp Mayobo, il faut réunir tous les préalables à la tenue de ce grand rassemblement devant déboucher, notamment, sur la désignation d'un nouveau Secrétaire général.

Le Parti Lumumbiste unifié (PALU), tiendra le 30 octobre prochain, son tout premier congrès depuis 56 ans de son existence. C'est ce qu'annoncé une décision du Secrétaire général ad intérim de parti, Sylvain Ngabu, dans une décision relayée hier dimanche 13 septembre, sur les ondes de la radio Top Congo FM. L'élection du nouveau Secrétaire général et chef du parti, ainsi que le choix des membres du Bureau politique du Palu, sont les points à l'ordre du jour de ce rassemblement stratégique du parti cher à l'immortel feu Antoine Gizenga.

S'exprimant hier sur le même média, un cadre du Palu, à la 4ème rue Limete Industriel, renseigne qu'une commission ad hoc est mise en place pour préparer la tenue de ce congrès. On apprend que le parti a déjà réfléchi sur une cotisation spéciale de ses membres, pour la réussite de l'organisation matérielle de cette importante réunion qui, à la fois, alimente perspectives et suspense. En termes d'attentes, les militants du Palu s'impatientent de voir investi au trône, le successeur légal et légitime du défunt Antoine Gizenga.

Cependant, l'aile " Debonhomme " du Palu, restée au siège national du parti au quartier De Bonhomme dans la commune de Matete, déclare qu'elle n'est pas concernée par la décision de Sylvain Ngabu. Par conséquent, elle la rejette. "C'est de l'anarchie orchestrée par nos amis qui se sont égarés (ndlr : l'aile 4ème rue Limete).Il y a des préalables à remplir, avant de convoquer notre congrès. Et, le moment venu, nous informerons nos militants ainsi que l'ensemble de l'opinion, de la date de la tenue effective de cette réunion qui devra porter sur le choix du nouveau Secrétaire général et chef du parti", déclare Célestin Ngoma, secrétaire général adjoint du Palu en charge de la jeunesse, joint hier au téléphone par notre consœur Top Congo FM.

JUSQU'OU IRAIT LA CONFUSION ?

Ce n'est un secret pour personne. La succession à la tête du PALU divise cette formation politique des masses, à ce jour très affaiblie par une guerre de leadership. Qui, légitimement, succédera donc à Lugi Gizenga, fils de son défunt père, au poste de Secrétaire permanent et porte parole du Palu ? Subsidiairement, qui sera investi de plein pouvoir au fauteuil du Secrétaire général et Chef du parti ? Ces deux questions semblent être sans aucune réponse claire pour l'instant. Bien au contraire. Les cadres du parti, divisés sur ce sujet, n'émettent pas sur la même longueur d'ondes.

Toutefois, on rappelle que dans une correspondance adressée le mercredi 29 juillet dernier au chef du Palu, le vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, avait déclaré avoir acté la désignation de Godefroid Mayobo (par l'aile modérée ?), au poste de Secrétaire permanent a.i et porte-parole du parti. Ce, en remplacement de Mme Dorothée Gizenga, la fille biologique du défunt chef du Palu, Antoine Gizenga, décédé le 24 février 2019 à Kinshasa.

Dans sa lettre, le patron de la Territoriale avait dit avoir agi, en conformité aussi bien à la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques qu'aux textes statutaires du Palu. Cependant, cette décision du vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur, sécurité et affaires coutumières avait été rejetée par l'aile radicale du Palu, sous-prétexte qu'il n'appartenait pas à Gilbert Kankonde de désigner le Secrétaire permanent de leur parti.

Pour ces radicaux, au nombre desquels se retrouvent des membres de famille de feu le patriarche Antoine Gizenga, seul le Bureau politique du Palu a la légitimité nécessaire de désigner le porte-parole du parti. Ce, à l'issue d'un congrès à convoquer par le Secrétaire permanent a.i sortant. Donc, Mme Dorothée Gizenga, fille de son défunt père. Opposant à la décision de Gilbert Kankonde, l'argument d'une "succession légitime", cette dame en avait donc appelé à la tenue d'un congrès extraordinaire du Palu pour vider, de toute sa substance, la brûlante question de désignation du secrétaire permanent et porte-parole du parti, depuis peu au cœur d'un conflit d'intérêts.

Par ailleurs, les mêmes membres du Bureau politique du Palu avaient accusé Gilbert Kankonde d'avoir été induit en erreur par les pro-Mayobo. "Le VPM a certainement tablé sur base des soubassements non motivés que lui ont envoyés ceux qui lui ont transmis le nom de Godefroid Mayobo". Ce groupe soutient que les instances dirigeantes habilitées du parti ne se sont jamais réunies pour désigner un quelconque Secrétaire permanent. Bien au contraire, on continue plutôt à attendre que le parti fixe la date de la tenue de son Congrès pour élire son nouveau Secrétaire permanent. Moralité, "l'acte posé par Gilbert Kankonde est anti statutaire et déclaré nul et de nul effet", jugaient les mêmes membres du Bureau politique du Palu, très opposés à Godé.

Joint le même mercredi 13 juillet au téléphone, par Forum des As, Godefroid Mayobo avait déclaré ne pas du tout s'opposer à la tenue du congrès du parti. Cependant, il n'avait pas digéré que ce rassemblement stratégique du Palu soit convoqué par Mme Dorothée Gizenga, faute de qualité. Tout le problème semblait donc être là.

A la lumière de ce tableau on ne peut plus sombre de la vie du parti, la question qui se pose est celle de savoir jusqu'où irait la confusion qui règne présentement au sein de parti, vieux de 56 ans. Au-delà des considérations purement structurelles, la situation au Palu est bien celle d'une crise. Mais à qui profiterait-elle ? Là est donc la question. Grevisse KABREL
Guy Loando plébiscité avec 80%
lundi 14 septembre 2020

La tradition exige que chaque parlementaire, au cours des vacances parlementaires, retrouve sa base pour rendre compte des actions menées pendant (...)
lire la suite
Covid-19 : José Mpanda engage le Pool scientifique dans la croisade contre le non-respect des gestes barrières
lundi 14 septembre 2020

L'observance des gestes barrières contre la Covid-19 faiblit dans le chef de la population depuis la levée de l'état d'urgence. Pour remobiliser les (...)
lire la suite
Michel Bongongo en appelle à l’unité et s’oppose au tribalisme
lundi 14 septembre 2020

Le président du parti " Les Républicains ", Michel Bongongo appelle ses militants à cultiver l'unité et à s'opposer au tribalisme, l'une des tares (...)
lire la suite
Le Gouvernement Ilunkamba appelé à proscrire les étrangers d’exercer le petit commerce et le commerce
lundi 14 septembre 2020

Le petit commerce, le commerce de détail restent majoritairement à ce jour aux mains des opérateurs économiques étrangers. Ce qui asphyxie les (...)
lire la suite
PALU : l’aile De bonhomme rejette la décision de Sylvain Ngabu
lundi 14 septembre 2020

* Pour le camp Mayobo, il faut réunir tous les préalables à la tenue de ce grand rassemblement devant déboucher, notamment, sur la désignation d'un (...)
lire la suite
Ntantu Mey :" Il revient au G13 d’associer et de convaincre d’autres députés afin que nos conclusions deviennent des lois opposables à tous"
lundi 14 septembre 2020

Le doyen de la Société Civile, Jean-Marie Ntantu Mey appelle le Groupe de 13 personnalités (députés nationaux et autres acteurs) d'associer et de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting