Dernière minute :
ALORS QUE LES CONGOLAIS S’ETAIENT MOBILISES HIER COMME UN SEUL HOMME
CAN 2015 : "deuil" en RDC
jeudi 5 février 2015

{* Les Léopards ont largement rempli leur contrat, eux qui s'étaient qualifiés au titre de meilleur troisième. Ils ont démontré qu'ils n'avaient pas usurpé leur place de demi-finalistes.} {{Dès le troisième but ivoirien, hier lors de la demi-finale opposant les Léopards de la RDC aux Eléphants de la Cote d’Ivoire, à Kinshasa comme en provinces, presque plus personne ne croyait en la victoire des «felins» congolais. Le miracle attendu en termes de « nzombo le soir », une atypie kinoise qui fait croire en une victoire à la dernière minute, n’a pas été au rendez-vous. Les carottes étaient donc cuites pour les Rd Congolais malgré leur optimisme de fer. En fin de compte, la Cote d’Ivoire l’a emporté sur le Congo-Kinshasa par le score de trois buts à un. Le Dieu que l’on croyait congolais s’est finalement rélevé ivoirien au grand dam des tous les habitants de la Rd Congo.}} La RDC, écartée de la finale de la trentième coupe d’Afrique des nations de football, devra désormais se battre bec et ongles pour prendre la troisième place ce samedi. Pourtant, les Congolais, où qu’ils se trouvent, se sont mobilisés comme un seul homme pour soutenir les Léopards à travers un optimisme défiant toutes les options invitant à la prudence. Hier, dès les premières heures de l’après-midi, on a assisté à des embouteillages dans la capitale congolaise parce que plusieurs habitants de Kinshasa tenaient à regagner très vite leurs domiciles ou des coins ciblés pour suivre le match opposant la RDC à la Cote d’Ivoire. Une rencontre capitale pour les Congolais de Kinshasa. {{ UNE SOIREE DE DEUIL EN RD CONGO}} Mais, au regard du score enregistré à la fin du match, le deuil a pris la place de la fête attendue. Bon nombre d’habitants de la capitale, qui avaient déjà prévu de passer la nuit à la belle étoile en cas de victoire, se sont finalement résolus de rentrer chez eux. La grosse déception ayant décidé du contraire. Pourtant, plusieurs Kinois arboraient, depuis la matinée, le décor pour la victoire des Léopards. Les drapelets de la RDC ne se sont jamais vendus comme hier. Et cela, sans compter des autocollants qu’on remarquait sur les joues de bon nombre de Kinois. Depuis le matin d’hier, tout semblait indiquer que la RDC allait remporter le grand derby face à l’équipe de la Cote d’Ivoire. Mais, il avait suffi que la Cote d’Ivoire mène sur le score de trois buts à un vers les minutes ultimes de la rencontre, pour que les Congolais se rendent à l’évidence. L’exploit réalisé aux quarts de finale de la trentième coupe d’Afrique des nations CAN 2015 face au Congo-Brazzaville était loin d’être réédité face à la Cote d’Ivoire. Dès lors, toutes les tentatives initiées par les fauves congolais se sont, en fin de compte, avérés sans succès. C’est une pilule amère que les Léopards de la RDC devraient boire en guise du combat pour se rendre à la finale de la Coupe d’Afrique. {{PLUSIEURS ANNEES APRES, LA RDC EN DEMI-FINALES}} Même si l’idéal consistait, pour les Congolais, d’atteindre la finale de la trentième coupe d’Afrique et ainsi espérer gagner le titre pour la troisième fois après 1968 et 1974, le fait d’avoir atteint le tour des demi-finales constitue, aux yeux de bon nombre d’observateurs, tout un exploit. Cela voudrait dire que la RDC est revenue dans le carré de grandes nations de football en Afrique après plusieurs tentatives sans succès. Car, après 1974, aucune tentative, en dehors de l’exploit réalisé au Burkina Faso, n’a réussi. Tous les entraineurs étrangers qui ont promis monts et merveilles aux Congolais ont finalement quitté le pays la queue entre les pattes. Personne n’a été capable d’atteindre les quarts de finale, hormis le Congolais Watunda dit « Prof ». C’est finalement, en 2015, qu’un autre Congolais a réussi l’exploit de hisser les Léopards aux demi-finales. Ce samedi, les fauves congolais devront se battre pour gagner, en guise de consolation, la troisième place à la CAN. Même si ce n’est pas ce que les Congolais espéraient, cela démontre tout de même que l’équipe nationale de la RDC signe son retour en lettres capitales. Ce qui voudrait aussi dire qu’il est désormais possible d’envisager de gagner une troisième coupe d’Afrique. Pour sa première participation à la Coupe d’Afrique des nations de football, l’entraineur Florent Ibenge a réalisé un exploit et contribué à démystifier tous ses collègues étrangers qui pavoisaient à Kinshasa. {{LA PROCHAINE FOIS POURRAIT BIEN ETRE LA BONNE}} Pour nombre d’analystes, avec les résultats atteints à la CAN 2015, la prochaine fois pourrait bien être la bonne pour la RDC. Il suffirait, pour ainsi envisager l’avenir avec confiance, maintenir la même équipe ou la consolider avec d’autres éléments pouvant apporter du tonus dont la RD Congo a besoin. Il faudra également que la même motivation soit au rendez-vous sans se laisser décourager par le fait que l’objectif visé ou assigné n’ait pas été atteint. Après donc l’amorce, il importe de poursuivre le processus pour qu’un jour la RDC atteigne le coche. Tout cela passe, bien entendu, par la poursuite des efforts entrepris jusque-là et la détermination de se rattraper au cours des années avenir afin que la RDC gagne sa troisième coupe d’Afrique tôt ou tard. Baisser les bras après l’exploit réalisé à la CAN 2015, ne serait pas de nature à aider la RDC, qui a surpris plus d’un pronostiqueur à la trentième coupe d’Afrique des nations, d’atteindre son objectif. Ce qui a été fait, c’est énorme et ce n’est donc pas le moment de baisser les bras. La RDC étant si près du but aujourd’hui plus que jamais, il serait de bon ton de chercher à consolider les efforts fournis en 2015. Ce qui voudrait aussi dire que l’entraineur Florent Ibenge soit maintenu à son poste et qu’il envisage d’autres stratégies pour atteindre un jour le résultat final. C’est une question de temps et de volonté.{{ M. M.}}
Mabunda oppose les articles 148 et 165 à Fatshi
mercredi 22 janvier 2020

* Pour la première des élus, il n'y a pas pour le moment de crise entre les institutions pour qu'il y ait dissolution du Parlement. En outre, le (...)
lire la suite
"La rumeur sur une dizaine de morts à Makala est une calomnie et une désinformation"
mardi 21 janvier 2020

* Il a par ailleurs affirmé que le problème de nourriture et de médicaments ne se pose plus. Le Vice-premier ministre, ministre de la Justice, (...)
lire la suite
Delly Sesanga : " Cessez de surfer sur les peurs de notre peuple "
lundi 20 janvier 2020

* La RDC est faible de ses fragilités intérieures. La vraie guerre, il faut la mener contre le manque de cohésion interne, affirme le leader de (...)
lire la suite
Et si l’on optait pour une journée unique pour célébrer Mzee Kabila et Lumumba ?
mercredi 15 janvier 2020

*La proximité calendaire, l'identité du combat et la conjoncture socio-économique plaident pour l'institution d'une date commune. Faudra-t-il (...)
lire la suite
M. Fayulu :"le 17 janvier, nous allons marcher, quoiqu’il arrive"
mardi 14 janvier 2020

*Le porte-étendard de LAMUKA appelle à l'organisation d'une conférence internationale sur les risques de partition de la RDC. Le président (...)
lire la suite
Pierre Lumbi saisit Félix Tshisekedi
lundi 13 janvier 2020

* Dans sa lettre adressée au Chef de l'Etat, ce sénateur du Sud-Kivu juge inappropriée, injuste et disproportionnée, la sanction collective et (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

FCC-CACH… dans un même bateau

Ceci ne devrait être qu'un rappel. Donnant suite aux résultats -proclamés- des élections quasi générales de décembre 2018, le FCC et CACH ont embarqué dans un même bateau. Ce navire battant pavillon (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting