Dernière minute :
A PENZELE DANS LA PROVINCE DE L’EQUATEUR
Les élèves de 6ème primaire chiquement vêtus le jour de proclamation des résultats de fin d’année
mardi 22 septembre 2020

Suite à la pandémie de la Covid-19, le calendrier scolaire a connu un réaménagement en République démocratique du Congo. La proclamation des résultats pour l'année scolaire 2019-2020 a débuté le 10 septembre sur toute l'étendue de la République.

Au village de Penzele, situé à 45 Km de la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur, la Direction de l'Ecole primaire Penzele n'a pas dérogé à la règle. Dans cette contrée, la clôture de l'année scolaire est un fait anodin. Au rendez-vous, les élèves finalistes de la 6ème année sont à l'honneur en cette journée réservé àla proclamation des résultats de fin d'année.

Pour l'occasion, dans la cour de l'école, comptant six salles de classe, bâtit en matériaux durables, les enseignants ont rangé des chaises en plastiques de différentes couleurs, rouge, jaune, bleue etc. En début d'après-midi, sous un ciel gris et lourd, les finalistes vont leur entrée. Les parents, frères, soeurs ou amis qui composaient l'assistance, ont recouvert d'un pagne le siège sur lequel l'élu du jour devait s'asseoir.

Vêtus d'uniformes et baskets neufs, les élèves sont chiquement vêtus. On se croirait au premier jour d'une rentrée des classes. Ou encore à une cérémonie de première communion chez les pratiquants catholiques. Cheveux plaqués sur la tete tirés avec des postiches en queue de cheval ou autre modèle, les filles avaient sur la lèvre inferieure un trait de rouge à lèvre et du crayon noir sur les sourcils faisaient office de maquillage.

Les garçons de leur côté, avaient les cheveux bien coupé et peigné de près. Avec au cou, des chaines ou des écharpes. Et pour compléter leur tenue, presque tous les finalistes portaient des lunettes. Soit de soleil soit vu clair. Acclamés par l'assistance, ils avaient fiers allure.

TROIS LATRINES POUR UNE CENTAINE DE PERSONNES

La cérémonie pouvait commencer. Le directeur de l'établissement prend la parole. Il débute la proclamation des résultats avec les élèves de 1ère année pour terminer avec les finalistes. En entendant le nom de leurs candidats l'assistance acclamait des cris de joie, et courait poser des billets de banque sur le front de leur enfant. A leur sortie ceux des élèves finalistes qui en ont les moyens, enfourchaient des motos et faisait des aller-retour en guise de réjouissance.

A côté des ces euphories, la Direction de l'EP Penzele est confrontée à de nombreuses difficultés. Aussi, Jérémie Engee, le directeur de cet établissement souhaite que le Gouvernement réhabilite les salles de classe de son établissement. "Bien que construite en matériaux durables, les travaux n'ont pas été bien effectué. Nous lançons un appel aux autorités du pays pour la réhabilitation de l'établissement. Durant les pluies les salles de classe suintent ce qui occasionne des inondations " a renseigné le directeur.

Et nous n'avons que trois latrines, poursuit-il. Une pour les enseignants, une pour les filles et une autre pour les garçons, ce qui est vraiment insuffisant pour plus d'une centaine de personnes. Et nous n'avons de point d'eau. Pour en avoir nous devons aller a plus de 100 mètre d'ici. Difficile pour nous d'avoir de l'eau en permanence dans les lave mains.

MANQUE DE MATERIEL DIDACTIQUE

Pour mieux accomplir leur tâche, les enseignants estiment que les ateliers de renforcement de capacité sont nécessaires. "Nous manquons cruellement de matériel pédagogique pour mieux dispenser les cours. Nous n'avons pas de remise à niveau, ceci ne nous permet pas d'évoluer avec les leçons. Nous reprenons pratiquement les leçons chaque année " déplore Nkana Ciza, enseignant en 5ème année primaire.

Du coté de l'Institut Penzele, situé à quelque jet de pierre de l'école primaire, les professeurs sont confrontés aux mêmes difficultés. Selon le préfet de cet établissement, Djangi Jean-Claude, le manque de frais de fonctionnement pénalise la bonne marche de l'institut. "Les frais de fonctionnement ne nous parviennent pas et les parents paient difficilement mes frais demandés. Il y a même des élèves qui ne se sont acquittés d'aucun jusqu'à ce jour. Et dire nous clôturons l'année" a renseigné avec tristesse le responsable de l'école.

Et pour preuve, sur les vingt-cinq finalistes enregistrés en début d'année il n'y a que dix-huit qui ont présenté les examens d'Etat. Pour cause, certains parents n'ont pas été en mesure de payer les frais à temps. Avec le confinement, certains responsables n'ont pas pu suivre le rythme et ont leur demandé de payer tous les frais en moins d'un mois d'intervalle, a expliqué le préfet.

Il a également déploré la différence de salaire qui existe entre les fonctionnaires qui sont payés par la Caritas et ceux qui percevoient leur salaire à la banque. " Nous avons écrit au niveau de la Division ainsi qu'à l'Assemblée provinciale pour que nous soyons payé à la banque mais jusque là notre demande n'a pas encore abouti. Nous devons effectuer 17 Km jusqu'à Kalamba pour percevoir notre salaire. C'est là que la Caritas procède au payement. Cependant certains d'entre nous retirent leur argent à la banque et leur salaire est plus élevé que le nôtre. C'est incompréhensible " a expliqué Djangi Jean-Claude. Tout en espérant voir bientôt leur situation s'améliorer. Fyfy Solange TANGAMU de retour de Lokolama
World vision et la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, ensemble pour mobiliser les ressources nécessaires
mardi 22 septembre 2020

« Mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour la lutte contre l’exploitation et les pires formes de travail des enfants en (...)
lire la suite
Luozi : Nkundi produit du riz qu’il ne consomme pas !
mardi 22 septembre 2020

Depuis que Bio Agro Business (BAB) s'est installé dans la vallée de Nkundi, dans le cadre du Programme volontariste agricole, voici bientôt une (...)
lire la suite
Le Gouvernement perd annuellement plus de 10 millions $ de recettes fiscales, dénonce l’enquête IMPACT
mardi 22 septembre 2020

* 98 % d'or produit en Rdc sort du pays dans la clandestinité Le Gouvernement congolais perd chaque année plus de 10 millions USD de recettes (...)
lire la suite
Les élèves de 6ème primaire chiquement vêtus le jour de proclamation des résultats de fin d’année
mardi 22 septembre 2020

Suite à la pandémie de la Covid-19, le calendrier scolaire a connu un réaménagement en République démocratique du Congo. La proclamation des résultats (...)
lire la suite
EPST : Un cadre de concertation Ministère- banc syndical pour régler la paie des enseignants
mardi 22 septembre 2020

Les problèmes relatifs à la paie des enseignants seront désormais réglés au sein d'un cadre de concertation permanent, mis en place avec le banc (...)
lire la suite
Rentrée scolaire : l’Institut Mokengeli refuse d’inscrire suite aux nombreuses recommandations
mardi 22 septembre 2020

Impossible d'inscrire un élève aussi bien en primaire qu'au secondaire à l'Institut Mokengeli dans la commune de Lemba. La raison, cet établissement (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting