Dernière minute :
REAGISSANT A L’INITIATIVE DU G13
Devos Kitoko : "Nous ne voulons pas de réformes électorales au sein d’un Parlement dont on ne contrôle rien "
mercredi 30 septembre 2020

Le secrétaire général de l'Engagement Citoyen pour le Développement (ECIDé), parti cher à Martin Fayulu, a réagi hier 29septembre à la démarche du groupe de 13 personnalités politiques et sociales signataires de l'Appel du 11 juillet dernier pour un consensus électoral.

Dans un entretien accordé au web journal Actu30.cd, Devos Kitoko a affirmé que débattre de réformes électorales au sein du Parlement incontrôlé est une démarche qui n'aboutira pas.

"Nous avons déjà notre proposition, les amis font ce qu'ils font, nous nous ne faisons pas confiance à ce Parlement là. Nous ne sommes pas au Parlement pour faire des réformes. Nous, c'est en dehors du Parlement. Nous avons le plan de sortie de crise, nous ne voulons pas des réformes au sein d'un Parlement dont on ne contrôle rien ", a-t-il déclaré.

Pour rappel, le G13 a, après deux mois de consultations menées auprès des forces vives de la nation mais aussi des hommes politiques sur les réformes électorales, déposé au bureau de l'Assemblée nationale sa proposition de loi complétant et modifiant la loi n° 11/003 du 25 juin 2011 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales.

Dans cette proposition de loi, ces personnalités recommandent notamment le retour à la présidentielle à deux tours et la suppression du seuil électoral.

Les signataires de l'appel du 11 juillet ont rendu publique le lundi 28 septembre, à la maison de France, leur proposition de feuille de route.

Au cours de ce point de presse, Delly Sesanga a rassuré que ce chronogramme ne s'inscrit pas dans la logique du glissement du président de la République et des institutions. Il fixe le déroulement des activités permettant la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

Il a fait savoir que leur groupe propose l'organisation de l'élection présidentielle le 24 décembre 2023.

Pour la tenue des élections dans le délai légal, l'élu de Luiza estime qu'il y a urgence de procéder aux réformes de la loi électorale au niveau de l'Assemblée nationale.

" L'inscription d'une proposition de loi dans l'agenda de l'Assemblée nationale n'est pas une faveur", a martelé le président de l'Envol. Une manière de faire pression sur Jeanine Mabunda pour aligner la proposition de loi portant modification de la loi électorale.

Il a rappelé que le G13 a déposé son rapport entre les mains du Président de la république après avoir consulté l'ensemble de forces politiques et sociales. Rachidi MABANDU
Gilbert Kankonde visé par une question d’actualité à l’Assemblée nationale
mercredi 30 septembre 2020

Le VPM en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières est visé par une question d'actualité à l'Assemblée nationale. Devant les élus, (...)
lire la suite
L’Udps indifférente, l’Unc inquiète
mercredi 30 septembre 2020

* Vu des observateurs, l'emprisonnement de Vital Kamerhe change la donne. Aboutira, aboutira pas, le projet de mutation de la plate-forme (...)
lire la suite
"Il n’est accordé aucune faveur à certaines initiatives parlemantaires et non à d’autres"
mercredi 30 septembre 2020

La sortie médiatique, le lundi 28 septembre du groupe politique dit "G13" auquel font partie plus d'un Collègue Honorable Député national dont les (...)
lire la suite
Réformes G13 : au Parlement, la solution passe par le FCC
mercredi 30 septembre 2020

Le groupe dit " G-13 " poursuit sa campagne touts azimuts visant à obtenir des reformes électorales sur des matières spécifiques, avant les (...)
lire la suite
Redynamisation du secteur de santé : Eteni Longondo échange avec des syndicalistes des hôpitaux publics
mercredi 30 septembre 2020

Le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo a échangé avec les différents mouvements syndicaux de quelques hôpitaux publics de l'État hier mardi 29 (...)
lire la suite
Jacquemain Shabani plaide pour une armée dissuasive
mercredi 30 septembre 2020

L'ex-président de la Centrale électorale permanente (CEP) de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jacquemain Shabani plaide pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

2023, énième échéance-fétiche

Amateurs de fétichisme des dates devant l'Eternel, les Congolais ont déjà trouvé une énième échéance culte : 2023. L'année 2023 marque, c'est connu, la fin de la mandature en cours. Mais, cela reste une (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting