Dernière minute :

Le syndrome de… Goma ?
mardi 22 septembre 2020

Sans avoir été sa ville- résidence secondaire, Mobutu y avait ses habitudes. Les différentes rébellions y compris celle victorieuse conduite par Laurent-Désiré Kabila avaient fait d'elle leur capitale. Dans ce Congo aux mille et un visage, elle a la réputation d'être la Suisse de ce pays-continent. Bref, Goma n'a rien d'un repoussoir.

Bien au contraire. C'est la ville qui charrie, par le lac Kivu, la dolce vita. Sauf que depuis que l'idée d'organiser le mini-sommet des Grands lacs élargi à l'Angola a germée, Goma rime de plus en plus avec rendez-vous manqué.

Signe indien ? Triste loi de séries ? Ça y ressemble. Tour à tour, la rencontre des chefs d'Etat annoncée est repoussée d'une semaine. Puis, patatras, cette grand-messe régionale reportée aux…calendes grecques. Faute de participants ! Lesquels ? Des Chefs d'Etat qui, l'un après l'autre, puisent dans la panoplie de refus diplomatiques pour décliner dans les faits l'invitation sans la décliner officiellement. L'honneur est sauf certes. Mais, le mal est fait.

Sevrés du big event, les Gomatraciens espéraient se rattraper ou se consoler (c'est selon) avec l'arrivée annoncée du Président de la république. Les professionnels de l'accueil se remettent en condition. L'intendance fait sa part. Cette fois-ci c'est la bonne. Ca ne rate pas. Mardi, le Président arrive.

A deux jours du jour-J, mauvais présage. Un de plus. Un de trop carrément. L'avion de l'équipe d'avance passe à côté du crash.

Dans cette Afrique où la superstition - façon sorcier du village - n'est jamais loin même quand on proclame sa chrétienté à longueur de journée, ce risque d'accident vaut message. La suite ? Goma ne vaut plus une virée… présidentielle.

Des légendes naissent d'une kyrielle d'occurrences. Pour le chef-lieu du Nord-Kivu, en moins d'un mois que de mauvais signes ! De là à décréter et signer l'acte de naissance du " Syndrome " de Goma, il n'y a qu'une colline que les plus superstitieux viennent de finir d'arpenter. Sans craindre la moindre lave du volcan. Dans la mystique du nouveau Pouvoir, Goma n'est plus une ville comme une autre. José NAWEJ
L’ONU malade de son Conseil de sécurité
mercredi 23 septembre 2020

Le rituel annuel de l'ONU n'a plus de secret pour personne. Le caractère quasi désincarné de l'assemblée générale des Nations unies finit par exaspérer (...)
lire la suite
Le syndrome de… Goma ?
mardi 22 septembre 2020

Sans avoir été sa ville- résidence secondaire, Mobutu y avait ses habitudes. Les différentes rébellions y compris celle victorieuse conduite par (...)
lire la suite
Goma : La covid-19 au secours du " non diplomatique "
lundi 21 septembre 2020

Tiens ! Ce n'était que ça ! Il eût fallu juste y penser. Pour cause de coronavirus, le mini -sommet de Goma, annoncé avec force publicités, se (...)
lire la suite
Eglises de réveil… politique
vendredi 18 septembre 2020

L'Eglise au milieu du village. La formule a tout pour faire consensus. Tant elle décline la vocation de l'Eglise. Un espace d'union, d'unité, de (...)
lire la suite
2023 : Le conseil du "sage"
jeudi 17 septembre 2020

Thambwe 2023 s'installe déjà dans les esprits. Une échéance à la fois lointaine et proche. Mais, dans tous les cas, un rendez-vous hyper budgétivore. (...)
lire la suite
Les réformes électorales - à l’aune de l’énigme parlementaire
mercredi 16 septembre 2020

Réformes électorales ? Tout le monde ou presque en parle. Quantité d'initiatives sont nées à cette fin. La plus médiatisée étant celle pilotée par (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et le budget dans tout ça ?

A ceux qui l'auraient oublié, un rappel. La session parlementaire de septembre est essentiellement budgétaire. Une session cruciale pour le sort du pays. Le budget étant l'expression chiffrée des (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting