Dernière minute :
EN VACANCES PARLEMENTAIRES DANS LEUR CIRCONSCRIPTION ELECTORALE
Des députés du Katanga dénoncent l’incursion des hommes armés dans la ferme du Général John Numbi
mercredi 16 septembre 2020

Les députés nationaux du Katanga en séjour à Lubumbashi ont rendu une visite de réconfort au Général John Numbi à sa ferme privée, sur la route de Kasenga à 45 km de Lubumbashi, hier mardi 15 septembre. A l'occasion, ces élus ont dénoncé l'incursion, dimanche dernier, dans la dite ferme par plus de 80 hommes armés non autrement identifiés.

"Nous avons appris l'incursion dans la ferme de notre frère, le Général John Numbi. Nous avons été ici il y a une semaine pour nous rendre compte de sa santé et échangé, parce que c'est une notabilité, nous avons le devoir de le voir. Aujourd'hui, nous sommes là pour nous rendre compte, entendre de sa propre voix, ce qui s'est passé. Il nous a relaté les faits, nous avons remarqué que c'était vrai, ce qui se racontait dans les réseaux sociaux. Nous condamnons ces incursions et supposons que les autorités vont prendre des mesures draconiennes contre ces gens qui ont dû commanditer cela ", a déclaré le député national Fofo Konzi qui parlait au nom de la délégation.

Courtois mais ferme, Fofo Konzi fait savoir qu'il est "inconcevable que dans une ferme privée, qu'il y ait des gens cagoulés, plus de 83, armés de fusils laser. C'était avec quelle intention ? ", s'est-il demandé tout en ajoutant que " les fusils laser, nous en avons besoin en Ituri, à Bunia, à l'Est, à Goma. " Ils ont retourné cette affaire dans tous les sens, ces élus ne s'expliquent toujours pas que " dans une ferme privée où il y a l'écotourisme, un investissement privé, ce que vont y chercher ces hommes cagoulés ".

A l'unanimité, ces députés ont exprimé leur indignation face à cette irruption. Ils appellent le Gouvernement congolais à dire clairement ce qui se passe au sujet du Général John Numbi. Ils promettent de poser la question à qui de droit à Kinshasa à leur retour des vacances parlementaires.

" De retour à Kinshasa pour la rentrée parlementaire, nous allons poser la question à la hiérarchie de l'armée, au ministre de la Défense, au chef d'Etat-major qu'ils nous disent ce qui ne va pas avec le Général John Numbi ", dit-il.

Fofo Konzi le redit à qui veut l'entendre, "il est inconcevable que notre frère soit inquiété. Nous demandons au peuple Katangais d'être vigilant. Parce que nous comprenons qu'il y a un plan machiavélique autour de cet officier qui a fait preuve dans la bravoure, dans la discipline de défendre les intérêts de la RDC. Nous poserons la question à qui de droit pour qu'on nous dise ce qui se passe réellement ", indique-t-il.

En tout cas depuis le dimanche dernier, des informations en circulation sur les réseaux sociaux faisait état d'un commando venu de Kinshasa composé d'unités des éléments ex-Kamuina Nsapu formés récemment en Egypte avaient pris d'assaut les environs de la ferme de l'ancien inspecteur général de la police rd congolaise avec une mission précise. " Soit le capturer et l'amener à Kinshasa, soit le tuer" rapportent les mêmes sources qui indiquent que deux des éléments du commando seraient arrêtés.

Démis de ses fonctions de chef de la police en 2010, le Général John Numbi était revenu sur le devant de la scène sept ans plus tard, en 2017, lorsque le président Joseph Kabila l'a élevé au rang de " Grand officier " de l'ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba reconnaissant ses "mérites et services loyaux rendus à la nation " au sein de la Police nationale congolaise.

Le 15 juillet 2018, à quelques mois de l'élection présidentielle, le chef de l'Etat Joseph Kabila le nomma au poste d'inspecteur général des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo). Fonctions qu'il a assumées jusqu'au 17 juillet 2020, avant d'être remplacé par le Général Amisi Kumba Alias Tango Four, au terme d'une série d'ordonnances portant mise en place au sein des FARDC signées par le Président Félix Tshisekedi.

Depuis, l'ancien inspecteur général de l'Armée semble faire l'objet, selon ses proches, d'une campagne de diabolisation contre sa personne. " Un acharnement gratuit ", laisse entendre le Général, qui affirme avoir joué un rôle important dans l'alternance pacifique au pouvoir dans le pays. Didier KEBONGO
La FEC se propose d’importer du ciment à partir du Congo-Brazzaville
jeudi 17 septembre 2020

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) sollicite une dérogation sur l’importation du ciment à partir du Congo-Brazzaville. Elle en a fait part (...)
lire la suite
Les investisseurs australiens promettent de soutenir l’égalité du genre
jeudi 17 septembre 2020

En séjour à Kinshasa, la délégation d'investisseurs australiens a promis d'aider le Gouvernement congolais à développer le genre dans les secteurs de (...)
lire la suite
Pas de mises en place dans la territoriale, au mépris de l’accord FCC-CACH
jeudi 17 septembre 2020

Dans un communiqué mardi dernier, les membres de cette importante plateforme politique désapprouvent les nominations faites en juillet dernier (...)
lire la suite
"Face à la Covid-19, quelle alimentation adopter en RDC ?"
jeudi 17 septembre 2020

Si politiquement il est comme en hibernation, Théophile Mbemba Fundu di Luyindu ne s'est guère départi de sa casquette de scientifique de renom. A (...)
lire la suite
Tshisekedi-Kabila : rencontre en perspective !
jeudi 17 septembre 2020

Il y a bien longtemps que Félix Tshisekedi, Président de la République et Autorité morale du CACH et le Raïs Joseph Kabila, le boss des boss du FCC (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

2023 : Le conseil du "sage"

Thambwe 2023 s'installe déjà dans les esprits. Une échéance à la fois lointaine et proche. Mais, dans tous les cas, un rendez-vous hyper budgétivore. Une affaire de plusieurs centaines de millions de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting