Dernière minute :
AFFAIRE "RECRUTEMENT DE PRESUMES MERCENAIRES DANS LE KATANGA"
Katumbi-juges : le 2ème round ce mercredi
mercredi 11 mai 2016

*Comme l'ont reconnu les avocats de la défense lors de l'audition passée, les observateurs souhaitent que le face-à-face de ce matin se passe en toute sérénité. {{Le deuxième face-à-face Moise Katumbi-Juges du Parquet général près la Cour d'appel de Lubumbashi, aura lieu ce matin. Emprunté du lexique de la boxe américaine, on parlerait d'un second round. }} Comme l'ont si bien reconnu les avocats de la Défense à l'issue de l'interrogatoire de lundi dernier, plus d'un observateur souhaitent que la rencontre de ce matin se passe en toute sérénité. Le souci étant lde permettre à la Justice de faire normalement son travail afin d'apporter toute la lumière autour de cette affaire de présumés mercenaires dans l'ex-province du Katanga. Au stade actuel des choses et au nom du principe sacro saint de l'indépendance de la justice, on devrait sans doute éviter des postures qui entraveraient le travail des juges instructeurs. A la lecture de l'audience de lundi dernier, des observateurs avertis estiment que cette règle a été observée. Le satisfécit des avocats de la défense faisant foi. Lorsqu'ils affirment que "l'audition s'est passée dans le respect des droits fondamentaux des parties ", c'est tout dire. Et donc, pour la suite de l'audition ce mercredi, il n'y a pas de raison de perturber cet élan qui concourt à l'apaisement. Moïse Katumbi s'est rendu à une convocation du parquet de Lubumbashi, lundi le 9 mai. Il répond d'accusations de "recrutement de mercenaires étrangers", qu'il juge "grotesques". Lors du premier face-à-face, l'ex-gouverneur de l'ex-province du Katanga avait été entendu à huis clos par un magistrat du Parquet général près la Cour d'Appel de Lubumbashi. Candidat déclaré à l'élection présidentielle censée se tenir en novembre prochain en RD Congo, Moïse Katumbi a qualifié ses ennuis judiciaires de " basses manœuvres du pouvoir ". Aussi, s'était-il présenté au Palais de justice de Lubumbashi accompagné de centaines de partisans et des militants des partis membres du cartel G7. Contenus par un cordon de policiers à quelque 300 m du bâtiment, ces sympathisants du très charismatique ancien Gouv de l'ex-province cuprifère de la RD Congo ont ensuite attendu dans le calme. Ce comportement que d'aucuns ont considéré comme une bonne leçon de civisme et de citoyenneté, avait déjoué les pronostics de certains " prophètes " de malheurs qui, la veille de l'audition, avaient redouté des échauffourées dans les rues de Lubumbashi. {{LA JUSTICE DEVANT SES RESPONSABILITES}} C'est donc un Moïse Katumbi, moralement très réconforté par les siens, qui a répondu lundi dernier aux questions de la Justice. En plus des militants des partis du G7 et de ses propres sympathisants, Moïse Katumbi a été escorté par quelques figures bien connues de la scène politique rd congolaise. En l'occurrence le très Katangais Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, José Endundo, Christophe Lutundula, Christian Mwando, l'ancien vice-gouverneur du Katanga Yav Tshibal. L'Alternance pour la République (AR) n'a pas été en reste. Franck Diongo et l'Opposant de plus de 30 ans, Moïse Moni Della ont également été sur la première ligne. A ce stade d'instruction pré-juridictionnelle, le souhait de tout observateur est de voir la Justice faire son travail. Et, pour que cette même Justice produise du bon travail, elle doit être mise dans des conditions dépouillées de toutes pressions extérieures. L'Opposition devrait éviter de crier à la manip. Il en est de même pour la Majorité présidentielle, invitée à se garder toute posture triomphaliste. Les griefs retenus contre Moïse Katumbi sont-ils vrais ou faux? Seule la justice est habilitée à trancher. D'où l'intérêt de l'instruction préjuridictionnelle en cours. {{Laurel KANKOLE}}
Le G13 dépose sa proposition de loi au bureau de l’Assemblée Nationale
vendredi 18 septembre 2020

Trois jours après avoir remis, en primeur, entre les mains du Président de la République, le rapport de ses consultations, le G13 a déposé au bureau (...)
lire la suite
Devant Sassou, Fatshi persiste : "Le port en eaux profondes de Banana d’abord"
jeudi 17 septembre 2020

Le président Félix-Antoine Tshisekedi s’est encore une fois prononcé sur le projet de construction du pont route rail entre Kinshasa-Brazzaville. Il (...)
lire la suite
Joseph Kabila, super star hier au Palais du peuple
mercredi 16 septembre 2020

Personne, alors personne ne le voyait venir. Joseph Kabila, Président honoraire de la RD Congo, constitutionnellement sénateur à vie, a participé à (...)
lire la suite
Le Rapport du G13 entre les mains de Fatshi depuis hier
mardi 15 septembre 2020

*Les initiateurs de l’appel du 11 juillet proposent l’élection présidentielle le 24 décembre 2023. *Dans ce même document de 42 pages, Sesanga, (...)
lire la suite
Parlement : une session pleine de questions qui fâchent
dimanche 13 septembre 2020

* Vu des analystes, ces matières sensibles risqueront de phagocyter ce rendez-vous ordinaire à vocation budgétaire. Le parlement congolais ouvre (...)
lire la suite
Le FCC tacle Gilbert Kankonde
vendredi 11 septembre 2020

* Pour La méga plateforme kabiliste, ces nouvelles mises en place devraient bénéficier de larges consultations au sein de la coalition. Le Front (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eglises de réveil… politique

L'Eglise au milieu du village. La formule a tout pour faire consensus. Tant elle décline la vocation de l'Eglise. Un espace d'union, d'unité, de concorde et de cohésion. Mais voilà que l'église (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting