Dernière minute :
POUR L’ANNEE 2020
La Chine collecte environ 12,5 milliards de dollars Us pour la conservation de la biodiversité
mercredi 30 septembre 2020

La Chine soutient l'organisation par les Nations Unies du Sommet sur la biodiversité, et salue leurs efforts et contribution constants en faveur de la gouvernance mondiale de l'environnement. Pour sa part, la Chine a enregistré des progrès remarquables dans le domaine écologique. Elle est prête à travailler avec la communauté internationale, en gardant à l'esprit l'impératif de respecter la nature, de suivre ses lois et de la protéger.

En effet, ces dernières années, la Chine a inscrit la civilisation écologique dans sa Constitution, l'a intégrée dans la planification globale du développement national et a avancé le concept d'un développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé. À la lumière du concept de la civilisation écologique, les travaux dans ce domaine sont entrés dans une voie rapide. Un ciel plus bleu, des montagnes plus verdoyantes et des eaux plus limpides s'offrira à tous.

Pas seulement, au pays de Xi Jinping, la biodiversité a été intégrée dans le plan de développement économique et social. Avec un plan de protection et de restauration des milieux écologiques, ainsi qu'un plan d'aménagement des espaces du territoire et ses sous plans spéciaux. Elle a également été intégrée dans le 13ème Plan quinquennal de développement économique et social de la République populaire de Chine (pour la période 2016-2020).

Pour ce, le gouvernement chinois a mis en place un système d'aménagement du territoire national, a fixé les lignes rouges écologiques, développé un système d'aires protégées et créé ainsi une architecture globale de la protection écologique. Et les mesures de conservation et de gestion de la biodiversité ont été davantage précisées dans les différents plans et projets sur la protection et l'édification écologiques, la conservation des eaux et des sols, la régénération des terres agricoles, des steppes, des rivières et des lacs etc.

ACCROISSEMENT DES INVESTISSEMENTS DANS DES PROJETS ECOLOGIQUES

Et pour arriver à matérialiser ses projets, le gouvernement a accru continûment ses investissements dans la conservation de la biodiversité. Comme par exemple en 2017 et en 2018, il a affecté chaque année plus de 38 milliards de dollars américains au travail relatif à la biodiversité, soit six fois le niveau de 2008. Des projets visant notamment les réserves naturelles, la protection des forêts naturelles, la protection de la nature et des écosystèmes…

De plus, en 2020, la Chine a créé un fonds national de développement vert avec 12,5 milliards de dollars américains collectés pour la première phase. Grâce à un système financier innovant, à une exploitation selon les règles du marché et à une gestion comme une entreprise, il a favorisé l'émergence d'un système de responsabilité en matière de finance verte marqué par le rôle d'orientation du gouvernement. Le rôle prépondérant des entreprises et la participation des associations populaires et du public, canalisé et encouragé plus d'investissements privés dans les industries vertes.

PROTECTION DES ESPECES AQUATIQUES

D'autre part, pour la promotion de l'utilisation durable de la biodiversité. L'Empire Céleste, a jugé judicieux de la mise en œuvre du Plan national de développement durable de l'agriculture (2015-2030), l'utilisation des engrais chimiques a connu une croissance négative plus tôt que prévu et le niveau global d'utilisation des fumiers et des pailles a augmenté. Elle intensifie aussi l'utilisation durable de ressources maritimes et de ressources aquatiques vivantes. Avec une mise sur pied d'une gestion globale des océans

Basée sur les écosystèmes et appliqué des politiques et mesures de conservation des ressources afin de renforcer la protection des espèces aquatiques et de réaliser l'utilisation durable de ressources halieutiques existantes.

Aussi, pour veiller à ces mesures de conservation, l'Etat chinois, a depuis 2003, imposé une période d'interdiction de la pêche d'une durée de trois à quatre mois chaque année sur l'ensemble du bassin du Changjiang, le plus long fleuve de Chine. Et À partir du 1er janvier 2021, l'interdiction de la pêche pour une durée de dix ans entrera en vigueur dans les eaux clés, telles que le cours principal et des affluents majeurs du fleuve et des grands lacs qui communiquent avec le fleuve, afin de donner du temps et de l'espace nécessaires pour la régénération de l'écosystème du Changjiang et la préservation de la réserve de la biodiversité génétique du fleuve.

De plus, la population chinoise a considérablement contribué à la conservation de la biodiversité. Plus de 1,4 million de mus (93 333 hectares) d'espaces reboisés permettront de protéger plus d'un million de mus (66 667 hectares) de la désertification. Depuis avril 2020, plus de 100 millions de mètres carrés d'espaces dans la réserve naturelle de Jiatang du district de Chengduo, dans la région de Sanjiangyuan, sont mieux protégés grâce au programme Ant Forest.

COOPERATION SUD-SUD

Dans le cadre de la coopération Sud-Sud, le gouvernement chinois a apporté au mieux de ses capacités un soutien énergique à la conservation de la biodiversité pour les pays en développement. La Chine a développé de multiples projets et activités visant à renforcer les capacités des pays en développement en matière de gestion environnementale dans les domaines de l'économie verte et de l'application des accords internationaux sur l'environnement, et plus de 80 pays en ont été bénéficiaires.

L'Empire Céleste a fait de la protection écologique l'un des principaux champs de coopération sino-africaine. Elle a fourni à des pays africains des équipements destinés à la conservation de la biodiversité et organisé des formations sur la protection des espèces de faune et de flore sauvages et la protection de l'écosystème à l'intention des officiels et techniciens des pays en développement.

Pays hôte de la 15e Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP15), prévue en mai 2021. La Chine travaille activement à faire avancer les préparatifs de la COP15. Elle et le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique ont conjointement publié le thème et le logo de la COP15. Le thème retenu pour la COP15 est "Bâtir une civilisation écologique, un avenir commun pour toutes les formes de vie de la planète ". Et le logo de l'événement, sous forme d'une goutte d'eau, intègre des éléments de la culture traditionnelle chinoise tels que le papier découpé et des symboles de la nature.

CONTRIBUTION DE LA SAGESSE CHINOISE POUR LA CONSTRUCTION DE LA CIVILISATION ECOLOGIQUE

Il évoque le thème de la COP15 et la vision de la Convention à l'horizon 2050, à savoir " vivre en harmonie avec la nature " et constitue un parfait mariage du processus de la Convention et des symboles représentant le pays hôte. La Chine a créé en juillet 2019 le comité d'organisation et le comité exécutif pour la préparation de la COP15. Les préparatifs progressent de manière coordonnée, les différents dispositifs de service à la conférence et de logistique sont sans cesse perfectionnés.

Et sur le plan international, l'Etat chinois, contribue à la gouvernance mondiale de la biodiversité. Dans cette perspective, elle prend une part active aux processus dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Mais aussi, de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques etc. La Chine travaille activement à promouvoir les Solutions fondées sur la Nature (SFN) et à renforcer la synergie entre les SFN et les autres solutions au changement climatique et à la perte de la biodiversité.

La République populaire de Chine continuera de porter haut levé le drapeau du multilatéralisme, restera fidèle à la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et participera activement à la gouvernance mondiale de la biodiversité afin d'apporter la sagesse chinoise à la construction de la civilisation écologique et d'un avenir partagé pour tous les êtres vivants sur la Terre. Fyfy Solange TANGAMU
COMMUNIQUE OFFICIEL N° 01/0037/DGI/DGE/DIG/PEM/CK/2020
mercredi 30 septembre 2020

LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS DEMANDE À TOUS LES ASSUJETTIS A LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA), POUR RAISON D'EXPLOITATION RATIONNELLE (...)
lire la suite
Le protocole d’accord OCC-DGDA, un gage d’amélioration du climat des affaires
mercredi 30 septembre 2020

République Démocratique du Congo Kinshasa, le 29 septembre 2020 DEPARTEMENT MARKETING (...)
lire la suite
Le ministre chinois des AE appelle à un choix correct dans l’ère post-COVID-19
mercredi 30 septembre 2020

BEIJING, 29 septembre (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a appelé lundi tous les pays à (...)
lire la suite
La nationale n°1 Kinshasa -Matadi sur le point de se couper au niveau de Mbanza Ngungu
mercredi 30 septembre 2020

* Le rapporteur adjoint de l'Assemblée nationale interpelle les services compétents. La nationale n°1 tronçon Kinshasa-Kongo central, est menacée (...)
lire la suite
Un projet d’études de faisabilité du fleuve Congo soumis à Sylvstre Ilunga
mercredi 30 septembre 2020

Une délégation de l'Autorité de l'ingénierie militaire des Forces armées égyptiennes a été reçue hier mardi 29 septembre par le Premier ministre Sylvestre (...)
lire la suite
La Chine collecte environ 12,5 milliards de dollars Us pour la conservation de la biodiversité
mercredi 30 septembre 2020

La Chine soutient l'organisation par les Nations Unies du Sommet sur la biodiversité, et salue leurs efforts et contribution constants en faveur (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

2023, énième échéance-fétiche

Amateurs de fétichisme des dates devant l'Eternel, les Congolais ont déjà trouvé une énième échéance culte : 2023. L'année 2023 marque, c'est connu, la fin de la mandature en cours. Mais, cela reste une (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting