Dernière minute :
LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CONTREBANDE A LA FRONTIERE RD CONGO-ZAMBIE
Jean-Baptiste Kongolo lance l’interface sur les échanges électroniques des données
mardi 17 novembre 2020

Très mauvaise nouvelle pour les contrebandiers et autres fraudeurs opérant à la frontière commune RD Congo Zambie. Les deux pays viennent de mettre en place un projet d'échange d'informations par voie électronique entre leurs administrations douanières respectives. A savoir : la Direction générale de douanes et accises (DGDA) pour la RD Congo et l'Autorité des revenues zambienne (ZRA). Le projet a été lancé par vidéoconférence le samedi 14 novembre courant, par Jean-Baptiste Kongolo, Directeur général ad intérim de la Dgda.

Selon l'actuel patron de la douane en RD Congo, ce nouveau cadre d'informations en temps réel, comme l'indique son nom, se veut être l'interface entre la DGDA et la ZRA. Le projet, souligne-il, procure plusieurs bénéfices aux deux pays. Entre autres, la lutte contre la fraude et la contrebande à la frontière commune, exacerbée par le fameux phénomène "Bilanga", décrié il y a quelques mois au poste douanier de Kasumbalesa, dans la province du Haut-Katanga.

Dans son speech très circonstancié, Jean-Baptiste Kongolo a, par ailleurs, rassuré qu'avec ce nouveau système d'échange d'informations électronique, les administrations douanières des deux pays disposeront, dorénavant, des données nécessaires sur les cargaisons, soit importées à destination de la RD Congo, soit celles exportées vers la république voisine de Zambie. A cet avantage comparatif défendable, le numéro 1 ad intérim de la Dgda ajoute un autre profit qu'offre l'interface électronique d'échange d'informations entre la Dgda et la ZRA. Il s'agit, selon Jean-Baptiste Kongolo, de la lutte contre la rupture des charges.

LE CONTROLE A POSTERIORI

En plus de la lutte contre la fraude et l'activité des contrebandiers à la frontière, le projet d'interface électronique lancé le week-end dernier, a également le mérite de mettre en œuvre une politique de gestion des risques pour la partie rd congolaise, explique le Dg a.i de la DGDA. A l'en croire, la Direction des douanes et accises, grâce à ce système électronique, sera désormais à même d'effectuer un contrôle à postériori des marchandises, en produisant des statistiques crédibles.

Chiffres à l'appui, Jean-Baptiste Kongolo a renseigné qu'en 2019, les importations en provenance de la république de Zambie ont été de 1.216.127,75 tonnes pour une valeur équivalente de 464.131.477 $US. Par contre, les exportations pour la même année ont été évaluées à 425.031,85 tonnes. Soit, l'équivalent d'environ 789.835.233 dollars américains.

Regardant l'avenir avec beaucoup d'optimisme, le Dg intérimaire de la DGDA rassure de la volonté, de la détermination de cette Régie financière de l'Etat congolais, de travailler dans l'optique de renforcer les échanges de données avec tous les administrations douanières sœurs des pays partageant des frontières communes avec la RD Congo.

En ce qui concerne particulièrement les rapports avec la république de Zambie, Jean-Baptiste Kongolo rappelle que le projet qu'il a lancé le samedi dernier, vient renforcer le dispositif préexistant. Il rappelle ici que les administrations douanières de la RD Congo et de Zambie, sont parties à l'Accord d'assistance mutuelle administrative (AAMA), signé le 06 mai 2006.

Il s'agit d'une Convention internationale, prévoyant la prise par la douane pour le compte d'une autre administration douanière ou en collaboration avec celle-ci, des mesures en vue de l'application correcte de la législation douanière et de la prévention, de la recherche et de la répression des infractions douanières.

Dans l'exercice de ses missions, la DGDA institue des relations d'ordre consultatif avec les organismes publics ou privés, et conclut, sous l'autorité du Ministre ayant les finances dans ses attributions, des AAMA avec les administrations douanières étrangères ainsi que des protocoles d'accord avec les milieux commerciaux, afin d'établir les méthodes de travail les plus efficaces et améliorer les contrôles douaniers.

Pour cette raison, la DGDA est donc autorisée, dans le cadre des AAMA, à fournir aux autorités qualifiées d'autres Etats, tous renseignements, certificats, procès-verbaux et autres documents susceptibles d'établir la violation des lois et règlements applicables à l'entrée ou à la sortie de leurs territoires respectifs et d'assurer la sécurité de la chaîne logistique. Ces renseignements et documents peuvent être échangés avant l'arrivée des marchandises.

Avant de clore son propos, Jean-Baptiste Kongolo a rappelé que la RD Congo et la république de Zambie partagent une longue frontière de plus de 2.300km. Grevisse KABREL
L’OMS encourage les pays à investir dans la préparation aux urgences
jeudi 19 novembre 2020

La date du 18 novembre 2020 restera gravée dans l'histoire sanitaire. Cette date marque la fin de la 11ème épidémie de la maladie à virus Ebola (...)
lire la suite
Eteni Longondo déclare la fin de la 11ème épidémie d’Ebola à l’Equateur
jeudi 19 novembre 2020

L'attente a été longue. Finalement c'est ce mercredi 18 novembre 2020 que le ministre congolais de la santé a déclaré la fin de la maladie à virus (...)
lire la suite
Jean-Baptiste Kongolo lance l’interface sur les échanges électroniques des données
mardi 17 novembre 2020

Très mauvaise nouvelle pour les contrebandiers et autres fraudeurs opérant à la frontière commune RD Congo Zambie. Les deux pays viennent de mettre (...)
lire la suite
Les petits exploitants agricoles reçoivent seulement 1,7% des financements climatiques
mardi 17 novembre 2020

Les petits exploitants agricoles des pays en développement ne reçoivent que 1,7 % des financements climatiques. Ce qui représente une part minime au (...)
lire la suite
Le mois d’octobre se termine avec 27 milliards de FC de déficit
mercredi 11 novembre 2020

Le mois d'octobre s'est terminé avec un déficit autour de 27 milliards de francs congolais que des ressources saines, notamment les appuis (...)
lire la suite
BCC : le Gouverneur Mutombo invite le Gouvernement à poursuivre les mesures de soutien de l’économie
mercredi 11 novembre 2020

La pandémie de coronavirus a provoqué de fortes perturbations dans les chaînes de production des biens et services, et dans les chaines (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sortie officielle des ’’Ecrivains du Congo Asbl’’

Le Musée National de la République démocratique du Congo a vibré le jeudi 26 novembre à l'occasion de la sortie officielle de l'association "Écrivains du Congo ASBL". Dirigée par Tata Nlongi, cette (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting