Dernière minute :
DANS UNE ENQUETE MENEE A KINSHASA ET A BUKAVU
Covid-19 : les mesures barrières mieux connues, mais peu respectées
jeudi 17 septembre 2020

*A peine 10% de Congolais ont l'habitude de porter des masques en public, révèle une étude du programme ''Dashboard Covid RDC'', menée à Kinshasa et à Bukavu.

Comment les Congolais perçoivent-ils les gestes barrières en cette période marquée par la pandémie du coronavirus ? Respectent-ils les directives sanitaires dictées par les autorités du pays pour freiner la propagation de la covid-19 en République démocratique du Congo ? Selon une étude diligentée par le programme ''Dashboard Covid RDC'', qui s'est penchée sur cette problématique, les mesures barrières sont effectivement connues, mais peu respectées. Chiffres à l'appui, cette enquête le démontre sur base des données recueillies à Kinshasa et à Bukavu entre juin et juillet.

L'évolution actuelle de la pandémie de coronavirus en RDC n'est pas liée à la bonne pratique des mesures barrières. La baisse de contamination constatée au niveau de l'équipe de riposte n'est pas consécutive au respect des précautions sanitaires, renseigne l'étude menée par le Centre hospitalier Mère et enfant de Monkole, le centre CEFA, l'Université de Lyon (France) et Lomo University.

Publiés récemment, les résultats de l'enquête du programme ''Dashboard Covid RDC'' révèlent que moins de 10% de passants portent le masque en République démocratique du Congo. Plus dans la capitale où a été enregistré le premier cas de covid-19 le 10 mars dernier qu'au chef-lieu du Sud-Kivu où l'épidémie a été officiellement signalée le 19 mars.

Cet indice montre bien que les mesures barrières sont loin d'être respectées par la majorité de Congolais. L'on s'en rend compte aussi lorsque l'on observe le respect de la distanciation dans les lieux publics. A certaines heures de la journée, très peu de gens observent la distance d'au moins 1 mètre, tel que le recommandent les autorités, note l'équipe d'enquêteurs.

L'UTILITE DE GESTES BARRIERES

Pourtant, atteste l'étude, la population est bien au parfum des gestes barrières. Si à Kinshasa, 30% de sondés assurent avoir compris le motif de ces mesures et comment se prémunir du coronavirus, 50% de personnes interrogées à Bukavu reconnaissent avoir des notions précises sur les précautions sanitaires à prendre pour se protéger face à cette pandémie.

C'est dans ce contexte qu'à Kinshasa, 70% d'enquêtés estiment que les mesures barrières sont réellement utiles, alors qu'à Bukavu la proportion de personnes qui approuvent la nécessité de ces précautions sanitaires oscille autour de 50%.

Au regard de ces données, l'on redoute que l'effectif de ceux qui ne trouvent pas utile d'observer les gestes barrières puissent avoir de l'influence sur les pratiques courantes, d'autant qu'ils ne jugent pas nécessaire du tout d'observer les gestes barrières. Et donc, par conséquent, ils sont susceptibles de devenir des super diffuseurs (''Super-spreaders'') de l'infection et anéantir les efforts de sensibilisation entrepris jusque-là.

LE SAVOIR-FAIRE DES MEDECINS

La coordination du programme ''Dashboard Covid RDC'' est, dès lors, d'avis qu'il faille aujourd'hui redoubler d'ardeur dans les campagnes d'explication et de sensibilisation aux mesures barrières pour mieux protéger la population contre un regain de contamination au coronavirus.

Réalisée avec le concours financier de Caritas Chine, l'enquête du programme ''Dashboard Covid RDC'' s'est déroulée du 17 juin au 8 juillet dernier. Elle a été coordonnée à Kinshasa par les professeurs Léon Tshilolo et Bejalin Longo-Mbenza du Centre hospitalier Mère et Enfant Monkole), et par le Professeur Philippe Katshunga Bianga à Bukavu.

"Sur le terrain, cette étude a été supervisée par Dr Jacques-Aimé Bazeboso du Centre CEFA et Patient Wimba. Le site de saisie des données a, pour sa part, bénéficié du concours du Professeur René Ecochard de Lomo University", atteste un document synthèse du projet qui révèle que 3.840 personnes ont été jointes pendant cette enquête, menée davantage par de jeunes médecins et étudiantes en médecine. Yves KALIKAT
ONU : Hilale expose la stratégie énergétique du Maroc dans une conjoncture mondiale difficile
jeudi 17 septembre 2020

Nations-Unies (New York) - L'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, a exposé le choix du Maroc, sous la (...)
lire la suite
Camp Tshatshi : des maisons préfabriquées exposées au sinistre
jeudi 17 septembre 2020

* D'ores et déjà, le ministre de l'Urbanisme et habitat tire la sonnette d'alarme pour une solution rapide avant le retour des pluies. Plusieurs (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila donne le "go" de la construction du marché "Type K"
jeudi 17 septembre 2020

C'est hier mercredi 16 septembre que le Gouverneur de Kinshasa a donné le "go" des travaux de construction du marché Type K, dans la commune de (...)
lire la suite
La Société civile du Sankuru fustige la privatisation des services de l’Etat
jeudi 17 septembre 2020

La Société civile du Sankuru a tenu à fixer l'opinion nationale et internationale sur les événements qui ont concouru aux incidents enregistrés (...)
lire la suite
ERC : Dodo Kamba investi avec la bénédiction de Kankienza, Mukuna, Tshimbumbu…
jeudi 17 septembre 2020

*De leur côté, Sony Kafuta, Jean-Bosco Kindomba… rejettent la désignation du nouveau président la qualifiant d'un "complot". Dodo Kamba Balanganayi (...)
lire la suite
Le député Bernard Kayumba pour le renforcement de l’effectif des policiers à Ngaliema
jeudi 17 septembre 2020

Le député national de la circonscription de Lukunga, Bernard Kayumba, a sollicité le renforcement de l’effectif des policiers dans plusieurs (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

2023 : Le conseil du "sage"

Thambwe 2023 s'installe déjà dans les esprits. Une échéance à la fois lointaine et proche. Mais, dans tous les cas, un rendez-vous hyper budgétivore. Une affaire de plusieurs centaines de millions de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting