Dernière minute :
DECEDEE LE VENDREDI 9 OCTOBRE A DAR ES SALAM
Marcelline Tunda a été inhumée hier à la Nécropole entre terre et ciel
mercredi 21 octobre 2020

Décédée le 9 octobre dernier à Dar es Salam, en Tanzanie, Marcelline Tunda, cadre à l’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) et sœur biologique de Me Célestin Tunda Ya Kasende, a été inhumée hier mardi 20 octobre au cimetière Nécropole entre terre et ciel, dans la partie Est de la RDC.

UNE FORTE MOBILISATION

Vive émotion perceptible dès la matinée, à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire, où la dépouille de Marcelline Tunda a été gardée depuis son arrivée à Kinshasa, le 16 octobre dernier, en provenance de la Tanzanie.

Des membres de famille, des amis et des connaissances ont commencé à se faire signaler sur le lieu dès 9 heures du matin. L’engouement dans la cour de cet hôpital et l’embouteillage provoqués par la forte présence des véhicules devant cet établissement hospitalier en disaient long sur le caractère sociable de la décédée.

Une fois sorti de la morgue, le corps de Marcelline Mianda Tunda a été acheminé à la cathédrale Notre-Dame de Fatima où une messe de suffrage a été organisée. Dans son homélie, le prêtre est largement revenu sur l’attachement de cette dame à la foi chrétienne et sur ses qualités de cœur.

Le moment qui a le plus fait pleurer l’assistance a été celui des témoignages. Dans leurs discours, les cadres de l’OGEFREM ont brossé le portrait d’un personnage qui aimait le travail au point de s’oublier soi-même.

L’AMOUR DU TRAVAIL

Nous rendons hommage à un cadre polyvalent à qui l’OGEFREM n’hésitait pas à confier de hautes fonctions. L’office gardera de Marcelline Tunda la rigueur dans le travail, la discipline, le calme absolu, l’abnégation, le sens de sacrifice, l’amour du travail jusqu’à l’oubli de soi, a déclaré l’un des représentants de cette entreprise à cette messe.

La famille Tunda a, pour sa part, rappelé les qualités d’une bonne femme, qui a toujours été à l’écoute de son mari, de ses enfants, de sa famille et de son entourage, en prônant les valeurs cardinales de la foi chrétienne.

L’orateur a affirmé que Marcelline Tunda s’est aussi, durant sa vie, distinguée dans l’encadrement des jeunes pour la préparation à la vie conjugale.

«Nous remercions le bon Dieu de nous avoir béni par ta présence agissante parmi nous. C’est une femme qui avait une force de caractère, une discipline qu’elle a puisée dans les écoles et lycées catholiques. Nous ne t’oublierons jamais Marcelline. Que ton âme repose en paix», a déclaré celui qui a pris la parole au nom de la famille.

MAMAN, UNE FEMME FORTE

Le moment le plus émouvant a été celui de l’oraison funèbre des enfants de l’illustre disparue qui ont regretté « une maman forte et dure de caractère, qui ne se résignait pas lorsqu’il fallait parler de vertus des valeurs ».

«Malgré le passé, ce qui comptait pour maman, c’était l’avenir. Elle nous a appris à regarder vers l’avant, à croire en nos rêves et à nous battre pour qu’ils se réalisent. Dès nos plus jeunes âges, elle nous a appris les mots loyauté, solidarité et respect. Avec notre père, ils ne se sont pas occupés uniquement de leurs enfants. Ils ont toujours pris en charge plusieurs membres de la famille et d’autres personnes que Dieu a placées sur leur chemin», a déclaré l’un des enfants.

Plusieurs personnalités tant du monde politique qu’intellectuel congolais ont pris part à ces obsèques. On a retrouvé dans la salle, le ministre de l’Urbanisme et habitat, Pius Muabilu, l’ancien DG de l’OGEFREM, le professeur Emile Ngoy Kasongo, et les membres de l’actuelle équipe dirigeante de cet établissement public.

Michelline Mianda Tunda est née à Bujumbura, au Burundi, où elle a fait ses études primaires. Elle a poursuivi ses études secondaires à Bukavu, dans la province de Sud-Kivu. Détentrice d’un diplôme de licence en gestion commerciale et financière de l’Institut supérieur de commerce (ISC), l'illustre disparue était mariée et mère de plusieurs enfants. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Bientôt une radio communautaire en faveur des femmes et des filles-mères à Kinshasa
vendredi 23 octobre 2020

Les femmes et les filles-mères de Kinshasa auront bientôt un espace médiatique propre à elles pour s’exprimer et bénéficier de nombreux conseils sur (...)
lire la suite
Marcelline Tunda a été inhumée hier à la Nécropole entre terre et ciel
mercredi 21 octobre 2020

Décédée le 9 octobre dernier à Dar es Salam, en Tanzanie, Marcelline Tunda, cadre à l’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) et sœur (...)
lire la suite
Plus de 3 millions d’enfants vaccinés contre la poliomyélite à Kinshasa, Tshopo et Mai-ndombe
mercredi 21 octobre 2020

Plus de trois millions d’enfants congolais ont bénéficié, la semaine dernière, d’un vaccin contre la poliomyélite, dans le cadre du Programme élargi de (...)
lire la suite
Kintambo : Les élèves du Lycée Bolingani dans la rue pour exiger le paiement des enseignants
mardi 20 octobre 2020

Les élèves du Lycée Bolingani, dans la commune de Kintambo, étaient dans la rue, hier lundi 19 octobre pour exiger le paiement de leurs enseignants. (...)
lire la suite
Le retard dans la publication de la suite des résultats de l’Exetat 2019-2020 inquiète plus d’un
lundi 19 octobre 2020

Bien qu'effective depuis le 12 octobre courant sur l'ensemble du territoire national congolais, la rentrée scolaire 2020-2021 alimente cependant, (...)
lire la suite
Le ministère de la Santé et ses partenaires contribuent à la réduction de la mortalité des cas d’HTA et de Diabète
jeudi 15 octobre 2020

Le ministère de la Santé et ses partenaires dont l'UNICEF et l'OMS a lancé la campagne de dépistage du diabète et de l'hypertension artérielle à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Fatshi sur une ligne de crête !

Rentrer dans la tête de Fatshi ? Très tentant ce vendredi 23 octobre. Mais, comment y parvenir ? Il y a du "béton" partout. Béton armé par-dessus le marché. Mission impossible. Alors en avant pour la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting