Dernière minute :
FARDC
Mike Hammer appelle à la rupture des liens avec des groupes armés
jeudi 29 octobre 2020

La coopération militaire entre les USA et la RDC n'est pas une vue de l'esprit. Après la signature hier mercredi 28 octobre d'un accord de partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. Un accord conclu peu après l'accès du président Félix Tshisekedi au pouvoir en 2019.

C'est un ambitieux programme qui va booster très sérieusement les FARDC.

Pour Mike Hammer, les professionnels au sein des FARDC méritent mieux. " Ils ne devrait pas servir aux côtés de ceux qui font passer les intérêts personnels avant ceux de la nation "

Ce document signé hier amène les Etats-Unis à aider les FARDC sur 4 piliers que sont : la coopération civilo-militaire, les communications stratégiques, le soutien technique à la construction et le soutien de l'apprentissage de l'anglais.

Avec ce protocole d'accord, les Etats-Unis montrent leur engagement à travailler avec la RDC pour l'amélioration de deux forces armées et la croissance continue entre nos relations. FDA

Discours de S.E. Mike Hammer, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique auprès de la République démocratique du Congo

A l’occasion de la signature d’un protocole d’accord pour la coopération militaire américano-congolais

Le 28 octobre 2020 à 14h00, Palais de la Nation

Son Excellence le Président Félix TSHISEKEDI

Son Excellence Ministre de la Défense Aimé Ngoyi MUKENA

Le chef d’état-major des FARDC Général MBALA

Le Secrétaire Général de la Défense, le Lieutenant Général Isidore KAUMBU YANKOLE

Le haut fonctionnaire de la défense et attaché de défense des États-Unis en RDC, le lieutenant-colonel Heather OKEMU

Tous protocoles observés

Aujourd’hui, comme un signe de notre engagement envers notre Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité, j’ai le plaisir de prendre part à la signature de ce Protocole d’accord important entre les États-Unis et la RDC qui signale la relance et la redynamisation de la coopération militaire entre nos deux nations.

Depuis nos premières rencontres, après son entrée en fonction en janvier 2019, le président Tshisekedi a présenté sa vision pour la professionnalisation des FARDC, pour la prise en charge des soldats et de leurs familles, pour faire en sorte que les droits de l’homme soient respectés, pour exiger la responsabilité, pour renforcer les capacités afin que les FARDC puissent mieux protéger le peuple congolais et afin que l’état puisse assumer de nouveau le contrôle et exercer sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire, particulièrement dans l’est de la RDC. C’est un programme ambitieux mais noble, un agenda que les États-Unis soutiennent aujourd’hui. Les États-Unis appuient un plan intégral qui combat la multitude des groupes armés qui terrorisent les populations dans l’est de la RDC, de Bunia à Beni, jusqu’aux Hauts Plateaux et qui met en œuvre un processus de démobilisation, de désarmement et de réintégration (DDR) qui promeut efficacement la paix et la stabilité. La semaine dernière, j’ai accompagné plusieurs de mes collègues ambassadeurs des principaux pays donateurs pour exprimer au président Tshisekedi l’appui de la communauté internationale à ses efforts.

La brutalité des groupes armés, des groupes comme les ADF affiliés à ISIS, est horrible et nous saluons les efforts des FARDC qui travaillent avec la Force de la MONUSCO pour protéger les civils innocents. Au cours de mes nombreuses visites, j’ai entendu les populations de l’est demander que davantage d’efforts soient consentis et, alors que la MONUSCO et en particulier la Force Intervention Brigade (FIB) agissent plus et mènent des opérations, nous devons toujours nous rappeler de notre vrai ennemi - ceux qui tuent aveuglément et sont impliqués dans des activités économiques illégales - dérobant les potentialités de la RDC, privant la jeunesse dynamique d’un avenir prospère. Le président Tshisekedi a indiqué clairement que cela ne peut pas continuer.

Par conséquent, les FARDC ont une mission très difficile, une mission vitale et, afin de réussir, elles doivent rompre les liens que certains officiers ont tissés avec certains de ces groupes armés. Les FARDC doivent tenir pour responsables ceux qui minent leur fière institution en recherchant des gains financiers personnels. Nous constatons des progrès et nous savons que c’est difficile, mais davantage d’efforts s’avèrent nécessaires - les professionnels au sein des FARDC méritent mieux, ils ne devraient pas servir aux côtés de ceux qui font passer leurs intérêts personnels avant ceux de la nation.

Ce protocole d’accord a pris du temps à se réaliser. Sa réalisation est due en grande partie à l’engagement du Président Tshisekedi et de son administration à lutter contre la traite des personnes et à exiger des comptes pour tout abus.

En signant ce protocole d’accord, les États-Unis répondent à la volonté du président Tshisekedi et du ministre de la Défense Mukena de répondre aux exigences d’une armée moderne et d’aider les FARDC à se professionnaliser et à améliorer la qualité de vie de leurs soldats.

Le document que nous signons aujourd’hui trace une voie pour les États-Unis pour aider les FARDC avec quatre piliers qui sont au centre de notre coopération militaire: la coopération civilo-militaire, les communications stratégiques, le soutien technique à la construction, et le soutien de l’apprentissage de l’anglais.

Dans ces quatre domaines, les États-Unis aideront les FARDC à atteindre leurs objectifs d’améliorer la communication avec la population civile, de mettre l’accent sur les droits de l’homme et de continuer à professionnaliser sa force, notamment grâce à des programmes en anglais qui ouvriront encore plus de voies à la formation aux militaires.

Avec ce protocole d’accord, les États-Unis montrent leur engagement à travailler avec la RDC pour l’amélioration de nos deux forces armées et la croissance continue des relations entre nos deux pays.

Je tiens à remercier le Président Tshisekedi d’avoir témoigné de cette signature aujourd’hui. Votre présence ici montre votre ferme soutien à la coopération entre nos forces armées ainsi que votre désir de faire avancer les FARDC pour devenir une armée de plus en plus professionnelle et bien entretenue qui soutient et défend l’autorité civile de la RDC et la population congolaise.

J’attends avec impatience la poursuite de la coopération à travers notre Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité (PP4PP), qui représente le changement qui est déjà en cours en RDC et la croissance et la prospérité que nous travaillons ensemble pour apporter à ce grand pays. Je vous remercie.
Diabète : Dr Jean Clovis Kalobu interpelle le Gouvernement congolais
vendredi 13 novembre 2020

Dans son intervention axée sur "la politique et stratégies nationales" sur le diabète sucré, Dr Jean-Clovis Kalobu interpelle le Gouvernement (...)
lire la suite
La pneumonie doit être une priorité dans la couverture sanitaire
vendredi 13 novembre 2020

Le Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguës (PNIRA), a organisé hier jeudi 12 novembre à Kinshasa, une matinée (...)
lire la suite
Nord-Kivu : la communauté locale s’approprie le projet PNDA
vendredi 13 novembre 2020

La mise en oeuvre du Programme National de Développement Agricole (PNDA) a été expliquée dernièrement à la communauté locale de la province du (...)
lire la suite
La gouvernance multi-niveaux, un défi urgent à la mise en œuvre de la REDD+ en RDC
vendredi 13 novembre 2020

" La dégradation forestière reste un défi majeur pour la RDC. Le niveau annuel de déforestation est l'un des plus élevés du bassin du Congo, avec un (...)
lire la suite
Environnement : Emily Maltman invite la RDC à solliciter plus de financements lors du COP26
vendredi 13 novembre 2020

Le Gouvernement britannique s'apprête à organiser, conjointement avec l'Italie, la 26ème Conférence des parties sur les questions climatiques (...)
lire la suite
Les FARDC condamnent une campagne séditieuse pour démoraliser les troupes
vendredi 13 novembre 2020

Depuis plusieurs jours, de folles rumeurs circulent sur la situation non moins flatteuse des Forces armées de la RDC (FARDC). Une situation (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En mode dépassement

Pays de toutes les démesures. Ce constat fait par un fin connaisseur du Congo-Zaïre dans les années 90 n'a pas pris la moindre ride. A l'époque, ce compatriote respecté pour sa connaissance du pays et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting