Dernière minute :

Covid-19 : bientôt des mesures pour contrer la seconde vague en RDC
lundi 30 novembre 2020

La résurgence de la pandémie de coronavirus en RDC préoccupe les membres du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19.

Ils préviennent, dès lors, que les mesures qui seront bientôt annoncées «seront à la hauteur de l’aggravation de la situation». C’est la conclusion de la dernière réunion de ce Comité, présidé par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba le samedi 28 novembre à l’Hôtel du gouvernement.

Au cours de cette rencontre, le Comité s’est donné a évalué la deuxième vague de la pandémie en République démocratique du Congo. Il s'est fixé pour objectif d’harmoniser les vues de différents responsables qui ont été amenés à faire des propositions, au Premier ministre, president dudit Comité. Ces propositions devraient recevoir la sanction du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19.

Selon David-Jolino Diwampovesa Makelele, le ministre d’Etat à la Communication et Médias, des propositions de mesures de renforcement de la prévention, notamment les gestes barrières, ont été étudiées et, pour certaines adoptées. D’autres propositions doivent encore être affinées en début de cette semaine, avant d’être soumises au Chef de l’Etat pour recevoir son approbation.

«Avant qu’il ne soit mis à la disposition du public et que l’annonce des mesures ne soit faite, il faudra que ce texte reçoive la bénédiction du chef de l’Etat», a annoncé le porte-parole de la séance. Et de prévenir sur un ton ferme: "Tout le monde a pris connaissance de l’aggravation de la situation et des mesures qui seront annoncées seront à la hauteur de cette aggravation".

Dans sa réunion d’évaluation du mercredi 25 novembre, le Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 a fait un double constat: une montée en fleche des cas de la pandémie de coronavirus dans le pays et un relâchement manifeste de la population par rapport au respect des gestes barrières.

105 CAS POSITIFS LE 25 NOVEMBRE

La flambée des cas positifs à Kinshasa et dans les villes intérieures du pays n’est plus un secret. Selon le bulletin quotidien du Comité, 105 cas ont été testés positifs sur 416 échantillons examinés dans la seule journée du 25 novembre.

Ces cas sont répartis de la manière suivante : 97 à Kinshasa, trois au Sud-Kivu, deux au Haut-Katanga, autant dans la Tshopo et un au Maniema. Par ailleurs, il y a eu 62 nouvelles personnes guéries le même jour, parmi les patients suivis à domicile, dont une grande partie, soit 51 malades, se trouvent à Kinshasa. Enfin, deux personnes sont décédées. Par conséquent, 24 heures plus tard, la Police nationale congolaise a dû relancer le contrôle systématique du port des masques sur l’étendue du territoire national..

A Kinshasa, on a déploré plusieurs cas de dérapages commis par la police. Les forces de l'ordre se sont illustrés par des arrestations brutales des personnes non porteuses de masques.

MENACE DE RECONFINEMENT

Pour sa part, Dr Jean-Jacques Muyembe, secrétaire technique de la riposte contre la Covid-19, a fait planer la menace d’un reconfinement. Ainsi, a-t-il appelé, une nouvelle fois, la population au respect strict des mesures barrières pour se protéger contre la deuxième vague annoncée de la Covid-19 . Il a souligné que si les Congolais ne souhaitaient pas être reconfinés et subir toutes les conséquences qui vont avec, le respect des mesures barrières s’impose.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), le virologue congolais a appelé la population à la vigilance, surtout durant la période des fêtes. Car d’après lui, cette période est une occasion qui va favoriser la propagation de la maladie dans nos communautés.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 en RDC, le cumul de cas est de 12.608, dont 12.607 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 333 décès (332 cas confirmés et 1 cas probable) et 11.495 personnes guéries.

Les 23 provinces touchées sont Kinshasa (9.567 cas) ; Nord-Kivu (1.178 cas) ; Kongo Central (548 cas); Haut-Katanga (380 cas) ; Sud-Kivu (354 cas) ; Ituri (183 cas) ; Lualaba (134 cas) ; Haut-Uélé (92 cas) ; Tshopo (69 cas) ; Nord-Ubangi (38 cas ); Equateur (22 cas) ; Sud-Ubangi (7 cas); Tanganyika (6 cas); Kwilu (6 cas) ; Bas-Uele (6 cas); Maniema (6 cas); Kasaï Oriental (4 cas);Kasaï Central (3 cas) ; Tshuapa (2 cas);Haut-Lomami (1 cas); Kasaï (1 cas); Kwango (1 cas) et Tshuapa (1 cas).

Dans tous les cas, la population redoute un reconfinement renforcé par l’Etat d’urgence dont les effets ne sont plus à revivre. Kléber KUNGU
La DDC appelle Félix Tshisekedi à revenir au cadre de concertation permanent FCC-CACH
mardi 1er décembre 2020

La Dynamique pour la démocratie au Congo (DDC) du député national Jean-Marie Ingele Ifoto appelle le président de la République, Félix Tshisekedi à (...)
lire la suite
Lisanga Bonganga : « L’adoption consensuelle des réformes impératives constitue la seule voie de sortie de crise en RDC »
mardi 1er décembre 2020

Coordonnateur de la Dynamique de sortie de crise (DYSOC), Lisanga Bonganga n’a pas pris part aux consultations menées par Félix Tshisekedi. Il est (...)
lire la suite
Réélection d’Albert Yuma : Bras de fer entre la FEC et le Conseil d’Etat
mardi 1er décembre 2020

A la fédération des entreprises du Congo (FEC), le climat n'est pas au bon fixe depuis l'annonce de l'annulation de la réélection d'Albert Yuma au (...)
lire la suite
Le RDC va abriter la 48ème session du Forum des parlementaires de la SADC
mardi 1er décembre 2020

La RDC va abriter, du 4 au 5 décembre, les travaux de la 48ème session du Forum parlementaire de la SADC. Une première depuis la création de cette (...)
lire la suite
Election à la FEC : le Conseil d’Etat peut-il statuer sur les ASBL ?
mardi 1er décembre 2020

C’est la semaine dernière qu’a eu lieu, à la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), l'élection qui a permis aux sociétaires de renouveler leur (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting