Dernière minute :
RENTREE PARLEMENTAIRE
Le Palais du peuple sous haute surveillance ce jour
mardi 15 septembre 2020

* C'est l'une des rétombées des rencontres croisées, d'une part, entre le Premier ministre et les présidents de deux chambres du Parlement et, de l'autre, avec les ministres sectoriels.

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga a réuni hier lundi 14 septembre les présidents de deux chambres du Parlement, Jeanine Mabunda (Assemblée nationale) et Alexis Thambwe Mwamba (Sénat). Les trois personnalités ont échangé sur la sécurisation du Palais du peuple à la veille de la rentrée parlementaire prévue ce mardi 15 septembre.

Pour le Chef de l’Exécutif central, « la sécurisation du Parlement au cours de la session parlementaire passée (…), vous le savez, il s’est passé des choses ici qui ont choqué toute l’opinion parce qu’on n’a pas pris les mesures qu’il fallait pour que les parlementaires soient en sécurité dans leur travail. Ce qui n’est pas normal dans une République ».

Le Premier ministre a, par la suite, échangé avec les services commis à la sécurisation du Parlement « pour que ce qui s’est passé durant la session passée ne se répète plus ».

EVENEMENTS MALHEUREUX DE LA SESSION DE MARS

Les entretiens de trois personnalités ont été focalisés sur la sécurisation du Palais du peuple dont les derniers événements malheureux survenus à la session de mars ont marqué les esprits dans l’opinion nationale. Ainsi, pour ne pas les revivre, des dispositions sécuritaires viennent d’être prises, à en croire le ministre des Relations avec le Parlement, Déo Nkusu.

Ainsi le Premier ministre a réuni, non seulement les membres du Gouvernement, mais également les responsables des services.

«Nous avons pris un certain nombre de dispositions pour qu’à partir de demain, cette enceinte soit sécurisée. Il faudra qu’il soit désormais interdit que les militants ne puissant plus entrer au sein de l’Assemblée nationale. A la rigueur meme, a annoncé le ministre des Relations avec le Parlement,il faut éviter d’inviter les militants au Palais du people».

PROPOS INDIGNES ET IRRESPECTUEUX

Dans la foulée, il a fustigé les propos indignes et irrespectueux qui sont tenus sur les réseaux sociaux à l’endroit des members de cette institution, tout en se référant à la justice appelée de faire son travail.

Outre les présidents des deux chambres du Parlement, plusieurs autres membres du gouvernement ont pris part à cette séance de travail. Il s’agit du ministre des Relations avec le Parlement, le vice-ministre de l’Intérieur, le vice-ministre de la Justice, le vice-ministre des Finances, le vice-ministre du Budget, ainsi que les responsables des services de sécurité ainsi que la Police

La session de septembre est essentiellement budgétaire. Les parlementaires vont devoir examiner et éventuellement voter la loi de la reddition des comptes exercice 2020. Ils pourront par la suite voter la loi des finances exercice 2021.

MOIS DE JUIN PARTICULIEREMENT MOUVEMENTE

Cependant, au cours de cette session, les parlementaires seront beaucoup sollicités sur tant d’autres questions politiques notamment celles relatives aux réformes de la Commission électorale nationale Indépendante (CENI).

Pour rappel, le mois de juin dernier avait été particulièrement très mouvementé, caractérisé par des manifestations de militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti en coalition au pouvoir. Pendant quelques jours, ces derniers avaient pris d’assaut le Palais du peuple.

L’avant-midi du 12 juin, ils avaient envahi le siège du Parlement pour empêcher les élus du peuple d’accéder à l’hémicycle en vue d'élire le successeur à Jean-Marc Kabund qui venait d’être déchu de sa fonction de Vice-président de l’Assemblée nationale.

Ils scandaient des cris et des chants de soutien à Félix Tshisekedi, en s’en prenant àtous les parlementaires qui tentaient d’accéder dans l’enceinte du Palais du peuple. Quelques députés dont Xavier Bonane Yanganzi, ont vu leurs véhicules caillasser.

L’UDPS ET LE PPRD SE SONT AFFRONTES

A leur corps défendant, les membres de la coalition, l’UDPS et le PPRD se sont affrontés sur le terrain. Le Palais du peuple a constitué pour les deux coalisés un champ de bataille.

En réponse à cette manifestation, des militants du PPRD ne se sont pas fait prier deux fois pour prendre d’assaut, à leur tour, cette enceinte deux jours plus tard. Ces derniers étaient venus soutenir les députés membres de leur parti politique ou regroupement du FCC menacés par les militants de l’UDPS.

Les militants du PPRD déplorent le comportement des combattants de l’UDPS pourtant de la même coalition.

Le 23 juin, des militants de l’UDPS avaient à nouveau manifesté contre la proposition des lois de Minaku et Sakata. Ils avaient érigé des checks-points autour du Palais du peuple. Au cours de cette manifestation, ces militants s’étaient mis à fouiller tous les véhicules en circulation en vue de retrouver les députés qu’ils accusaient de soutenir ces propositions de lois.

Face à ce comportement, début d’août, les représentants des députés du Front commun pour le Congo (FCC) avaient été reçus par le Premier ministre. A qui ils avaient fait le bilan de la session parlementaire passée et avaient envisagé la session de septembre.

A cette occasion, les hôtes de Sylvestre Ilunga avaient surtout insisté sur les tensions qui avaient émaillé la session de mars. Ils ont reconnu qu’ils avaient passé une session très difficile, marqué par divers traumatismes, même physiques

Pour ces parlementaires qui étaient partis porter la voix des députés FCC à d’autres élus pour que pareille situation ne puisse pas être vécue lors des sessions prochaines.

SESSION DE SEPTEMBRE PLUS IMPORTANTE

La session de septembre est d’autant plus importante qu’elle sera essentiellement budgétaire. Ce qui exige que les élus nationaux travaillent dans une quietude optimale. D’où les conditions sécuritaires qui ont fait l’objet de la séance de travail du lundi 14 septembre entre Ilunga Ilunkamba et les presidents des deux chambres.

Au cours de la rencontre, le chef de l'Exécutif national a annoncé que le Gouvernement allait deposer le collectif budgétaire à l’Assemblée nationale avant de présenter le projet de loi de finances 2021 à la représentation nationale.

Cette session sera également capitale en ce sens qu’elle pourra avoir un impact sur le rapport avec les principaux partenaires financiers de la RDC.

On rappelle que parmi les mesures exigées par le Fonds monétaire international (FMI) avant d’entamer les discussions pour un programme triennal, le Gouvernement devra présenter un projet de budget 2021 réaliste au Parlement.

La situation sécuritaire dans l’Est du pays n’a pas été oubliée au cours de la rencontre. Kléber KUNGU
La CENCO interpelle la majorité à l’Hémicycle !
vendredi 18 septembre 2020

*Les évêques catholiques l'invitent à ne pas abuser de sa supériorité numérique, mais à voter les lois qui promeuvent la démocratie plutôt que les (...)
lire la suite
Atundu s’intérroge : " maladresse d’un zélé représentant de Kigali ou d’un test du Rwanda de la capacité de riposte des autorités congolaises ?"
vendredi 18 septembre 2020

Ancien porte-parole de l'ancienne Majorité présidentielle et haut cadre du FCC, André-Alain Atundu s'est livré, hier jeudi 17 septembre, à l'un de (...)
lire la suite
Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !
vendredi 18 septembre 2020

C’est en principe aujourd’hui, à la Chambre foraine de la Cour d’appel de Gombe qui siège à la prison centrale de Makala que reprend le procès en appel (...)
lire la suite
La FEC se propose d’importer du ciment à partir du Congo-Brazzaville
jeudi 17 septembre 2020

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) sollicite une dérogation sur l’importation du ciment à partir du Congo-Brazzaville. Elle en a fait part (...)
lire la suite
Les investisseurs australiens promettent de soutenir l’égalité du genre
jeudi 17 septembre 2020

En séjour à Kinshasa, la délégation d'investisseurs australiens a promis d'aider le Gouvernement congolais à développer le genre dans les secteurs de (...)
lire la suite
Pas de mises en place dans la territoriale, au mépris de l’accord FCC-CACH
jeudi 17 septembre 2020

Dans un communiqué mardi dernier, les membres de cette importante plateforme politique désapprouvent les nominations faites en juillet dernier (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting