Dernière minute :
CRIS DE DETRESSE DU MEDECIN DIRECTEUR ADJOINT DES CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE KINSHASA
septante-et-un corps abandonnés depuis plus de six mois à la morgue
vendredi 20 novembre 2020

*L’Administration de l'hôpital affirme avoir saisi l’Hôtel de ville pour procéder à l’inhumation de ces cadavres laissés seuls par leurs familles biologiques. Septente-et-un corps sans vie non identifiés, sont abandonnés depuis plus de six mois à la morgue des Cliniques universitaires de Kinshasa. C’est ce qu’a annoncé hier jeudi 19 novembre, le médecin directeur adjoint de cet établissement hospitalier public, le Dr Bodi Mabiala, au cours d’une interview accordée à la radio Top Congo FM.

A l’en croire, il s’agit des corps des indigents laissés seuls par leurs familles respectives qui ont intentionnellement communiqué de fausses identités et adresses au service administratif de l’hôpital pour le mettre situation difficile de ne pas les retrouver.

Conséquence, rapporte le Dr Bodi Mabiala, cette morgue, d'une capacité d'accueil initiale de 16 dépouilles reçoit plusieurs dizaines de morts. Ainsi, ce "surpeuplement" met actuellement très en difficulté l'Administration des Cliniques universitaires qui ne sait plus à quel saint se vouer.

UN PHENOMENE INHABITUEL

Selon ce même responsable des Cliniques universitaires, le plus ancien des corps abandonnés admis à la morgue depuis le 9 novembre 2019. La plupart des corps ont déjà totalisé plus de six mois au sein de cette morgue, rapporte le médecin.

«Nous assistons à un phénomène inhabituel dans notre hôpital. Il s’agit de l'abandon des corps à la morgue par les membres des familles. Notre morgue a une capacité réduite de 16 corps. J’ai une liste de 71 corps abandonnés. Beaucoup de membres des familles ont laissé les corps de leurs proches, au-delà de 6 mois », a révélé le Dr Bodi sur fond de regrets.

Il affirme que les Cliniques universitaires de Kinshasa, qui a déjà saisi l’Hôtel de ville à ce sujet, est actuellement en train de se battre avec des moyens du bord, pour enterrer ces corps. Question de permettre à cette morgue de continuer à fonctionner normalement.

L’HÖTEL DE VILLE SAISI

« Nous sommes bien obligés de nous organiser pour inhumer ces cadavres. C’est en principe la Division urbaine de la santé qui devrait le faire. Mais il faut que l’hôpital donne des moyens. Car, on ne peut pas attendre la programmation de la Division urbaine, la morgue étant pleine à ce jour. Là nous sommes déjà dans la phase de fabrication des cercueils, parce qu’il faut qu’on les enterre dignement », a renchéri le même médecin.

Le Dr Bodi Mabiala a saisi cette occasion pour sensibiliser la population de manière générale à la prise de conscience et au respect dû aux morts. Ce médecin dit cependant ne pas comprendre comment une famille normale peut se permettre d’abandonner le corps d’un de ses membres.

« Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel à la population. C’est un manque de responsabilité pour les membres des familles qui abandonnent le corps des leurs. Les temps sont certes durs. Mais je ne vois pas comment on peut être à l’aise, pendant que le corps d’un parent, d’un frère, d’un enfant est abandonné des mois entiers à la morgue », a-t- exhorté.

PRIVE DE FRAIS DE FONCTIONNEMENT

L’occasion faisant le larron, le Dr Bodi Mabiala a, par ailleurs, fustigé le fait que les Cliniques universitaires de Kinshasa ne bénéficient à ce jour des frais de fonctionnement de la part de l’Etat. D’où, les efforts que déploie le Comité de gestion des Cliniques pour mobiliser des moyens nécessaires à son bon fonctionnement.

Des gardiens de cette morgue et administratifs abordés hier sur place ont confirmé les affirmations du médecin directeur adjoint Bodi Mabiala. Ils ont demandé au Gouvernement de mettre en place des moyens pour augmenter la capacité d’accueil de cette morgue et pour la doter des matériels modernes.

Au-delà du problème d’abandon des corps à la morgue, les Cliniques universitaires de Kinshasa fait de plus en plus face à celui des malades retenus faute de paiement des frais d’hospitalisation et d’autres frais connexes, ont confié des personnes interrogées. Orly-Darel NGIAMBUKULU
L’Université Libre de Tunis et ses partenaires organisent le 22 janvier le salon digital du stage
mercredi 20 janvier 2021

Dans une démarche sociétale et afin d’apporter le maximum d’opportunités aux étudiants, nationaux et internationaux à la quête d’un stage, (...)
lire la suite
Plus de 500 marchands enregistrés au marché provisoire Rail
mercredi 20 janvier 2021

Les administrateurs des marchés provisoires et autres responsables des pavillons ont continué à superviser, hier mardi 19 janvier, l'opération (...)
lire la suite
La France annonce une augmentation de 50 % de contribution au FIDA
vendredi 15 janvier 2021

Le président de la République Française, Emmanuel Macron a annoncé hier jeudi au ''One Planet Summit'' une série d'engagements pour la biodiversité. (...)
lire la suite
L’Unicef appelle le Gouvernement à rouvrir les écoles en RDC
vendredi 15 janvier 2021

L'Unicef appelle le Gouvernement à donner la priorité à la réouverture des écoles et à prendre toutes les mesures de prévention contre la pandémie de (...)
lire la suite
Patient Bashombe préoccupé par la violence et les massacres à l’Est
jeudi 14 janvier 2021

Le Cadre de concertation national de la société civile (CCNSC-RDC) a, dans une déclaration datée du 13 janvier courant, signée par son Coordonnateur (...)
lire la suite
Bukavu : JED déplore l’agression des journalistes lors d’une manifestation estudiantine
jeudi 14 janvier 2021

Plusieurs journalistes ont été agressés lors d'une manifestation estudiantine organisée le mardi dernier à Bukavu, capitale du Sud-Kivu. Ils ont été (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les maths pour les nuls dans les travées de l’Hémicycle !

A tous les nuls en mathématiques, voici une occasion pour enfin maîtriser cette discipline tentaculaire. Un tour à l'Assemblée nationale et les maths n'ont plus de secret. De la math moderne à la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting