Dernière minute :
DOSSIER REPRISE DES COURS AUX ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
Debonhomme : des parents ont retenu leurs enfants à domicile, par déficit d’informations
mardi 23 février 2021

La plupart des écoles au quartier Debonhomme et environs, dans la commune de Matete, n'ont pas appliqué les consignes du ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) à la reprise des cours hier lundi 22 février. Quelques élèves qui ont fait le déplacement pour ce premier jour de l'école depuis le 18 décembre, n'ont pas, pris en compte le respect des mesures barrières contre la pandémie de Covid-19. C'est du moins le constat qui se dégage après une ronde à travers différents établissements scolaires de ce coin de la capitale Kinshasa.

Suite à la pluie qui s'est abattue dans la métropole congolaise dans la nuit du dimanche au lundi matin, peu d'élèves de Debonhomme se sont rendus à l'école évitant des flaques d'eau disséminées à travers les rues de ce quartier marécageux.

Les rares écoliers présents dans les artères n'ont pas porté de masque. Un parent abordé à l'entrée Macrevette, accompagnant son fils à l'école, explique qu'il ne veut pas " faire souffrir son enfant ". " C'est un enfant. Pourquoi dois-je lui serrer le nez et la bouche. J'ai peur qu'il soit asphyxié ", répond-t-il.

Au quartier Debonhomme et ses environs, un grand nombre de parents ignoraient, jusqu'à dimanche, que les classes reprennent le lundi 22 février. Beaucoup de familles ignorantes ont considéré cette nouvelle comme des rumeurs ambiantes que connaît la ville de Kinshasa. Ce qui explique que plusieurs élèves ayant répondu présent hier au premier jour de la reprise des cours n'ont pas porté de masque.

Ce que les observateurs qualifient de laisser-aller de la part des responsables d'élèves, a été également visible dans les écoles censées plutôt éduquer et protéger les enfants contre la Covid-19.

Malheureusement ce qui n'a pas été le cas dans bon nombre d'établissements scolaires que compte ce quartier dortoir de Kinshasa. Un tour au complexe scolaire Lusay, sur le boulevard Lumumba, nous a permis de nous rendre compte de cet aspect des choses. Sans lavage des mains, ni exigence aux élèves de porter le masque, cette école n'applique pas la distanciation physique parmi ses élèves massés tous dans une salle de classe d'à peine 8 mètres carrés.

L'ECOLE SHEKINAH EN MODE DESERT

A quelques mètres du saut-de-mouton en allant vers la Tshangu, l'école chrétienne Shekinah nouvellement construite a ressemblé plutôt à un désert d'autant plus que sa cour a été clairsemée. Le personnel enseignant s'est présenté, alors que la plupart d'élèves ont brillé par leur absence. Seul un petit nombre d'écoliers qui y fréquentent se sont présentés à l'école sans pour autant suivre le strict respect des gestes barrières.

Interrogé sur le manque des dispositions des mesures exigées par le ministère de l'EPST, un des responsables de l'établissement a laissé entendre que " nous sommes en train de réunir les moyens nécessaires. D'ici un ou deux jours, tout sera en place ", a-t-il promis.

Réputée parmi les meilleures écoles du coin, le complexe scolaire Maxelle, située sur la 3ème rue n'a pas non plus accueilli un grand monde d'élèves pour ce premier jour de la reprise des cours.

Néanmoins, les responsables des lieux ont pris des dispositifs obligeant élèves, parents et autres visiteurs à se laver les mains avant d'y avoir accès. Pas seulement, la sentinelle commise à la surveillance de l'entrée impose à chacun à mettre son masque avant d'entrer à l'école.

Cette méthode a poussé certains élèves et parents en manque de cette étoffe de recourir aux vendeurs à la criée pour acheter ce précieux sésame. Rachidi MABANDU
Reprise des cours : à Barumbu, les élèves ont répondu à l’appel
mardi 23 février 2021

Ils n'étaient pas nombreux à reprendre le chemin de l'école, hier lundi 22 février, à cause de la pluie qui s'est abattue toute la nuit sur la ville (...)
lire la suite
Debonhomme : des parents ont retenu leurs enfants à domicile, par déficit d’informations
mardi 23 février 2021

La plupart des écoles au quartier Debonhomme et environs, dans la commune de Matete, n'ont pas appliqué les consignes du ministère de l'Enseignement (...)
lire la suite
L’ambassadeur des États-Unis et le directeur de la mission de l’USAID rendent visite aux réfugiés dans le Nord Ubangi
mardi 23 février 2021

L'ambassadeur des États-Unis Mike Hammer et le directeur de la mission de l'USAID, Paul Sabatine, ainsi que les ambassadeurs de la Suède et des (...)
lire la suite
Lemba : les gestes barrières foulés aux pieds dans les écoles
mardi 23 février 2021

Après deux mois de break dictés par la propagation de la deuxième vague de Covid-19, les cours ont repris hier lundi 22 février en RDC. Constat (...)
lire la suite
Les cours ont repris effectivement dans certaines écoles
mardi 23 février 2021

Deux mois après la pause due à la pandémie de Covid-19, les élèves ont repris officiellement le chemin de l'école hier lundi 22 février sur toute (...)
lire la suite
A Kintambo, les enseignants demandent au Gouvernement d’améliorer leur social
mardi 23 février 2021

Les cours ont bel et bien repris comme annoncé sur toute l'étendue du territoire national, hier lundi 22 février après deux mois de suspension pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au-delà du meurtre condamnable de l’ambassadeur d’Italie

Bien naturellement, la mort de l'ambassadeur d'Italie en RDC ne peut que susciter peine, tristesse et compassion dans le chef de tout être humain normalement constitué. Comment en cette (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting