Dernière minute :
CONTRE LES ORDONNANCES DE FATSHI NOMMANT DES NOUVEAUX JUGES
Des sénateurs saisissent la Haute Cour
mardi 20 octobre 2020

* En voulant que la Cour Constitutionnelle éclaire leur religion sur la portée de l'article 158, les élus des élus restent dans une logique républicaine de respect des textes

Dans un Etat de droit, c'est des institutions. Le principe l'emporte sur des individus. Pas d'accord avec les récentes ordonnances présidentielles nommant des juges à la Cour Constitutionnelle et à la Cour de Cassation, un groupe de sénateurs a déposé un recours hier lundi 19 octobre à la Haute Cour, afin d'obtenir des éclaircissements sur le sens, la portée exacte et la bonne application de l'article 158 de la Constitution.

"Nous venons de déposer une requête en interprétation de l'article 158 de la constitution. Depuis quelques jours, deux ordonnances ont été signées par le chef de l'État notamment celle qui porte nomination de deux juges à la Cour Constitutionnelle et celle qui porte affectation de deux juges à la Cour de Cassation. Devant cette situation, nous sénateurs, nous représentons certains de nos collègues, avions pensé qu'il fallait saisir la Cour Constitutionnelle qui est l'organe habilité à interpréter la constitution pour nous donner la portée exacte de cet article de la constitution. On veut savoir si les ordonnances 20008 et 20116 sont conformes à l'esprit et la lettre de l'article 158 de la Constitution", a déclaré Jean Bakomito Gambu, Président de la Commission PAJ du Sénat.

Les sages de la Haute assemblée font savoir que la réponse bien éclairée de la Haute Cour permettra au Sénat de " dissiper toutes les équivoques aujourd'hui, liées à l'application de cette disposition constitutionnelle ".

Il sied de noter que cette requête intervient à deux jours de la prestation de serment des nouveaux juges devant le président de la République et Parlement réuni en Congrès.

Ces sénateurs nourrissent l'espoir de voir toute activité dans le cadre de prestation de serment de ces nouveaux juges être suspendue jusqu'à la décision de la plus haute juridiction du pays.

"En déposant cette requête, nous pensons que toute autre activité sera suspendue. Parce qu'avant que l'on ne parle de prestation de serment de deux juges de la Constitution, nous pensons qu'il faille que la Cour Constitutionnelle interprète d'abord cet article et surtout sa portée", a poursuivi le Président de la Commission PAJ.

Par-delà tout, il faudra apprécier l'impératif du respect de l'Etat de droit qui caractérise la démarche de ces élus de la Haute assemblée. Didier KEBONGO
Félix Tshisekedi à l’heure des choix !
vendredi 27 novembre 2020

* Fera-t-il table rase de l'ordre politique actuel ou renégociera-t-il avec le FCC sur de nouvelles bases ? Après la clôture de consultations (...)
lire la suite
FCC : dialogue oui, mais dans le cadre institutionnel
jeudi 26 novembre 2020

* Dans une lettre adressée hier au Chef de l'Etat, les Kabilistes soulignent que ce pourparler doit se tenir dans le cadre de l'Accord qui les lie (...)
lire la suite
FCC-CACH : Un émissaire du président kenyan pour rapprocher Fatshi et Kabila
mercredi 25 novembre 2020

* Hier, Stephen Kalonzo Musyoka s'est entretenu séparément avec le Président de la république démocratique du Congo et avec son partenaire du FCC, (...)
lire la suite
Destitution de Mabunda : Fabrice Puela joue et perd
mardi 24 novembre 2020

*Se déclarant compétent pour statuer sur cette affaire, le juge administratif estime que l’action de l’élu de Matadi n’a pas été dirigée contre une (...)
lire la suite
Fridolin Ambongo dit oui !
lundi 23 novembre 2020

* A la base de cette position de l'Archèvêque de Kinshasa, l'incapacité du Gouvernement à honorer ses engagements dans le cadre de la gratuité. (...)
lire la suite
Des manoeuvres aériennes ce vendredi sur Kinshasa
vendredi 20 novembre 2020

* * D'orès et déjà, les Fardc appellent au calme et demandent à la population de vaquer librement à ses occupations. Des avions de chasse de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le patronat dans la grisaille ambiante

Que peut faire Albert Yuma fraîchement réélu à la tête du patronat rd congolais ? Poser cette question équivaudrait à se demander ce que les Congolais peuvent attendre du secteur privé. Pas la peine (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting