Dernière minute :
EXPLOITATION ET ABUS SEXUELS
L’OMS invite les victimes à dénoncer les auteurs tapis au sein des agences des Nations Unies
jeudi 8 octobre 2020

Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Tedros est indigné d'apprendre que des agents de l'Onu s'illustrent dans l'exploitation et dans les abus sexuels à l'égard des tiers. Il appelle, dès lors, les victimes à dénoncer les auteuirs, sans la moindre crainte.

"Tout le monde a l'obligation de soulever des préoccupations confidentielles", dit-il. Si vous avez connaissance ou soupçonnez une exploitation sexuelle, des abus, du harcèlement sexuel, de la discrimination ou tout abus d'autorité dans un pays ou dans un bureau de l'OMS, la haute direction et moi vous encourageons à vous manifester.

"Vous pouvez, poursuit-il, le faire en parlant à un responsable de l'OMS en qui vous avez confiance, ou de manière anonyme via la ligne d'assistance pour l'intégrité de l'Organisation mondiale de la santé".

C'est en ces termes que le directeur général de cette institution spécialisée des nations Unies s'est adressé à l'ensemble de son staff, face aux abus et harcèlement sexuel constaté dans le chef du personnel onusien dans les zones touchées par la maladie à virus Ebola.

Il a souligné l'engagement de l'OMS en faveur de la tolérance zéro, qui a été renforcée en 2017 lorsque cette organisation avait adopté une politique interdisant expressément ce comportement abusif, en rapport avec l'exploitation et les abus sexuels.

ALERTE

Selon Dr Tedros, la politique et les procédures de prévention et d'intervention s'appliquent à tous les employés, sous-traitants et collaborateurs. "Désormais, a-t-il martelé, le personnel de l'OMS doit suivre deux cours en ligne obligatoires sur la prévention de l'exploitation, des abus et du harcèlement sexuels, tout en restant dans l'obligation de signaler les soupçons d'abus de pouvoir".

Il a invité, en outre, son staff à se conformer à la politique de dénonciation de l'OMS, qui vise à aider les gens à s'exprimer en facilitant le signalement des fautes présumées, en donnant la priorité à la prévention de l'exploitation et des abus sexuels, en garantissant une réponse rapide et efficace aux signalements et en protégeant le personnel qui se présente contre les représailles.

"CES ALLEGATIONS SONT CHOQUANTES"

"J'écris avec le cœur lourd au sujet des rapports récents sur des allégations d'exploitation et d'abus sexuels dans le contexte de la riposte à Ebola en République démocratique du Congo. Ces allégations sont choquantes".

D'après ce haut fonctionnaire, la trahison des membres des communautés que " nous servons par des personnes s'identifiant comme travaillant pour l'OMS est répréhensible. Cela cause beaucoup de tort et va à l'encontre de tout ce que nous faisons pour améliorer la santé de tous, partout. Nous ne tolérons un tel comportement chez aucun de nos employés, sous-traitants ou partenaires. Toute personne identifiée comme étant impliquée sera tenue de rendre des comptes et encourra de graves conséquences, y compris le licenciement immédiat et le renvoi aux autorités locales, le cas échéant", s'est plaint le directeur général de l'OMS.

AVERTISSEMENT

" C'est d'autant plus répréhensible que tant d'entre vous ont travaillé sans relâche pour contenir et finalement éteindre l'épidémie d'Ebola au Nord-Kivu, qui était particulièrement difficile car, elle s'est déroulée dans une zone de conflit actif. Vous avez risqué votre vie pour celle des autres (…) votre dévouement à protéger la santé, à assurer la sécurité du monde et à servir les plus vulnérables est reconnu", a indiqué Dr Tedros.

Le directeur général de l'OMS lance, dès lors, un examen approfondi de ces allégations spécifiques, ainsi que des problèmes de protection plus larges dans les situations d'urgence sanitaire afin d'améliorer davantage les mécanismes pour relever les défis systémiques.

Il élargit en interne la politique de prévention du harcèlement à l'OMS pour inclure toutes les formes de conduite abusive, y compris le harcèlement, le harcèlement sexuel, l'abus d'autorité et la discrimination. Mathy MUSAU
Le Syndicat national des enseignants catholiques menace !
vendredi 9 octobre 2020

* Cette organisation conditionne la rentrée scolaire par la paie de nouvelles unités. L’ambiance pourrait ne pas être à la fête dans les écoles (...)
lire la suite
La société minièreTransfigura annonce la reprise de ses activités
vendredi 9 octobre 2020

La société minière Transfigura annonce la reprise de ses activités après leur fermeture temporaire due à la baisse des prix du cuivre sur le marché (...)
lire la suite
L’OMS invite les victimes à dénoncer les auteurs tapis au sein des agences des Nations Unies
jeudi 8 octobre 2020

Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Tedros est indigné d'apprendre que des agents de l'Onu s'illustrent dans (...)
lire la suite
Denise Nyakeru a sensibilisé la jeunesse de Boma sur l’importance de l’éducation
jeudi 8 octobre 2020

La Première Dame a pris part à plusieurs activités liées à l'autonomisation de la femme à Muanda où elle séjourne depuis le 5 octobre. En compagnie du (...)
lire la suite
Denise Nyakeru offre 3000 mètres de cables à la Snel pour l’électrification de Muanda
jeudi 8 octobre 2020

La Première Dame de la République a amorcé une tournée de dix jours dans la province du Kongo-Central depuis le lundi 5 octobre 2020. Plusieurs (...)
lire la suite
Les habitants de Ngaba découvrent l’importance de la ludothèque
mercredi 7 octobre 2020

Les habitants de la commune de Ngaba découvrent l’importance de la ludothèque. La présentation de ce système, qui allie les jeux ludiques à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting