Dernière minute :
BAISSE DE L’ACTIVITE ECONOMIQUE
BCC : Déogratias Mutombo préconise la stimulation par des investissements publics !
jeudi 18 février 2021

Le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, face à la baisse de l'activité économique du pays, propose comme solution la stimulation de l'économie au niveau national, par les investissements publics du Gouvernement. Le patron de la BCC l'a dit lors de la Conférence de presse organisée le mardi 16 février courant, au terme de la réunion du Comité de politique monétaire (CPM).

" L'activité économique est en baisse. Il faut la stimuler. Du fait de la covid-19, de toutes ces mesures d'incitations financières et fiscales qui ont été prises dès la première vague, notamment le soutien à l'économie, au système de santé…. Les recettes de l'Etat avaient baissé, parce que certains soutiens se sont traduits par des exonérations… ", a justifié le président du Comité de politique monétaire.

Déogratias Mutombo indique que " pour stimuler l'activité économique, il est important d'engager des réformes structurelles plus approfondies également dans le cadre du Plan de relance économique national qui vise à stimuler l'activité économique à travers un soutien à l'investissement, à travers une stratégie d'investissements publics ". DK

Le Comité de Politique Monétaire (CPM) a tenu sa première réunion ordinaire de l'année en cours, ce 16 février 2021, sous la présidence de Monsieur Déogratias MUTOMBO MWANA NYEMBO, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Cette réunion a passé en revue l'évolution de la conjoncture économique et financière récente aux plans extérieur et intérieur ainsi que les facteurs de risque susceptibles d'influer négativement sur les perspectives à court terme en matière de stabilité des prix, avant d'adopter des orientations de la politique monétaire et de change.

A cet effet, il convient de retenir :

Sur le plan international,

Les perspectives de l'économie mondiale publiées par le FMI au mois de janvier 2021 font état d'une reprise de l'économie mondiale avec un taux de croissance estimé à 5,5 % en 2021, en hausse de 2,0 points comparé au niveau de 2020, et ce en dépit de la persistance des incertitudes liées à la pandémie de Covid-19. En effet, il est attendu que l'activité s'affermisse plus tard dans l'année grâce aux vaccins et sous l'impact de mesures de soutien supplémentaires dans un petit nombre de grands pays.

Sur les marchés mondiaux, les principaux cours des matières premières exportées par la RDC se sont inscrits globalement à la hausse au mois de janvier 2021. En effet, les cours du cuivre et du pétrole se sont fixés en moyenne à 7.927,55 USD la tonne métrique et 55,47 USD le baril (Brent), enregistrant des progressions de 2,25 % et 10,51 % en référence à leurs niveaux du mois de décembre 2020. Quant aux cours du cobalt brut et de l'Or, ils sont situés en moyenne à 37.624,00 USD la tonne métrique et 1.869,18 USD l'once, enregistrant des progressions respectives de 17,96 % et 0,66 %. Au 11 février 2021, les cours du cuivre, du pétrole, du cobalt brut et de l'Or se sont établis respectivement à 8.279,50 USD la tonne métrique, 60,68 USD le baril, 46.357,62 USD la tonne métrique et 1.837,49 USD l'once.

Sur le plan national,

Selon les dernières estimations réalisées à partir des données de production à fin septembre 2020, la croissance du PIB réel devrait se situer à 0,8 % en 2020 suite au dynamisme de l'activité extractive. Pour l'année en cours, elle devrait s'établir à 3,2 %.

Au mois de janvier 2021, les résultats de l'enquête du baromètre de conjoncture laissent apparaître la consolidation d'optimisme affiché par les chefs d'entreprises en ce qui concerne l'évolution de la conjoncture économique à court terme. En effet, le solde d'opinions brut s'est établi à +9,4 % venant de +9,0 % et 4,3 % respectivement aux mois de décembre et novembre 2020. A l'instar du solde global, la perception des chefs d'entreprises quant à l'évolution de l'activité est demeurée favorable dans toutes les branches d'activités.

Sur le marché des biens et services, les prix intérieurs sont demeurés sous contrôle. Le taux d'inflation a connu une décélération en se situant à 0,367 % au mois de janvier dernier contre 0,784 % enregistré en décembre 2020. En glissement annuel, le taux s'est établi à 15,704 % alors qu'en annualisé, il atteindrait 4,881 % face à l'objectif à moyen terme fixé à 7,0 %. A la deuxième semaine du mois de février 2021, la variation hebdomadaire de l'Indice National des Prix à la Consommation s'est chiffrée à 0,082 %, portant l'inflation en glissement annuel à 16,515 %. En 2021, l'inflation devrait se situer à 5,5%

Le marché des changes a été caractérisé par la poursuite de la stabilité interne et externe du franc congolais. En effet, le taux de change au mois de janvier 2021 s'est situé à 1.979,0 CDF le dollar américain à l'indicatif et 2.016,3 CDF au parallèle. Par rapport au mois de décembre 2020, la monnaie nationale a enregistré une dépréciation de 0,4 % à l'indicatif contre une appréciation de 0,2 % au parallèle. Quant aux réserves de change, elles se sont établies à 692,94 millions de USD à fin janvier dernier.

Au niveau des finances publiques, la balance des opérations financières de l'Etat à fin janvier 2021 affiche un solde déficitaire de 29,4 milliards de CDF, résultant des recettes de l'ordre de 530,6 milliards de CDF et des dépenses de 560,1 milliards. Il convient de relever qu'une quotité des ressources tirées des appuis budgétaires du FMI et de la BAD, soit 57,8 milliards de CDF, a permis de financer ce déficit de trésorerie ainsi que le remboursement des bons du Trésor échus à hauteur de 28,4 milliards de CDF dans un contexte d'émissions nettes négatives.

S'agissant du secteur monétaire, le bilan de la Banque Centrale du Congo renseigne une hausse mensuelle de la base monétaire de 81,8 milliards de CDF, la situant à 3.965,3 milliards. Cette expansion monétaire est expliquée principalement par la hausse des avoirs intérieurs nets de 122,2 milliards de CDF, plus particulièrement les créances sur les banques. L'encours global du Bon BCC a baissé de 7,5 milliards, s'établissant à 7,5 milliards de CDF, marquant une injection mensuelle de 7,5 milliards. La hausse du refinancement ainsi que le recul de l'encours du refinancement s'expliquent par le niveau bas de la liquidité bancaire observé depuis plusieurs mois.

Au regard de ce qui précède, le Comité de Politique Monétaire (CPM) a décidé de maintenir inchangé son dispositif de sa politique monétaire. Le taux directeur demeure à 18,5 %. Les coefficients de la réserve obligatoire appliqué sur les dépôts en devises à vue et à terme sont maintenus respectivement à 13,0 % et 12,0 % et ceux pour les dépôts en monnaie nationale à vue et à terme à 0,0 %. Aussi, il a estimé que l'évolution favorable de principaux indicateurs de la conjoncture ne devrait pas inciter à un relâchement de la discipline au niveau des pouvoirs publics, étant donné les risques persistent dont la forte pression des dépenses publiques, la faible attractivité des bons du Trésor et la persistance des effets liés à la pandémie de Covid-19.

Toutefois, un assouplissement de la politique monétaire à travers une révision à la baisse du taux directeur est envisageable au cours de prochains mois, consécutivement au niveau de l'inflation projetée. Par ailleurs, le Comité de Politique Monétaire entend procéder aux opérations d'adjudication de refinancement à l'instar de ce qui est fait sur les devises et le bon BCC.
Les cours des métaux connaissent une embellie, note le Comité de conjoncture économique
mercredi 3 mars 2021

Les cours des métaux ont connu une embellie sur le plan international. C'est précisément le cas du cuivre, du cobalt et du zinc dont la tonne coûte (...)
lire la suite
Kinshasa : Afriland First Bank CD porte plainte contre PPLAAF et Global Witness
vendredi 26 février 2021

Le bras de fer judiciaire est relancé. Afriland First Bank CD, une banque commerciale Rd congolaise, a déposé une plainte, pour recel, contre deux (...)
lire la suite
L’ANAPI et l’OPEC sensibilisent les PMEA aux bonnes pratiques de gouvernance à Matadi
jeudi 25 février 2021

La ville portuaire de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central a abrité deux jours durant, les 18 et 19 février, deux matinées (...)
lire la suite
Les anciens agents lancent un cri de détresse à l’endroit du chef de l’Etat
jeudi 18 février 2021

Les anciens agents de la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (BIAC) lancent un cri de détresse à l'endroit du Président de la République. (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo préconise la stimulation par des investissements publics !
jeudi 18 février 2021

Le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, face à la baisse de l'activité économique du pays, propose comme solution la (...)
lire la suite
Le personnel administratif des Mines refuse de percevoir leur salaire de novembre 2020
jeudi 18 février 2021

* L’assemblée générale organisée hier par l’Intersyndicale de l’administration centrale, a permis à ces fonctionnaires d’exprimer leur ras-le-bol. Le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting