Dernière minute :
avec les votes respectifs de la loi sur la reddition des comptes et du projet de budget 2021 par l’assemblée nationale
La majorité parlementaire soutient le Gouvernement
samedi 5 décembre 2020

* Au terme de ces deux exercices, l'Assemblée nationale vient d'administrer la preuve qu'il n'y a pas l'once de crise entre elle et l'Exécutif incarné par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba.

Ici comme ailleurs, le vote du budget a toujours revêtu un enjeu politique majeur. D’abord parce que le budget est l’expression chiffrée à la fois de la volonté politique d’un Gouvernement et de son plan d’action pour l’année. Ensuite parce que l’adoption du budget reflète le degré de la confiance parlementaire dont jouit tout gouvernement. En particulier dans le pays à régime semi-présidentiel ou semi-parlementaire -c’est selon.

Dans l’écosystème rd congolais, ce qui s’est passé jeudi 3 décembre- l’adoption par 349 députés du projet de budget 2021- ne pouvait que charrier un message politique particulièrement riche d’enseignements. Car depuis le discours présidentiel du 23 octobre dernier, l’Assemblée nationale, creuset du Gouvernement, est au centre de gros enjeux. Mieux, de mille et une convoitises. En l’occurrence, une vaste offre publique d’achat (OPA) a été lancée sur la majorité parlementaire.

Dans la logique de la requalification de l’action gouvernementale, les partisans de cette option remuent ciel et terre pour faire basculer la majorité.

De ce point de vue, deux exercices parlementaires avaient valeur de test, à savoir : la loi sur la reddition des comptes et l’adoption jeudi 3 décembre du projet de budget du projet de l’ECOFIN affinée par l’Assemblée nationale. Et force a été de constater que les députés ont majoritairement voté pour la copie déposée par le Gouvernement. Le budget de l’exercice 2021 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses à 14.620,5 milliards de Francs congolais équivalent à 7 ,1 milliards de dollars soit une régression de 21,2 pourcents par rapport au budget de l’exercice 2020 chiffré à 18,545, 2 milliards de FC.

Ce qui, en terme politique, signifie que l’Exécutif conduit par Sylvestre Ilunga Ilunkamba jouit de la confiance de sa majorité. Si l’on en juge plus particulièrement par le nombre de votants lors de la plénière de jeudi (349 députés), on en déduit facilement qu’à l’Hémicycle la majorité parlementaire est bel et bien droite dans ses bottes. Et donc le basculement attendu et souhaité par certains demeure à ce stade une vue de l’esprit.

Plus fondamentalement, si l’on s’en tient au b.a.b.a ou à l’a.b.c de la Constitution en vigueur (18 février 2006), on ne peut même pas rêver du renversement de la majorité parlementaire quand on sait que celle-ci se constate en début de législature pour 5 ans. Ce qui a été le cas au seuil de la mandature en cours.

Techniquement, l’Assemblée nationale a adopté le budget et envoyé au Sénat en seconde lecture. Ce vote a valeur politique. Si le Gouvernement était en déphasage avec l’Assemblée nationale, celle-ci n’aurait pas voté le budget.

Par conséquent, même l'idée de législatives anticipées n'est plus de saison. En plus, on ne voir pas le Gouvernement mobiliser, en l'espace de deux mois, des centaines de millions de dollars, pour organiser ces élections-là.

Par ailleurs, la perspective des élections anticipées serait d'autant moins envisageable que même l’équipe de la CENI est fin mandat. Le Gouvernement n’aurait pas mobilisé tant de ressources, lui qui a besoin de beaucoup de moyens pour satisfaire les masses laborieuses.

En un mot comme en mille, le double vote par la Chambre sur la loi de reddition des comptes et sur le projet de budget 2021, signifie que le Gouvernement jouit encore de la confiance de l’Assemblée nationale. Et trivialement, la majorité parlementaire continue à exister dans les travées de l’hémicycle. FDA
Fayulu réclame des élections générales anticipées
jeudi 31 décembre 2020

* "L'Union sacrée" n'est rien d'autre que la seconde grossesse du couple FCC-CACH ", a martelé hier le candidat LAMUKA à la présidentielle de 2018 (...)
lire la suite
La clarification s’impose
mercredi 30 décembre 2020

*La relation pouvoir central-gouverneurs de provinces est régie par la Constitution et non par l'adhésion à un quelconque mouvement politique, (...)
lire la suite
Samy Badibanga au coeur de la success story de Fatshi
mardi 29 décembre 2020

En sport comme en politique, c'est le résultat qui dicte le commentaire. Comment ne pas avouer que Félix-Antoine Tshisekedi a le vent en poupe en (...)
lire la suite
Un triumvirat au parfum de Genève nous est né
lundi 28 décembre 2020

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a échangé avec deux leaders de Lamuka le samedi 26 décembre courant à Kinshasa. (...)
lire la suite
Couvre-feu maintenu à 21h à la Noël et au jour de l’An
jeudi 24 décembre 2020

* "Pendant cette période, le virus ne désarme pas. Ces mesures ne seront donc pas suspendues, elles restent d'application ", tranche Eteni (...)
lire la suite
Couvre-feu : gare aux dégâts !
mercredi 23 décembre 2020

* D'après cet Observatoire, les finances, le budget, la santé, l'énergie, le transport, la sécurité alimentaire … seront impactés négativement par ce (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

By by année de l’action !

Plus que quelques heures, exit 2020 décrétée " année de l'action "par le Président de la république. En cette fin d'exercice, pas besoin de mobiliser ce que le pays compte d'experts comptables (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting