Dernière minute :

Sauver l’essentiel
mardi 20 octobre 2020

Qui va gagner ? Qui va perdre ? Le Président ? Les speakers de deux chambres du Parlement ? Et par extension, le CACH ? Le FCC ? Question intéressante pour les affidés de deux camps. Interrogation à but utilitaire pour ceux qui s'intéressent à l'évolution des rapports de force entre la fatshisphère et la kabilie. Si on pariait politique comme c'est le cas avec le foot et les chevaux, cette question aurait intéressé les "bookmakers par nécessité " qui remplissent les maisons de jeux à Kinshasa.

Au-dessus de tous ces faisceaux d'intérêts et de considérations somme toute nombrilistes, il y a le pays. Que gagnerait la RDC en cas de crise institutionnelle ? Encore fragile et vulnérable -quantité d'occurrences dans l'Est faisant foi- le pays a-t-il besoin d'un conflit de trop dont on peut acter le début et dont personne ne saurait imaginer l'épilogue ? Pour des analystes équilibrés, poser ces questions équivaudrait à y répondre.

Suite au précédent, existerait-il des hommes de l'ombre pour œuvrer dans le sens de la modération ? L'exercice consistant à faire en sorte que personne ne perde la face afin que la République soit sauvée. Ni gagnant, ni perdant.

Ce score qui n'arrangerait certainement pas ceux pour qui FATSHI devrait incarner l'hyper président comme ses devanciers…moins Kasa-Vubu. Et ce, au mépris du contexte institutionnel particulier dans lequel il évolue. Félix-Antoine Tshisekedi qui, pour ne pas remonter jusqu'au Guide Mobutu, n'a pas les mêmes marges de manœuvres que son prédécesseur direct. Joseph Kabila avait l'avantage politique d'avoir le contrôle de tous les leviers du pouvoir.

Ce score ne serait pas non plus du goût de ceux qui imaginent et espèrent voir le Président " battre sa coulpe " publiquement. Au risque de perdre de son autorité. Un scénario digne de politique-fiction.

D'ici à mercredi, le seul pari qui vaille la peine d'être pris est celui de savoir si les uns et les autres auront mis de l'eau dans leur vin. " La politique est l'art de rendre possible ce qui est nécessaire ". Plus de quatre siècles plus tard, cette citation du Cardinal de Richelieu est encore d'actualité. Et devrait interpeller les deux coalisés. José NAWEJ
Fatshi sur une ligne de crête !
vendredi 23 octobre 2020

Rentrer dans la tête de Fatshi ? Très tentant ce vendredi 23 octobre. Mais, comment y parvenir ? Il y a du "béton" partout. Béton armé par-dessus le (...)
lire la suite
Un seul perdant, la RDC !
jeudi 22 octobre 2020

Il en va de la politique comme du sport. Le jour d'après, c'est le résultat qui dicte le commentaire. Les abonnés au manichéisme narcissique très (...)
lire la suite
Evénement avant l’événement
mercredi 21 octobre 2020

Ce mercredi 21 octobre est jour de prestation de serment des nouveaux juges constitutionnels. Un événement. Un big event même. Sans aucun doute. (...)
lire la suite
Sauver l’essentiel
mardi 20 octobre 2020

Qui va gagner ? Qui va perdre ? Le Président ? Les speakers de deux chambres du Parlement ? Et par extension, le CACH ? Le FCC ? Question (...)
lire la suite
F comme Fatshi prêt à franchir le Rubicon
lundi 19 octobre 2020

Impossible, en ce début de semaine, de faire l'économie de cette question. A savoir qu'à 'instar de Jules César en 49 avant notre ère, Félix-Antoine (...)
lire la suite
Que voulons-nous ?
vendredi 16 octobre 2020

Le problème des Zaïro-congolais ? Il est simple. Ils ne savent pas souvent ce qu'ils veulent. Et quand ils le savent, ils font exactement le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des opérateurs miniers sommés d’arrêter l’exportation des minerais bruts

Des producteurs miniers viennent de bénéficier d'un moratoire de six mois pour mettre fin à l'exportation des minerais de la République démocratique du Congo. C'est ce qui ressort d'une (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting