Dernière minute :

A l’ONU, Emmanuel Macron appelle à ne pas se satisfaire d’un " multilatéralisme des mots "
mercredi 23 septembre 2020

Dans un discours enregistré à l'occasion de la 75ème Assemblée générale des Nations unies (ONU), réduite cette année à une succession hors sol de monologues vidéo, Emmanuel Macron a présenté sa vision des relations internationales à l'heure de la crise sanitaire et économique.

A six semaines de l'élection présidentielle américaine, qui conditionne de nombreux dossiers brûlants, le chef de l'Etat a aussi livré, mardi 22 septembre, une feuille de route très longue, traditionnellement exposée fin août à la conférence des ambassadeurs, annulée cette année. Elle s'articule notamment autour de la notion de souveraineté : celle de l'Union européenne (UE), qui doit être consolidée pour exister entre les Etats-Unis et la Chine, et celle des autres peuples, de la périphérie russe au Moyen-Orient, dont la France veut soutenir les aspirations légitimes, sans ingérence.

Pour le président français, le Covid-19 a imposé une nouvelle réalité mondiale, "claire, brutale, certainement vertigineuse ". Selon lui, "toutes les fractures qui préexistaient à la pandémie - le choc hégémonique des puissances, la remise en cause du multilatéralisme ou son instrumentalisation, le piétinement du droit international - n'ont fait que s'accélérer et s'approfondir " depuis six mois. Cette tendance se traduit notamment dans "la fracturation de nos moyens d'action collectifs".

Elle trouve son illustration au cœur même des Nations unies, au Conseil de sécurité, paralysé par ses divisions. L'adoption d'une résolution symbolique sur une trêve mondiale dans les conflits a pris des mois de négociations. " Avoir tant de mal à nous accorder sur si peu… ", a soupiré le président français. L'Elysée a aussi bataillé en coulisses, en vain, pour que les pays du " P5 " - les cinq membres permanents - se réunissent. " Deux d'entre eux ont préféré à l'efficacité collective l'affichage de leur rivalité ", a regretté Emmanuel Macron, en référence à la Chine et aux Etats-Unis. Lemonde
PNC : Des boîtes à suggestions pour dénoncer les kulunas
mercredi 23 septembre 2020

Les boites à suggestions seront, dès la semaine prochaine, placées dans les maisons communales de la capitale pour permettre à la population de (...)
lire la suite
Moon parle de coopération multilatérale face au coronavirus
mercredi 23 septembre 2020

SEOUL, 22 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a souligné lundi l'importance de la coopération internationale basée sur le multilatéralisme (...)
lire la suite
Lavrov à l’Onu : le monde est "fatigué" de la "discorde" entre les États
mercredi 23 septembre 2020

Le monde est "fatigué" de la "discorde" et de la division des États en termes de "nôtres" et d'"ennemis". Le renforcement de l'assistance mutuelle (...)
lire la suite
Restitution des restes de Lumumba : Fatshi s’implique
mercredi 23 septembre 2020

Les restes de Patrice-Emery Lumumba suscitent désormais l'attention du chef de l'Etat congolais. Recevant ce lundi 21 septembre trois enfants du (...)
lire la suite
Le CSAC menace d’embargo les auteurs des discours de haine tribale
mercredi 23 septembre 2020

Dans son communiqué daté du 14 septembre, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) menace d’interdire de passage dans les (...)
lire la suite
Sud-Kivu : les deux mines d’or effondrées à Kamituga fermées
mercredi 23 septembre 2020

Les deux mines d’or de Kamituga (Sud-Kivu) dont l'effondrement a entraîné la mort d’une cinquantaine de creuseurs artisanaux le 11 septembre sont (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

L’ONU malade de son Conseil de sécurité

Le rituel annuel de l'ONU n'a plus de secret pour personne. Le caractère quasi désincarné de l'assemblée générale des Nations unies finit par exaspérer ou désespérer- c'est selon- ceux qui croient en (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting